La start-up lyonnaise NovaNano, lauréate de la 1ére édition du World Entrepreneurship Crowd’s Den

NovaNano, start-up lyonnaise spécialisée dans la fabrication de mini-satellite a été désignée par le jury du Wefo, réuni à Lyon, meilleure start-up face à des concurrents issus de trois continents différents.

La start-up lyonnaise NovaNano, lauréate de la 1ére édition du World Entrepreneurship Crowd’s Den

Décidément, la start-up lyonnaise NovaNano truste les récompenses. Spas Balinov, ancien étudiant de l'Insa de Lyon, le créateur de la startup NovaNano, vient ainsi de remporter « The World Entrepreneurship Crowd’s Den » dans le cadre du World Entrepreneurship Forum (Wefo), en partenariat avec l’Incubateur EMLyon.

Ainsi, face à face, cinq créateurs de startups originaires de trois continents différents ont d'abord « pitché » leur projet face à des investisseurs et business angels du monde entier.

Le public a lui aussi été appelé à participer en votant en direct pour son projet préféré. Le show a également été retransmis en live sur la plateforme de crowdfunding française, Wiseed, partenaire de l’événement.

L’objectif pour ces jeunes entrepreneurs était la recherche de fonds auprès des six jurés et investisseurs potentiels, venus d’Asie, d’Europe et du Moyen-Orient.

Quatre d’entre eux étaient d'ailleurs des stars des célèbres émissions de télé-réalité entrepreneuriale qui n'existe pas (encore?) en France : Dragon’s Den et Shark Tank dans leur pays, à l’instar de Baybars Altuntas (Turquie), considéré comme l’un des gourous mondiaux de l’entrepreneuriat.

C'est donc le Lyonnais Spas Balinov qui s’est démarqué des autres candidats, et a su convaincre le jury.

Lyon Entreprises a déjà évoqué NovaNano : cette entreprise innovante est spécialisée dans les activités spatiales pour les nano-satellites, satellites dont la masse en orbite est comprise entre 1 et 50 kg.

Elle est à la fois intégratrice de nano-satellites et prestataire de services en proposant des solutions globales, allant de l'intégration de la charge utile jusqu'aux opérations en orbite.

 Le planning entre la signature du contrat de services spatiaux par le client et le lancement effectif de sa charge utile est d’environ de douze mois.

Publiée le 29 oct. 2014 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
Carnet dirigeants
Actualité du Digital & Numérique
Prix Trophée Récompense
Start-up

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT