Produits & Services
OnlyBowling, le nouveau bowling 2.0 des lyonnaisRedécouvrez le bowling avec OnlyBowling, le nouveau bowling 2.0 de Lyon !Mobilier de bureau d occasion, PME, Start-up, toutes entreprises jeunesMobilier de bureau d'occasion - profitez des bonnes affaires de CBI Diffusion !Externaliser la gestion des appels, prestation pour PME Appels : réduire ses coûts et améliorer la relation client avec Easy Info Services Siège bien-être au travail, santé, confort, démarche HSE des PMELes sièges Khol contribuent au bien-être des salariés au travailOffre de vidéo pour PME, SIMPLISSIME, production audiovisuelle L’offre SIMPLISSIME Imagine by TBSCG, une offre vidéo pensée pour la PMEOnlyKart présente ses nouveaux kartings électriques en première mondialeOnlykart propose en première mondiale le nec plus ultra du kart électriqueLocation de salle de séminaire inédite, les hippodromes, Lyon  Anticipez vos locations de salles de séminaires aux hippodromes de Lyon avec Le Carré OvaleSoirée d'entreprise, dîner spectacle TPE, PME, Voulez-Vous LyonCréez une soirée d’entreprise inoubliable Location salle de prestige originale, les hippodromes de LyonVivez votre soirée de fin d’année en grand format aux Hippodromes de Lyon [location de salle de prestige]Cours d'anglais pour enfants de 5 à 12 ans, ateliers ludiquesApprenez l'anglais à vos enfants dès le plus jeune âge en s'amusantSéchoirs industriels sur-mesures, conception et réalisationZéphytec conçoit et installe des déshydrateurs alimentaires professionnels sur mesureSéchoirs aromatiques industriels pour fruits et légumes Gamme ZTR de Zéphytec, des solutions industrielles pour le séchage de fruits et légumes par re-circulation d’air déshydratéFormation prélèvement à la source, préparer dirigeants et salariésAnticipez le prélèvement à la source avec les formations SSIGNDéshydrateur alimentaire industriel, séchoir à fruits et légumesSolutions industrielles de séchage de fruits et légumes : la gamme de séchoirs CSA ZéphytecParking aéroport de Lyon - abonnements pros pour parking privés#BonneRésolution : je m’abonne à une solution pro de parking pour Lyon Saint ExuperyLa nouvelle réglementation des locations saisonnières à Lyon en 5 pointsLa nouvelle réglementation sur les locations saisonnières à Lyon - Enjeux et solutions en 5 pointsJeux de réalité virtuelle pour particuliers et entreprises, aux portes de LyonDestination VR met la réalité virtuelle à la portée du particulier comme des entreprisesAssurance de prêt pour investissement locatif, audit, conseil, aideTout savoir sur l'assurance de prêt immobilier pour du locatifFournitures de bureaux à petits prix - la Gamme Q-Connect CBI DiffusionNe dépensez plus des fortunes en fournitures de bureaux avec Q-Connect chez CBI DiffusionService d'aide aux repas pour personnes âgées, séniors, maintenir à domicileMaintien ADOM propose le service d'aide à la prise des repas pour personnes âgées

Ce que nous dit le phénomène co-working

En seulement trois ans, sept espaces de co-working sont nés dans l'agglomération lyonnaise pratiquement par génération spontanée, accueillant déjà 600 co-workers (1 000 en Rhône-Alpes). Et ce n'est pas fini... Un phénomène qui illustre, certes, la flambée des métiers nés du Web, mais pas seulement...

Ce que nous dit le phénomène co-working

Il y a trois ans, la carte du co-working à Lyon était vierge. Lorsqu'on la regarde désormais, on retrouve sept espaces, dispersés sur l'agglomération et regroupant un total de six-cents co-workers âgés entre vingt et quarante ans sur un total de 1 700 m2 de locaux. Une génération spontanée que personne n'a vu venir et qui s'est propagée comme un feu de paille.

 Tous ces espaces sont nés d'initiatives individuelles de jeunes dirigeants de start-up. Contrairement aux pépinières aidées par les collectivités et qui leur ressemblent-de loin- , aucune aide financière à la clef. La nouvelle génération start-up se prend elle-même en main.

 Le tout premier est né en 2011 : « L'Atelier des Médias », depuis...

 Le tout premier espace de co-working à Lyon est né en 2011 au pied des pentes de la Croix-Rousse : « l'Atelier des Médias ». Il rassemble désormais près de 40 co-workers, des résidents, des nomades. A l'origine, cinq journalistes qui en avaient assez de tourner en rond chez eux. Ils se sont rapprochés pour créer un espace de travail « stimulant et convivial ».

 Il a été suivi par trois espaces différents, mais placés sous une même enseigne : « La Cordée », à Villeurbanne, mais aussi dans les 1er et le 2ème arrondissements. « La Cordée » s'adresse essentiellement aux co-workers nomades qui travaillent quotidiennement ou ponctuellement. Ce qui explique le nombre de membres : 470 co-workers et 50 start-up hébergées. La Cordée joue aussi le rôle d'incubateur.

 Un peu plus haut sur les Pentes de la Croix Rousse, rue Romarin, un autre espace à vu le jour il y a un an : « Ecoworking ». Il affiche déjà complet ! Il rassemble essentiellement des co-workers résidents, des petites entreprises de un à trois salariés. A son origine quatre créateurs de start-up : Guillaume, Aurélien, David et Thomas. Il ne s'agit pas d'une association, mais d'une Sarl dont l'équilibre économique est déjà atteint.

 L'Economie Sociale et Solidaire a aussi suscité ses espaces de co-working. Ils sont deux à avoir vu le jour à Lyon. L'un d'entre eux, « Etic », accueillant 50 co-workers s'est installé à Vaulx-en-Velin et un second dans le quartier de la Guillotière dans le 7ème arrondissement de Lyon, « Locaux Motiv' ». Il rassemble 40 co-workers.

 Une charte du co-working

 Le Grand Lyon qui regarde avec sympathie cette effervescence qui cadre bien avec son désir de faire grossir l'écosystème numérique lyonnais et son souhait d'être labellisé French Tech, a accompagné le mouvement en suscitant un « Collectif co-working Grand Lyon » pour que ces espaces se regroupent autour des valeurs qui leur sont communes : « le partage, la transparence, la bienveillance et l'égalité », décrit la charte que tous ont signé.

 Car ces espaces contrairement à ce que l'on pourrait croire ne sont pas de simples lieux collectifs de travail permanents, de nouveaux centres d'affaires, mais vont bien au-delà et constituent le signe d'une nouvelle contre-culture du travail né du Web que décrit si bien le futurologue américain Jeremy Riftkin qui évoque « le nouveau paradigme collaboratif qui mènera à une société plus intelligente et plus durable,... où la coopération chasse la concurrence... » (*)

 Aurélie Khalidi, une graphiste Web, créatrice de la société « Orange vif », présidente de l'Atelier des Médias »t qui a vécu le phénomène dès l'origine, l'exprime très bien.

 « J'ai travaillé seule chez moi pendant trois ans devant mon ordinateur. J'avais l'impression de devenir autiste. Au sein de l' « Atelier des Médias », nous fonctionnons sur le mode associatif : et l'on constate très vite que malgré l'absence de hiérarchie, chacun s'investit dans l'organisation . »

 Elle a aussi constaté que cette agrégation de compétences « permet de créer un véritable réseau et suscite des projets collectifs, fait naître de véritables opportunités. »

 « Cet espace nous insuffle de l'enthousiasme et du dynamisme »

 Elle poursuit : « Le fait de travailler dans le même espace permet d'insuffler de l'enthousiasme et du dynamisme, tout en nous permettant, par le contact avec les autres d'acquérir en permanence de nouvelles compétences. On se rend rapidement compte que lorsqu'un projet précis est proposé, on peut faire travailler au sein de notre structure les personnes les plus adaptées, les plus compétentes pour y répondre.. »

 Hors le pur travail, ce sont aussi des lieux de bouillonnement et de créativité. Depuis le début de l'année plus de quatre cents événements les plus variés se sont déroulés au sein de ces différents espaces. A l'instar d'une « Game Dev party » une session de développement de jeux vidéo qui se déroule chaque année tout un week-end dans les locaux de « l'Atelier des Médias », par exemple.

 Derrière ces espaces de co-working, c'est une nouvelle façon de travailler à la fois très conviviale et particulièrement efficace qui voit le jour. Comme le souligne l'un des membres de l'Atelier des Médias, Philippe Dorier : « Nous avons en fait créé un entreprise collaborative ultra-flexible et idéalement configurée pour affronter les marchés actuels... »

 Un nouveau monde du travail est en train de naître...

 (*) « La nouvelle société du coût marginal zéro » de Jeremy Rifkin, Editions « Les liens qui libèrent ».

Publiée le 26 sept. 2014 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'édito de la semaine
Actus Lyon
Télétravail, co-working
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.

rectification[ 29/10/14 - Thomas STANDHAFT ]
Chez Écoworking on est 5 créateurs : Aurélien, David, Guillaume, Thomas ET Benjamin.
Et utilisez plutôt le terme Coworking (tout attaché) et pas de co-working...
co-working[ 30/09/14 - Jean-philippe LUAS ]
Petite rectification sur le sujet du co-working.
Le 1er espace de co-working lyonnais n'a pas été créé en 2011 comme vous le mentionnez mais en 2009, par la société ACTI 4 à la Cité Internationale...


HAUT