Une belle victoire de sa présidente : la concession de la Compagnie Nationale du Rhône sera bien prolongée

Un beau cadeau d'anniversaire pour les 80 ans de la Compagnie, après un intense lobbying d'élus et un courrier à Manuel Valls, les dirigeants de la CNR à commencer par Elisabeth Ayrault, sa présidente, ont obtenu une prolongation de sa concession au-delà de 2013.

Une belle victoire de sa présidente : la concession de la Compagnie Nationale du Rhône sera bien prolongéeElisabeth Ayrault

La décision a été glissée dans la loi de transition énergétique qui vient d'être adoptée. Comme le demandaient Elisabeth Ayrault présidente et Jean-Jack Queyranne, président de la région Rhône-Alpes, ainsi que 70 élus qui ont signé un courrier en ce sens à destination de Manuel Valls, la concession de la Compagnie Nationale du Rhône (CNR) qui devait théoriquement se terminer en 2023 a été prolongée.

De combien de temps, précisément, on ne le sait pas encore. Il faudra attendre un décret d'application, mais le principe est acté.

Pour Jean-Jack Queyranne : "La situation de la CNR au-delà de 2023, date fixée par la loi de 1921 pour le terme de la concession du Rhône, est clarifiée, son avenir est dégagé, ses personnels rassurés : il n'est pas pensable que le Rhône soit entièrement livré à la concurrence."

Il avance que "nous avons là un modèle d'avant-garde, avec un partenariat inédit public-privé, un modèle décentralisé producteur d'énergie verte à 100 %, un modèle industriel d'intérêt général qui remplit parfaitement son rôle d'aménageur du territoire. Ceux qui ont imaginé la CNR dans l’entre deux guerres ont fait œuvre de visionnaires. Le Projet de loi sur la transition énergétique s'en inspire puisqu'il prévoit la création de Sociétés d'économie mixte hydroélectriques pour la gestion d’un ou plusieurs barrages de la même vallée."

Créée en 1933,  la Compagnie Nationale du Rhône  est en charge d'aménager et d'exploiter le "plus puissant fleuve français" en termes de production, navigation et irrigation et autres usages agricoles.

Un beau cadeau pour le 80ème anniversaire de la Compagnie qui sera fêté mercredi 15 octobre sur le Rhône, bien sûr, en présence de Ségolène Royal, ministre de l'écologie.

La CNR qui ne produit que de l'électricité durable avait promis un coup de collier si la concession était prolongée : son conseil de surveillance a voté le principe d’une enveloppe de 500 millions d’investissements complémentaires aux 60 millions d’investissements annuels, à condition que le terme de la concession soit bien prolongé de quinze ans. Une proposition qui a manifestement été bien reçu du gouvernement.

Publiée le 11 oct. 2014 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
Carnet dirigeants
Energie
Industrie durable

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT