Ancien chauffeur routier, Bruno André devient directeur de cabinet du préfet du Rhône

L'ascenseur social a bien fonctionné pour Bruno André qui a gravi tous les échelons administratifs pour devenir, il y a quelques jours, le nouveau directeur de cabinet de Jean-François Carenco, préfet de Rhône-Alpes et du Rhône.

Ancien chauffeur routier, Bruno André devient directeur de cabinet du préfet du Rhône

Jean-François Carenco, préfet du Rhône et de la Région Rhône-Alpes, a depuis quelques jours un nouveau chef de cabinet, venu tout droit d'Issoire dans le Puy-de-Dôme où il était sous-préfet : Bruno André.

Un cursus clasique, pensera-t-on. Pas tout à fait car le curriculum vitae de celui qui est devenu non seulement « dircab », mais aussi, préfet de la zone de défense Sud- Est et préfet du Rhône, indique qu'il a débuté sa carrière comme chauffeur-routier.

C'est ce qu'il explique à nos confrères de la Tribune de Lyon : « Ma nomination s’inscrit dans mon parcours ascendant dans l'administration préfectorale notamment à Toulouse, où je m’occupais principalement des quartiers sensibles, et ensuite à Issoire. »

Il raconte son parcours : « Il y a trente ans, j’étais un simple chauffeur routier et je dois dire que l’ascenseur social a plutôt bien marché pour moi. »

Le premier métier de Bruno André, celui de chauffeur routier, en 1982, fut suivi par celui de mensuisier, en 1984. Il a ensuite engagé des études de droit : le Deug de droit, d'abord, suivi d'une Licence de droit public.

Il gravit ensuite un à un tous les échelons de la fonction publique, débutant dans ses nouvelles fonctions comme Agent de bureau du personnel au ministère de la culture, puis Secrétaire administratif, Attaché d'administration, Rédacteur..

En 2011, il devient Inspecteur dela Jeunesse et des Sports, puis Chargé de misioin auprès du SGAR (Secrétariat Régional aux Affaires Régionales) de la région Pays-de-Loire ; et enfin, en 2007, sous-préfet chargé de mission auprès du préfet de Haute-Garonne, à Toulouse.

Un très joli parcours pour ce Breton de cinquante ans, natif de Pont-l'Abbé.

Publiée le 18 mars 2012 par LARGERON Dominique. Mis à jour le 26 mars 2012
Figure dans les rubriques
Carnet dirigeants


HAUT