Titrisation

La titrisation est une procédure s'appuyant sur les Fonds Communs de Créances permettant de transformer une créance de bas en haut de bilan à des fins de financement, par cession.

Ce mécanisme offre une alternative aux solutions de refinancement du crédit clients d'un groupe.

Cette solution peut s'avérer beaucoup plus rentable que le crédit bancaire sous toutes ces formes, surtout en prévision des effets des nouveaux accords de Bâle II qui vont avoir une incidence sur l'offre de crédit bancaire.

Cette rentabilité relève aussi du fait que les entreprises en ayant recours à la titrisation cèderont sur le marché un lot de créances (au moins 40m€) d'un groupe d'entreprises (Mère et filiales souvent réparties sur plusieurs régions), donc pour les financeurs un risque mutualisé adossé à une diversification des débiteurs plutôt que sur un seul.

Enfin, pour le cédant, le fait de regrouper les encours de plusieurs sociétés d'un même groupe génèrera des économies de gestion de la trésorerie et de meilleurs conditions de refinancement compte tenu du vieux principe de diversification des risques et du poids plus conséquent proposé au marché y compris pour négocier avec les assureurs crédit.

Avec l'évolution des ratios de liquidité des banques Bâle II, le crédit risque de devenir plus rare et aussi plus cher.

La titrisation est une alternative qui peut s'avérer intéressante à plus d'un "Titre" !

Contrairement à des idées reçues - ou plus exactement données par ceux ont des comportements déviants à cacher – la titrisation est un excellent moyen de financement, tant que les créances concernées n'ont pas été pourries par des procédés malhonnêtes conçus, à dessein, par des groupes d'individus qui en conséquence devraient être poursuivis, notamment, pour association de malfaiteurs.

Voir aussi

Cession ; window dressing ; Bâle II ; Credit Management ; Cession de créance ; Cavalerie ;

banniere_epc

La titrisation est un montage financier qui permet à une société d'améliorer la liquidité de son bilan. Techniquement, des actifs sélectionnés en fonction de la qualité de leurs garanties sont regroupés dans une société ad hoc qui en fait l'acquisition en se finançant par l'émission de titres souscrits par des investisseurs. L'entité ainsi créée perçoit les flux d'intérêts et de remboursement sur les créances qu'elle a achetées aux banques et les reverse aux investisseurs via le paiement d'intérêts et le remboursement de leurs titres. Initialement cette technique a été utilisée par les établissements de crédit dans le but de refinancer une partie de leurs encours c'est-à-dire transformer en titres négociables des prêts à la clientèle. Actuellement, les spécialistes proposent à certains grands groupes industriels de titriser des créances commerciales de façon récurrente, de titriser des immeubles d'exploitation, stocks... en bref de rendre liquide presque tout le bilan. (Source Dubly Duval)

Figure dans les rubriques
Banque, assurance, finance, fiscalité
Management
Poste clients
Glossaire alphabétique
Glossaire clients


HAUT