En poste depuis 17 ans : Alain Audouard en reprend pour cinq ans à la tête de la Chambre de Métiers du Rhône

En poste depuis 17 ans : Alain Audouard en reprend pour cinq ans à la tête de la Chambre de Métiers du RhôneAlain Audouard, réélu depuis dix-sept ans à la tête de la Chambre de Métiers du Rhône et désormais, pour cinq ans de plus...

Champion de la longévité. Il était en tête de la liste qui l'a emporté aux dernières élections : Alain Audouard a été réélu sans surprise à la présidence de la Chambre de Métiers et de l'Artisanat du Rhône.

Il est en poste depuis dix-sept ans : il avait été élu pour la première fois à cette fonction... en 1999.

Il va donc à nouveau présider la chambre de métiers et de l'artisanat du Rhône pendant cinq ans.

L'élection s'est déroulée lundi 7 novembre, lors de l'assemblée générale d'installation. Alain Audouard a donc été réélu en compagnie de dix autres membres composant le bureau pour une durée de cinq ans, également.

Chauffeur de taxi, un temps adhérent à l'UPA (Union Professionnelle Artisanale qui présentait lors de cette élection une liste concurrente), Alain Audouard s'était, depuis le milieu de son mandat dernier, rapproché d'Artisans de notre avenir, organisation émanant de la CGPME et de la Fédération du Bâtiment qui a donc remporté ses élections à la Chambre de Métiers, particulièrement disputées cette fois.

Le curriculum vitae d'Alain Audouard, 64 ans est particulièrement long.

Commençant sa carrière professionnelle dans la banque, à la Lyonnaise de Banque, il s'oriente en 1978 vers le métier de chauffeur de taxi.

Locataire gérant, il deviendra artisan taxi en 1990.

La multiplication des mandats

Il s'oriente alors dans le syndicalisme artisanal, multipliant avec succès les mandats jusqu'à aujourd'hui.

Il est d'abord élu président du syndicat départemental des artisans taxis du Rhône de 1996 à 1998, il participe à la création du centre national de formation des taxis, est élu au Comité de la Foire Internationale de Lyon (COFIL) et de plusieurs organismes de formation dont la SEPR.

Son activisme syndical artisanal l'amène à postuler avec réussite pour prendre la tête de la Chambre de Métiers du Rhône. Il en prend la responsabilité en 1999, en devenant le 8ème président et l'a conservé ensuite depuis, en étant réélu en 2005, puis en 2010, cumulant jusqu'en 2010 cette fonction avec la présidence de la Chambre régionale de Métiers et de l'Artisanat Rhône-Alpes.

Dans le même temps, il multiplie les mandats connexes : président de la Commission Nationale des Entreprises du Patrimoine Vivant ou de l'Espace Numérique Entreprise dans le cadre de la présidence tournante, instaurée, etc. ; pour ne citer qu'elles.

C'est sous sa présidence qu'a été créée en 2014, la 1ère Biennale Européenne de l'Artisanat qui déménagera d'ailleurs son siège social en 2018 dans un nouvel immeuble du quartier de Lyon-Confluence

Qui va présider la Chambre régionale ?

Le prochain enjeu dans le monde de l'artisanat ? Les élections à la chambre régionale Auvergne-Rhône-Alpes qui auront lieu le 16 novembre et verront s'affronter les deux listes qui étaient en lice : l'UPA (Union Professionnelle Artisanale) et ADNA (Artisans de Notre Avenir), chacune ayant gagné un nombre équivalent de sièges : quarante-huit. Une élection qui s'annonce particulièrement serrée...



Publiée le 13 nov. 2016 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
Carnet dirigeants

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT