Comment se passer des banques ? Quand les chefs d'entreprises se regroupent pour se financer eux-mêmes...

Ancienne banquière, la Lyonnaise Audrey Barros est la présidente d'une coopérative originale « Finançons nous » qui regroupe 110 chefs d'entreprises rhônalpins. L'objet : financer leurs pairs qui ne trouvent pas toujours-voire rarement-une écoute attentive de la part des banques...

Comment se passer des banques ? Quand les chefs d'entreprises se regroupent pour se financer eux-mêmes...

« Le plus souvent, lorsque vous avez besoin d'une petite somme pour financer un nouvel emploi nécessaire après avoir obtenu un marché ou une nouvelle machine,par exemple , vous ne pouvez en général pas compter sur les banques, surtout s'il s'agit de petites sommes... »

 Audrey Barros qui tient ces propos sait de quoi elle parle. Cette quadra dynamique a été banquière. Elle a été chargée d'affaires professionnels et entreprises dans plusieurs grandes banques lyonnaises.

 Elle aurait pu couler des jours heureux dans une grande structure. Elle a préféré faire le grand saut entrepreneurial en créant sa propre entreprise « Fidance ».

 Un chaînon manquant dans le financement des TPE et des PME

 Elle a créé un métier original : le courtage et le conseil financier aux TPE et PME, plus que jamais en mal de financement. On le sait, souvent les petites structures ont du mal à entamer le dialogue avec leur banquier (ils ne parlent pas toujours la même langue) et donc à trouver du crédit.

Cette accompagnement des petits patrons dans le monde financier et bancaire, lui a permis de constater qu'il existait un chaînon manquant dans le monde du financement des entreprises.

D'où la création de cette coopérative d'entreprises : « Finançons-nous ».

Les deux premières entreprises financées par cette coopérative originale seront officiellement présentées jeudi 7 avril à Lyon (*).

Il s'agit de « Maison et Services », dirigée par Michel Rousset et de la société « Elise » de Gaëtan Lepoutre.

La première société a besoin d'acheter une nouvelle machine ; la seconde, spécialisée dans la collecte des déchets en plein développement vient de créer un nouveau poste qu'il va lui falloir financer.

« Notre coopérative « Finançons-nous » va accompagner financièrement ces deux entreprises qui ont de vrais besoins financiers », explique Audrey Barros, la présidente de la nouvelle structure.

« Ce n'est pas du crowdfunding »

Et de préciser : « Ils font partie de ces petites sociétés qui ont des projets mais pas de solutions pour les financer avec des petits montants de 10 000 à 100 000 euros. »

Elle explique : « Notre concept est simple : Ce n'est d'abord pas du crowdfuning, même si nous entrons dans le domaine du financement participatif. Ce sont les entreprises qui financent les entreprises. Les entreprises épargnent dans la coopérative et cet argent est re-prêté à d'autres entreprises sous la forme de prêts coopératifs. »

En fait, il ne s'agit pas de se passer totalement des banques, mais de créer un effet de levier qui facilitera ensuite, si nécessaire, un prêt bancaire.

Audrey Barros a déjà rassemblé au sein de sa coopérative pas moins de 110 chefs d'entreprises.

La mise pour une entreprise sociétaire est de 300 euros, pour une personne physique, de 100 euros. Pour épargner au sein de la structure, la mise minimale est cette fois de 1 000 euros.

« L'objectif de tous ces chefs d'entreprise qui se rassemblent de la sorte est de dire : tous ensemble nous pouvons être acteurs de notre économie sur notre territoire. Nous pouvons nous-mêmes contribuer à le dynamiser...et bien sûr créer des emplois... », s'enthousiasme la présidente de la coopérative.

Actuellement, cette coopérative « Finançons-nous » fonctionne avec un poste à mi-temps. Un temps plein est annoncé : « La dynamique est lancée, nous allons pouvoir aller encore plus loin et financer de nombreuses TPE et PME. » Elle a actuellement dix demandes de financement dans ses cartons.

Cette démarche qui sort de l'ordinaire est observée avec intérêt par la CGPME, la CCI Lyon Métropole et la Chambre de Métiers qui ont apporté leur soutien à cette coopérative qui pourrait bien faire des émules...

(*) Soirée Top départ de « Finançons-nous », le jeudi 7 avril 2016, de 18 h à 22 h à Groupama, 50 rue de Saint Cyr 69009 Lyon.

 





http://www.financons-nous.com
Publiée le 04 avril 2016 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'édito de la semaine

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT