Bye, bye la Bourse

Bye, bye la Bourse

Le dernier épisode d'une présence boursière à Lyon est en train de se jouer. Avec ceux de Marseille, les bureaux de Nyse-Euronext Lyon fermeront leurs portes dès cet été. Des bureaux  dont le rôle était important puisqu'il consistait à animer les quelque 160 entreprises cotées sur la région Centre-Est, avec une grosse majorité en Rhône-Alpes et d'attirer d'éventuelles candidates à l'arrivée en Bourse. Les suppressions d'emplois induites s'intègrent dans un plan plus vaste puisque dans la cadre de la dérégulation boursière, une centaine de poste seront supprimés sur plus de 360 en France chez Nyse-Euronext.

 

 

Une mauvaise nouvelle n'arrivant jamais seule, on apprend également que Louis Thannberger, l'homme qui a créé Lyon Finance et Industrie rue Mercière dans la capitale des Gaules, amenant des dizaines d'entreprises de la région sur la cote, avant de s'installer, après ce succès, sur les Champs Elysées à Paris, a lui aussi de gros soucis. Le 8 juin, le Tribunal de Commerce de Paris doit se prononcer sur deux assignations en liquidation judiciaire pour sa société devenue Europe Finance et industrie (EFI). La société du flamboyant « Thann » a été déclarée en cessation de paiement en début de l'année. Coup de grâce : la demande de redressement judiciaire a été refusée il y a quelques semaines. EFI est victime de la chute de la Bourse issue de la crise financière. Et ce n'est pas une bonne nouvelle car Louis Thannberger et son équipe ont été à l'origine de l'arrivée en Bourse de société telles que Infogrames, Desjoyaux ou Seb, excusez du peu.

Louis Thannberger avait lancé l'idée de créer à Lyon une bourse de province réservée aux entreprises moyennes -Eurocl@ss- qui en cette période d'argent rare aurait été particulièrement bienvenue, mais les investisseurs ne l'ont pas suivi.

Que faire pour pallier ces déconvenues ? Lyon Place Financière et Tertiaire, l'association présidée par Marcel Deruy veut sauver ce qui peut l'être en créant une structure qui ne pourra pas se substituer au bureau de Nyse-Euronext à Lyon, mais qui aura au moins le mérite de cristalliser toutes les activités d'animation et de conseil en son sein. Des discussions sont en cours avec la direction parisienne de Nyse-Euronext pour aboutir à un partenariat similaire à celui déjà signé avec l'association Middlenext qui  défend activement les intérêts des valeurs moyennes cotées. Lyon Place Financière et Tertiaire est prête à combler le vide sidéral qui est en train de se creuser concernant la Bourse en région. C'est bien, mais sera-ce suffisant pour redonner aux entreprises moyennes régionales,  en panne de liquidité, le chemin de la Bourse pour y trouver les capitaux dont elles ont cruellement besoin ?

 

Dominique Largeron

Publiée le 03 sept. 2009 par LARGERON Dominique. Mis à jour le 03 sept. 2009
Figure dans les rubriques
L'édito de la semaine
Actus, Bourse, Fonds d'investissements, Levée de fonds

Voir les entreprises du (des) secteur(s) d'activité associé(s)

Bourse, investissement


HAUT