Plateforme multimodale

Une plate forme multimodale ou intermodalité est un concept qui implique l'utilisation de plusieurs modes de transport au cours d'un même déplacement. On parle plus spécifiquement technologie et/ou d'autorité organisatrice différentes.

Le transport de voyageurs a toujours été intermodal. Les gens pouvaient ainsi passer de la diligence à un bac pour traverser une rivière trop profonde. Au XIXe siècle les gens changeaient du train au bateau à Dieppe pour traverser la manche. C'est un premier type d'intermodalité, que l'on pourrait qualifier de franchissement: on change de mode de déplacement a cause de contraintes du terrain. On cherche à éviter ces ruptures de charge par des aménagements (pont, tunnel). On la retrouve par exemple dans le réseau ferré: ligne non électrifiées pour le TGV, prolongation en bus d'une ligne déclassée pour le transport voyageur … Elle peut aussi être du a des contraintes économiques (terminus d'une ligne en transport lourd car la prolongation est peu fréquentée et qu'il est préférable d'employer un véhicule moins capacitaire) ou organisationnelle (non diametralisation de deux lignes pour éviter la propagation des retards) voir politique (ligne qui s'arrête à la frontière entre deux pays)

Le deuxième type d'inter-modalité est né avec le développement du chemin de fer et de ses gares. Aujourd'hui un réseau de transport en commun dessert des arrêts répartis le longs des lignes. Ils sont éloignés les un des autres d'une distance allant de quelques centaines de mètres pour un réseau urbain à plusieurs centaines de kilomètres pour les aéroports transcontinentaux. Se pose alors la question de la desserte des territoires situés plus loin de ces arrêts, des lors que la distance à parcourir est supérieur à ce que l'on considère comme acceptable pour les piétons (quelques centaines de mètres dans les villes occidentales). C'est l'intermodalité de rabattement.

En termes de politique de transports, l'intermodalité correspond à la fin d’un modèle unique, tout-voiture ou tout-camion, et au développement des modes de transport doux (vélo, marche) ou des transports en commun (ferroviaire, routiers). La part du transport intermodal reste faible: 1,7% de l'ensemble des transports en France en 1994, 11% pour la région parisienne.

(Source Wikipédia)

Voir aussi ...
Dernière ligne droite pour la plateforme multimodale de Vienne

Avec des travaux engagés depuis plusieurs années, la plateforme multimodale de Vienne est sur le point de connaître sa forme définitive. Si tout se passe bien, la dernière phase, engagée cet...

lire la suite...
Figure dans les rubriques
Glossaire alphabétique


HAUT