Guerre patronale lors des élections aux Chambres de Métiers et de l'Artisanat d'Auvergne-Rhône Alpes

Si Alain Audouard devrait pour la 4ème fois retrouver la présidence de la Chambre de Métiers du Rhône, les présidents de nombreuses Chambres départementales pourraient bien changer.

Guerre patronale lors des élections aux Chambres de Métiers et de l'Artisanat d'Auvergne-Rhône AlpesAlain Audouard va retrouver son siège de président de la Chambre de Métiers du Rhône

Si lors des élections dans les Chambres de Commerce, le scrutin et la campagne se sont passées dans le calme et la discrétion, ce ne fut pas le cas pour les Chambre de Métiers.

La campagne qui vient de se dérouler a été chaude entre la liste « Fiers d’être artisans » où l'on retrouve la Fédération Française du Bâtiment et la CGPME qui est venue sur les terres de l'Union Professionnelle Artisanales (UPA), majoritaire jusqu'à présent.

Au niveau national, la liste « Fiers d'être artisans » FFB-CGPME a ainsi emporté 26 Chambres de Métiers en France, soit 35 % du total contre (17 % en 2010), réalisant ainsi une forte percée lors de ces élections. Les listes « sans étiquettes » remportent, quant à elles, 11 Chambres soit 14 %.

En Auvergne-Rhône-Alpes, cette même liste « Fiers d’être Artisans » est arrivé en tête dans sep départements sur douze : l’Ain, l’Isère, la Loire, le Rhône, la Drôme, l’Allier et la Haute-Loire.

Résultat : l’UPA qui était fort bien implantée ne représente plus qu’une Chambre sur trois dans la grande région. « C’est également la reconnaissance de la CGPME comme acteur incontournable de l’artisanat qui prend dorénavant toute sa place dans les instances du secteur », se félicite François Turcas, le président de la CGPME Auvergne-Rhône-Alpes.

La campagne a été chaude : à telle enseigne que l'UPA a déposé une plainte contre X pour délit de faux et usage de faux, délit de diffusion de fausse nouvelle, à l'issue d'un faux communiqué de presse doté de son en-tête...

  Que va-t-il se passer le 7 novembre date des élections et de l'installation des présidents des différentes Chambres départementales.

 Une certitude, Alain Audouard, président sortant, sera reconduit pour la 4ème fois à la tête de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de Rhône. Et ce pour une bonne raison : il s'est présenté sous les couleurs de la liste « Fiers d'être artisans ».

 Il a obtenu 18 siège contre 5 à Henri Meunier, qui menait la liste adverse de l'UPA. Il sera élu pour un mandat de cinq ans.

 A noter le taux de participation, malgré cette gué-guerre, particulièrement faible dans le Rhône : 13,7 %.

 Alain Berlioz-Curlet, président sortant de la Chambre de Métiers et de l'Artisanat  de Rhône-Alpes retrouvera-til  son siège de président de la région élargie, lors de l'élection qui doit se dérouler, elle, le 16 novembre. Les deux listes ont recueilli 48 sièges chacune. Une élection qui devrait être chaude... A suivre...

Publiée le 31 oct. 2016 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
Carnet dirigeants

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT