Vaise

Ce quartier de Lyon, centre du 9e arrondissement (69009), est encore l'objet aujourd'hui de grands travaux d'infrastructures de communication, de lieux de travail et d'habitat. Vos activités vous ont conduit dans ce quartier et vous souhaitez en savoir un peu plus, ébahi que vous êtes devant l'ampleur des chantiers dans ce quartier.

Un peu d'histoire vous permettra de comprendre les circonstances qui ont fait de ce quartier ce qu'il est et ce qu'il sera demain. Petit bourg au XVIIe siècle le lieu était souvent inondé et il vivait surtout du transit de marchandises et de voyageurs. Les axes principaux (aujourd'hui Marietton, Bourgogne et Grande rue de Vaise) ont été progressivement investis par toutes sortes d'activités et de métiers liés à la route : auberges, artisans charrons, carrossiers, tanneurs, cordiers ... Il est vrai que Vaise a longtemps été l'entrée de Lyon en venant du nord. Commune indépendante, Vaise a longtemps refusé la tutelle de Lyon et ce n'est qu'à partir de 1852 qu'elle est rattachée au 5e arrondissement jusqu'à ce que le 9ème arrondissement fût créé le 12 août 1964.

Un peu plus loin dans le temps, Vaise n'a pas échappé à la période gallo-romaine qui a fait de Lyon cette capitale régionale dont vous avez peut-être visité les restes au bas de la colline de Fourvière. Le musée gallo-romain de Fourvière expose, en particulier, ce qu'on appelle le trésor de Lyon-Vaise, ensemble d'objets précieux du IIIe siècle de l'Empire romain, trouvés en 1992 lors de fouilles de sauvetage entreprises dans les vestiges d'une villa gallo-romaine à proximité de la Saône. Plus précisément daté d'après les monnaies qu'il comporte, ce trésor aurait été enseveli après 258 dans la crainte des raids barbares, peut-être lors du raid de 259.

Plus près de nous, depuis le XIXe siècle, Vaise est aussi un lieu de la communication ferroviaire marqué par sa gare qui a été du 10 juillet 1854 jusqu'à la mise en service du tunnel de Sainte-Irénée vers la gare de Perrache le 10 octobre 1856, la gare terminus et origine des trains de Chalon-sur-Saône, puis de Paris. De nouveau, à la fin du XXe siècle, la reconstruction, en 1956, de la Gare détruite en 1944, l'arrivée du métro par la ligne D en 1997 ont permis de faire de la Gare de Vaise un nouvel espace multimodal facilitant les correspondances entre le train, le métro et le bus. Parallèlement, la mise en service du périphérique nord TEO Lyon a contribué à donner à ce quartier un souffle nouveau. L'élan était ainsi donné pour faire de Vaise un quartier attractif et agréable à vivre. La proximité de la Saône et plus au nord des hauts quartiers de Champvert et de Saint Rambert ajoutent au charme de cet arrondissement.

Alors que dès la fin de la dernière guerre Vaise avait vu s'installer nombre d'entreprises industrielles l'évolution récente des activités vers les « services » a incité entreprises et promoteurs à prendre le relais et investir dans ce quartier.

Figure dans les rubriques
Glossaire alphabétique
Lyon
Tourisme


HAUT