Hugues Pouzet devient consul honoraire d'Estonie à Lyon

Hugues Pouzet, associé gérant du cabinet de Propriété Industrielle Germain&Maureau est le nouveau consul honoraire de la République d’Estonie, cela se sait peu, pays leader de l'e-économie. Il vient de recevoir l’Exequatur, l'équivalent des lettres de créances, par l’Ambassadeur de l’Estonie en France, Alar Streimann.

Hugues Pouzet devient consul honoraire d'Estonie à Lyon Hugues Pouzet

Ancien vice-président de la Compagnie Nationale des Conseils en Propriété Industrielle (CNCPI), associé gérant du Cabinet de Propriété Industrielle Germain&Maureau et mandataire agréé auprès de l’Office des Marques et Modèles Communautaires depuis 1991, Hugues Pouzet est devenu consul honoraire d'Estonie à Lyon.

 Il vient de recevoir l'Exeqatur, l'équivalent des lettres de créances pour un ambassadeur, des mains de l'ambassadeur d'Estonie en France, Alar Streimann.

 L'Estonie ?  Il s'agit d'un des trois pays baltes. Elle est située au nord de l’Europe au bord de la mer Baltique, à 80 km au sud d’Helsinki, à moins de 400 km à l’ouest de Saint-Petersbourg, et à l’est de Stockholm.

 Un des leaders de l'e-économie

L’Estonie est un pays au territoire préservé comportant plus de 1 500 îles, 1 000 lacs, une des plus grandes forêts d’Europe couvrant prêt de la moitié de sa superficie et qui abrite encore une faune sauvage comme des ours, des loups, des lynx, des élans etc.

 Ce pays a retrouvé son indépendance en 1991 et fait partie de l’Union Européenne depuis le 1er mai 2004.

 Elle a intégré la Zone Euro le 1er janvier 2011 dont elle est le pays de l’Union le moins endetté. Depuis 2004, elle est également membre de l’OTAN.

 Ce petit pays a surtout une particularité : il est à la pointe des technologies et figure actuellement parmi les leaders dans le monde de l’e-économie qui a su saisir des opportunités de croissance.

 C'est un pays ultra connecté dans lequel il est toujours possible de trouver une source de wifi : l’on doit également à l’Estonie la naissance du logiciel Skype et de la dématérialisation, avec la propagation du « paperless».

 Depuis le 1er décembre 2014, l’Estonie est devenue le premier État à accorder une « e-résidence » : pas besoin de résider dans le pays pour obtenir une identité numérique qui permet, à distance, de réaliser de nombreuses démarches en ligne.

 Les services électroniques font partie du quotidien des citoyens estoniens : e-élections, e-impôts, e-police, e-santé, e-banque et e-école.

 Le préfixe « e » est presque devenu banal dans le domaine des services, tant il s’est généralisé.

 Pour Hugues Pouzet, « L’avant-gardisme et l’innovation dont fait preuve l’Estonie sont autant de raisons de favoriser les relations avec la Région Rhône-AlpesAuvergne. »

 Une situation susceptible de synergies, d'ailleurs, depuis que Lyon est labellisé French Tech.

Publiée le 29 nov. 2015 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
Carnet dirigeants

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT