Olivier Ginon, Pdg de GL Events nommé à la vice-présidence de la nouvelle «  filière sport »

Olivier Ginon, Pdg de GL Events nommé à la vice-présidence de la nouvelle «  filière sport »Olivier Ginon

Le chef d'entreprise lyonnais, président de GL Events vient d'être nommé à la vice-présidence du Comité stratégique de la filière sport.

Objectif : "élaborer une stratégie d'actions"

 Une nouvelle structure dont l'objectif est d'élaborer d’ici l’automne " une stratégie d’actions pour favoriser le développement de la filière en France et à l’international en prévision de la signature du contrat de filière en novembre 2015 ", a expliqué le porte-parole du ministère des Sports.

Le comité pourrait bien jouer  également un rôle dans la constitution du dossier de candidature de Paris pour accueillir les JO 2024.

 Au côté d'Olivier Ginon, on trouve un autre Lyonnais, Thierry Braillard, secrétaire d'Etat aux sports.

La mise en place de ce comité fait partie de la stratégie du gouvernement qui veut structurer les filières les plus prometteuses en termes d'innovation et de création d'emplois.

 La filière sport représente 2 % du PIB mondial et 1,7 % du PIB français avec un fort potentiel de développement, notamment à l'échelle internationale.

 45 000 entreprises et 275 000 emplois

En France, on recense 45 000 entreprises et 275 000 emplois dans ce créneau du sport, pour un chiffre d'affaires global de 35 milliards d'euros.

 Au cours des cinq prochaines années, les multiples grands évènements sportifs internationaux (GESI) accueillis en France, au premier rang desquels l’Eurobasket 2015, l’Euro 2016 et l’ensemble des rendez-vous sportifs récurrents comme Roland Garros ou le Tour de France devraient constituer une vitrine de l’excellence française en la matière.

Le comité stratégique du sport sera composé de quatre groupes de travail, avec la mission de repérer les segments de marché à effet d'entraînement sur le reste de l'économie du sport, notamment les équipements sportifs de proximité et structurants, ainsi que les évènements sportifs.

 Dans son fonctionnement, chaque comité de filière est présidé par le ministre de l'Économie et regroupe, sous la vice-présidence d'un industriel, différents acteurs de la filière (entreprises ou fédérations industrielles, experts, etc.)

 À la tête du premier groupe français d'évènementiel (939 millions de chiffre d'affaires en 2014), orienté depuis de nombreuses années sur l'évènementiel sportif, comme la dernière Coupe du monde de football au Brésil, Olivier Ginon présentait "un profil parfait pour animer ce comité stratégique du sport", souligne-t-on du côté du ministère de la Jeunesse et des Sports

Publiée le 27 avril 2015 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
Carnet dirigeants
Gouvernement
Sport, équipement sportif

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT