Un nouveau directeur pour l'Auditorium et l'ONL : Jean-Marc Bador

Le directeur général de l'Orchestre de Chambre de Paris prendra le 1er octobre les rênes de l'Auditorium et de l'Orchestre National de Lyon. Un homme sachant gérer les conflits qui n'ont pas manqué au cours des trois dernières années au sein de l'institution lyonnaise.

Un nouveau directeur pour l'Auditorium et l'ONL : Jean-Marc Bador

C'est à l'heure où Leonard Slatkin lance la rentrée de l'ONL et de l'Auditorium à Lyon avec un magnifique Requiem de Berlioz, que l'on apprend que la vénérable Maison lyonnaise change de tête.

 C'était il est vrai attendu, tant les trois dernières années ont été marquées par des conflits incessants. Ainsi, Laurent Langlois laissera le 1er octobre la place à un quadra qui a fait ses preuves : Jean-Marc Bador qui prendra la direction de l'Auditorium et de l'Orchestre National de Lyon, soit 103 musiciens et 50 personnels administratifs et techniques, soit un budget de 14 millions d'euros.

 George Képénékian, adjoint à la culture de la Ville de Lyon compte sur le nouvel arrivant pour relancer la machine ONL : « J'ai pleinement confiance dans les capacités de Jean-Marc Bador à perpétuer l'excellence de l'ONL aux côté du Maestro Leonard Slatkin. Il saura mettre sa vision stratégique au service de la renommée nationale et internationale de l'institution et sera également attentif à son ouverture à tous les publics, lyonnais et rhônalpins. »

 Le riche CV de Jean-Marc Bador, plaide pour le nouvel arrivant. Actuellement direteur général de l'Orchestre de Chambre de Paris, il a à son actif vingt années d'expérience dans le monde de la musique.

 Doté d'un bagage universitaire en Lettres et Histoire, il a mené des études musicales: violon et musicologie.

 Il a participé au lancement de la célèbre « Folle journée de Nantes » dont il a assuré la communication au cours des trois premières éditions.

 En 1987, il est arrivé à l'Orchestre de Bretagne dont il prend la direction en 1999. Il est ensuite nommé directeur général de l'Orchestre de chambre de Paris en 2008, une formation de quarante-trois musiciens qu'il a su promouvoir en direction de nouveaux publics, sachant désamorer les conflits qui n'ont pas manqué, là non plus.

 Ses qualités profesionnelles l'ont amené à prendre la tête de la Fédération des Employeurs du Spectacle Vivant Public-privé (Feps). C'est donc l'homme idoine qui semble avoir été choisi pour relancer l'Auditorium déjà doté avec Leonard Slatkin, d'un des meilleurs chefs d'orchestre du monde, avec qui Jean-Marc Bador devrait bien s'entendre.

Photo (Jean-Baptiste Millot)-Jean-Marc Bador, 43 ans.

Publiée le 06 sept. 2012 par LARGERON Dominique. Mis à jour le 10 sept. 2012
Figure dans les rubriques
Carnet dirigeants
Actus Lyon
Art, culture, ciné, lecture


HAUT