Espaces thématiques+
Bourse & Finance

Dédié aux experts et professionnels de la Bourse, de la Finance, en région Rhône-Alpes. Cet...

Lyon Digital & Numérique

Bienvenue dans l'espace Lyon Digital & Numérique "Business numérique", "marketing digital"...

Lyon English Business

Welcome to the English corner of Lyon-Entreprises.com This space includes all the English pages...

Voir tous les espaces
Vidéos des entreprises Voir toutes les vidéos

Laboratoires Théa

Le Prix de l'Entrepreneur Rhône-Alpes 2011 attribué à Henri Chibret des Laboratoires Théa

Le prix de l'Entrepreneur 2011 pour les régions Rhône-Alpes et Auvergne a échu cette année à une discrète, mais prospère société pharmaceutique de Clermont-Ferrand, Théa. Dirigée par Henri Chibret, 71 ans, président du directoire et son neveu, Jean-Frédéric 36 ans, elle a su trouver sa place sur les niches de produits délaissés par les multinationales de la pharmacie privilégiant les « blockbusters ».

Le Prix de l'Entrepreneur Rhône-Alpes 2011 attribué à Henri Chibret des Laboratoires Théa

« L'herbe reste verte entre les pieds des éléphants : il en reste à manger !» C'est par cette métaphore qu'Henri Chibret, 71 ans, explique le succès de la société dont il dirige le directoire : Théa.

Basée à Clermont-Ferrand cette belle entreprise a reçu lundi 19 septembre à la CCI de Lyon, le Prix de l'Entrepreneur de l'année Rhône-Alpes-Auvergne, organisé par Ernst&Young et le magazine l'Entreprise. Présidé par Bruno Lacroix, Pdg de la société lyonnaise Aldes, le jury qui a distingué cette société pharmaceutique de 630 salariés et de 210 millions d'euros de chiffre d'affaires, était composé de huit chefs d'entreprises et décideurs de la région Rhône-Alpes (*).

Théa a été créée par une lignée familiale de scientifiques spécialisés dans le domaine de l'ophtalmologie. Cette famille a d'abord créé une première société : Chibret qui, devenue le leader français de l'ophtalmologie, avait été rachetée à la fin des années 70 par les Laboratoires Merck.

Le sang familial entrepreneurial s'est à nouveau exprimé quelques années plus tard : Henri Chibret a ainsi mis au jour en 1994 les Laboratoires Théa. Une entreprise dont la famille Chibret détient désormais la totalité du capital (après rachat en 2009 des 19 % détenus par le Crédit Agricole). Elle est devenue depuis, le numéro quatre européen de l'ophtalmologie (mais le premier indépendant) : elle compte dix-huit filiales à l'étranger, exportant 70 % de sa production.

Les raisons du développement de cette société qui propose quatorze familles de médicaments, tous des produits de prescription ? Sa petite taille qui, face aux mastodontes de la Pharmacie, lui offre souplesse et rapidité de décision. « Les grands groupes ne s'intéressent essentiellement qu'aux blockbusters (NDLR : les médicaments dépassant le milliard d'euros de chiffre d'affaires) : il reste de la place pour les plus petits », décrit Henri Chibret. Et d'ajouter : « Nos risques sont bien répartis : nous offrons aux praticiens une gamme étendue dans les domaines du diagnostic, du traitement et de la chirurgie. »

L'entreprise s'est développée par croissance interne, mais aussi en rachetant peu à peu, d'autres sociétés en France et en Europe. Elle vient ainsi d'acquérir plusieurs gammes spécialisées du Pharmacien suisse Novartis qui va lui apporter une augmentation de 20 % de son chiffre d'affaires, à 250 millions d'euros.

La part importante donnée à l'innovation explique aussi le succès de Théa : employant soixante personnes, la Recherche&Développement représente 10 % du chiffre d'affaires !

Enfin, l'entreprise sous-traite la majeure partie de la fabrication de ses médicaments, se focalisant sur l'innovation et la commercialisation, ce qui lui offre une grande souplesse. Outre les 630 salariés de l'entreprise en propre, dont 200 au siège à Clermont-Ferrand, il faut ainsi rajouter près de 700 emplois induits dont bon nombre sont présents en Rhône-Alpes, à Annonay, en Ardèche, notamment.

(*) Les membres du jury étaient : Alain Briand (Minatec), Michel Coster (EM Lyon), Olivier Ginon (Pdg de GL Events), Frédérique Girard-Ory (Pdg de Dermscan), Eric Jacquet (Pdg de Jacquet Metal Service), Jean-Claude Lemoine (Grenoble Ecole de Management), Boris Saragaglia (Pdg de Spartoo) et Benoît Soury (Directeur général de la Vie Claire).

Les autres lauréats du Prix de l'Entrepreneur :

-Prix de l'innovation : Gilles Heinrich, Pdg de Mafelec (Chimilin en Isère)

-Prix du Business vert : Cécile Boursin et Alexandre Guillaume, dirigeants de MS (Veyre Monton dans le Puy de Dôme)

-Prix de l'engagement sociétal à Jean-Brunet Lecomte, fondateur de l'association Emergences à Lyon.

-Prix de l'entreprise d'avenir : Jean-Charles Colas-Roy, Directeur général de H3C-énergies (Meylan en Isère)

-Prix de l'entreprise internationale : Emile Di Serio, Président de Saint-Jean Industries (Saint-Jean-d'Ardières dans le Rhône).

Photo (DR) : Henri et Jean-Frédéric Chibret, 71 et 36 ans, les dirigeants de Théa.

Publiée le 23 sept. 2011 par LARGERON Dominique. Mis à jour le 04 oct. 2011
Figure dans les rubriques
Carnet dirigeants
Médical, santé, maladies, pathologies
Laboratoires Théa


HAUT