Elections régionales : à Gauche, comme à Droite, des listes concurrentes en lice...

Le chemin vers des listes communes tant à Gauche qu'à Droite s'annonce difficile. Le Socialiste Jean-Jack Queyranne devrait avoir face à lui une liste écologiste ; idem pour le chef de file de l'UMP, Laurent Wauquiez dont le positionnement très à droite favorise l'existence d'une liste MoDem, mais aussi UDI.

Elections régionales : à Gauche, comme à Droite, des listes concurrentes en lice...Patrick Mignola désigné comme chef de file du MoDem est chef d'entreprise du Bâtiment (photo DR).

A peine la candidature de Jean-Jacques Queyranne était-elle annoncé officiellement pour mener un liste en prévision d'un troisième mandat, que déjà arrivait pour lui, une mauvaise nouvelle : une liste EELV (Europe Ecologie Les Verts) verra le jour.

 Les militants écologistes de RhôneAlpes et d’Auvergne ont choisi, comme potentielles têtes de listes aux régionales de décembre, les deux conseillers régionaux Jean-Charles Kohlhaas (Rhône) et Lela Bencharif (Loire).

 Deux élus qui font partie, au sein du groupe EELV, des plus farouches opposants à l’actuel exécutif.

 Le premier avait même twitté, il y a quelques semaines, qu’il ne souhaitait pas la réélection de Jean-Jack Queyranne !

 Voilà qui augure mal d’un rapprochement de second tour. D'autant que la motion “Rassemblons pour une région écologiste, solidaire et citoyenne” a obtenu 66 % des voix : cette motion souhaite un rassemblement à la gauche du PS. Mais en matière politique, rien n'est jamais joué : Jean-Jack Queyranne peut espérer un ralliement des Verts au 2ème tour.

 Une liste UDI, mais aussi MoDem

 Une annonce qui, aurait de quoi réjouir Laurent Wauquiez, candidat officiel de l'UMP.

 Sauf que lui, favorable au rassemblement, a aussi à fort à faire avec deux listes centristes.

Côté UDI, pourtant un courant politique proche de l'UDI, le député-maire de Montélimar Franck Reynier a été désigné comme chef de file de l’UDI pour les régionales de décembre 2015.

L'UDI aurait volontiers participé à une liste commune avec l'UMP si l'ancien commissaire européen, le Savoyard Michel Barnier l'avait menée, mais comme on le sait, ce n'est pas le cas.

Le président de l’UDI Jean-Christophe Lagarde a affirmé à quelques journalistes à cette occasion qu’il allait cependant "rencontrer Laurent Wauquiez". Une rencontre confirmée par Laurent Wauquiez lui-même : « les discussions sont en cours avec l’UDI ».

Le patron de l’UDI a donné le ton des négociations à venir entre les deux hommes. "Soit Laurent Wauquiez considère qu’il n’y a pas besoin des centristes et on en tire les conclusions, soit il considère qu’il faut qu’il y ait une coalition, alors il faut voir" .

 Dans quel état d’esprit aura lieu cette rencontre ? On se souvient qu’il y a quelques semaines, Jean-Christophe Lagarde avait dénoncé la "droitisation extrême" du député de Haute-Loire et maire du Puy-en-Velay.

Le responsable national du parti de centre-droit devra cependant tenir compte de la position des grands élus UDI auvergnats. Le maire de Chamalières Louis-Giscard d’Estaing est favorable à la recherche d’une liste d’union pour gagner la région et battre le président sortant socialiste Jean-Jack Queyranne.

 Un chef d'entreprise du Bâtiment pour le MoDem

 Autre liste annoncée : celle du MoDem qui pourrait s’allier avec l’UMP dans la quasi-totalité des régions, y compris l’Île-de-France, mais sauf... en Auvergne-Rhône-Alpes.

 Dans la nouvelle région Auvergne-Rhône-Alpes, François Bayrou a en effet désigné, dimanche 26 avril, à Vaulx-en-Velin, lors d’une convention inter-régionale, la candidature de Patrick Mignola, maire de La Ravoire et président de Métropole Savoie, comme chef de file.

 « La candidature de Laurent Wauquiez n’est pas compatible avec nos valeurs », a lancé François Bayrou à la tribune, en soulignant à l’inverse que « partout ailleurs » le MoDem pourra « faire alliance sans difficulté avec l’UMP et l’UDI ».

 En cause, les propos de Laurent Wauquiez contre la libre circulation des personnes au sein de l’Union européenne (en l'occurrence, il remet en cause les accords de Schengen), l’assistanat, la politique pénale de Christiane Taubira ; ou encore l’islam à travers la question des menus dans les cantines scolaires.

 Dans  le quotidien « La Montagne » , Laurent Wauquiez a aussitôt affirmé qu’électoralement le MoDem « ne pèse pas », en rappelant par ailleurs qu’à ses yeux François Bayrou « est un homme de gauche », puisqu’il a voté pour François Hollande au second tour de l’élection présidentielle de 2012.

 Quoi qu’il en soit, François Bayrou et Patrick Mignola espèrent bien transformer le scrutin au sein de la région Auvergne-Rhône-Alpes en « laboratoire » d’une union entre les juppéistes de l’UMP, l’UDI et le MoDem face aux sarkozystes de l’UMP. Un petit tour de piste, sous forme de test, avant la primaire présidentielle de 2017 ?

Publiée le 03 mai 2015 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
Carnet dirigeants

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT