Quartier de l'Opéra

Pièce maîtresse du 1e arrondissement de Lyon (69001), près de la place des Terreaux et de l'Hôtel de Ville, en pleine presqu'île et la proximité des berges du Rhône vous découvrirez le quartier de l'Opéra et l'édifice original qui abrite ce lieu prestigieux de la musique à Lyon. Vous qui logez à proximité, ne manquez pas cette visite !

L'Opéra National de Lyon, voilà qui va attirer l'attention du mélomane que vous êtes peut-être.

L'histoire récente de cet Opéra est faite de la création, ex nihilo, en 1983 de l'Orchestre de l'Opéra qui a très vite associé jeunes instrumentiste et chefs de pupitres chevronnés pour alterner répertoire et création, lyrique et symphonique. Les noms prestigieux de John Eliot Gardiner, son premier directeur musical, Kent Nagano, Louis Langrée et Iván Fischer marquent la vie de cet ensemble. Le Ballet, la Maîtrise et l'Opéra Studio complètent ce patrimoine musical de Lyon largement soutenu par ailleurs par une politique audio-visuelle dynamique. Tout cela contribue à la vie musicale de la ville et de la région pour environ 150 000 spectateurs par an avec un effectif total de plus de 350 personnes dont 175 artistes.

L'art lyrique né en Italie en 1607 avec l'Orféo de Claudio Monteverdi a très vite essaimé vers Lyon où des représentations étaient données dans des salles du jeu de paume des Terreaux ou sur les places Bellecour et Saint-Jean. Le premier théâtre dédié à cet art a été construit par Soufflot, l'architecte de l'Hôtel Dieu à Lyon et du Panthéon à Paris. Remplacé par un bâtiment construit entre 1828 et 1832 par Chenavard et Pollet celui-ci a fait l'objet d'une nouvelle rénovation entre 1986 et 1993 qui a fait du bâtiment actuel une oeuvre moderne et fonctionnelle dont la vue ne laisse pas indifférent le visiteur.

L'opération a été confiée à l'architecte Jean Nouvel qui a réussi à multiplier par trois le volume intérieur de l'ancien bâtiment par un développement en sous-sol et la création d'un étage supérieur couvert d'une voûte de verre, mise en lumière par Yann Kersalé. Les façades d'origine ont été conservées ce qui permet la transition entre les styles.

Le péristyle dallé de granit noir est un véritable lieu d'échanges entretenu par la transparence qui assure le contact entre l'intérieur et l'extérieur. La vie musicale y est assurée par la présence d'une animation en journée qui permet aux spectateurs de procéder agréablement à la réservation de leurs places, s'ils ne sont pas abonnés comme le sont de nombreux Lyonnais.

La salle de 1 200 places, de configuration à l'italienne, a été construite avec des matériaux soigneusement sélectionnés et un rapport entre la salle et la scène qui lui donnent des qualités acoustiques exceptionnelles.

Très beau contraste avec l'architecture moderne de la salle, de la voûte et des accès les ors et stucs du foyer du public sont un rappel de l'édifice tel qu'il existait au XIXème siècle.


Figure dans les rubriques
Glossaire alphabétique
Lyon
Tourisme


HAUT