La start-up lyonnaise Fabentech lance la production de son traitement contre le virus Ebola

La start-up lyonnaise Fabentech lance la production de son traitement contre le virus EbolaLe docteur Bertrand Lépine (Photo DR)

Président du directoire de la start-up Fab’entech, le docteur Bertrand Lépine a été contacté par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), en août dernier, pour savoir si sa société de biopharmacie serait capable de produire rapidement un sérum contre le virus de la fièvre Ebola.

La réponse a été immédiatement positive.

Tel est en effet le métier de Fab'entech. Créée il y a cinq ans à Lyon, cette start-up s’est positionnée sur le traitement des virus émergents, grâce à un procédé qui consiste à faire produire par des chevaux, en laboratoire, des anticorps spécifiques à partir d’un antigène.

Une création qui s'est faite avec un atout de poids : sa collaboration avec Sanofi Pasteur.

Fab'entech bénéficie d'une licence d'exploitation de la technologie de Sanofi Pasteur pour la production de ses propres sérums, complété par des contrats de collaboration et de sous-traitance avec la Big Pharma, première entreprise privée de la Métropole lyonnaise.

Fab'entech utilise pour ce faire du plasma issu du cheval qui est ensuite recueilli et purifié.

 En neuf mois, une solution d’immunothérapie passive peut être disponible.

 C’est ainsi que Fab’entech dont le siège est situé au sein du biodistric de Gerland à Lyon, a mis sur le marché, en deux ans, un sérum contre la grippe aviaire H5N1. Son portefeuille est également composé de nombreuses autres cibles : grippe aviaire H7N9, les virus Hendra et Nipah, les fièvres de Crimée-Congo et de Lassa...

 Pour le virus Ebola, Fab’entech a lancé la fabrication des anticorps en janvier.

 Le sérum devrait être testé sur des singes, au sein du laboratoire P4 de Gerland, très prochainement : en avril.

 En cas de succès chez l’animal, la production sera lancée avec l’aide de Sanofi-Pasteur.

 Le sérum devrait être disponible en septembre, via un premier lot de 10 000 doses ; et bénéficier d’une autorisation pour être administré aux malades en parallèle au démarrage d’essais cliniques.

 « Fab'entech prend ainsi part à la mobilisation internationale initiée en réponse à l'épidémie sans précédent survenue en Afrique de l'Ouest. Le produit Fab'entech sera prêt pour répondre à tout urgence sanitaire liée à Ebola », assure le docteur Bertrand Lépine.

Publiée le 01 mars 2015 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
Carnet dirigeants

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT