Tony Parker prend les commandes de l'ASVEL : il en devient l'actionnaire majoritaire

 Actuel dirigeant, l'ancien tennisman Gilles Moretton à la tête du club de basket depuis treize ans devra lui céder la place.

Tony Parker prend les commandes de l'ASVEL : il en devient l'actionnaire majoritaire

 Il est désormais le seul maître à bord. Tony Parker, le joueur vedette de l'équipe américaine des Spurs de San Antonio annonce dans une interview accordée à notre confrère Le Progrès qu'il vient de racheter l'Asvel, le club de basket basé à Villeurbanne.

 Il en devient l'actionnaire majoritaire et en prendra la présidence la saison prochaine. Tony Parker était entré au club, comme actionnaire minoritaire, pour la première fois, il y a cinq ans.

«Je serai actionnaire majoritaire et j'aurai presque tout (a
ssure la star de la NBA, la Ligue américaine). C'est un gros effort financier, mais c'est un projet qui me tient à cœur».

 Gilles Moretton, l'ancien tennisman organisateur du défunt GPTL (Grand Prix de Tennis de Lyon)  qui avait pris, il y a treize ans, la tête de l'Asvel, n'aura d'autre choix que de lui céder la place.

 Cela devrait se faire sans conflit entre les deux hommes puisque l'ancien tennisman lui aurait promis de lui passer la main. L'heure est donc venue, comme Tony Parker l'affirme. «J'ai envie de profiter de la vague ultra-positive qui porte le basket français depuis notre titre à l'Euro et de maîtriser tous les dossiers».

Objectif : trouver une nouvelle salle pour le Club

La feuille de match de Tony Parker en tant que président de l'Asvel sera de trouver une salle digne de ce nom. «La salle est évidemment un de nos gros objectifs», avoue le joueur qui affirme en avoir déjà parlé à Gérard Collomb, maire de Lyon et  à Jean-Paul Bret, celui de Villeurbanne. Les vraies discussions devraient démarrer dès que seront connus les résultats des élections municipales.

 Lyon ou Villeurbanne ? La star du basket avoue qu'il n'a pas de préférence sur le lieu d'implantation.

Tony Parker ne va pas déserter les parquets pour autant. Il a envie de prolonger sa carrière de basketteur pour encore au moins cinq ou six ans en NBA.

 Il envisage ensuite de faire sa dernière saison avec l'Asvel. Et évidemment, si possible, dans la future salle qui serait dédiée au club...

Publiée le 23 mars 2014 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
Carnet dirigeants

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT