Produits & Services
Service de fruits en entreprise - livraison de corbeilles 4 saisonsAvec les Vergers de Gally, adoptez la pause fruit au travailSalles de réunion thématique Garage Vintage, séminaires, réunions Pour vos séminaires d'entreprises : les salles de réunion thématisées Diabolo !Réponse appels d'offres, conseil, accompagnement des PMEDM Partner répond aux appels d’offres pour les entreprises et les remportent !Echantillons gratuits de croquettes pour chien - faites lui goûter Kalina ! Bien choisir ses croquettes pour chien, et si vous lui faisiez goûter avant d'acheter ?Essai de croquettes pour chats, échantillon gratuit, livraison à domicile Lyon - IsèreLe meilleur de la croquette pour chats est signé Ninette Croquette [Essai gratuit]Dépannage fournitures bureau pour entreprises, services et livraison expressSOS dépannage fournitures de bureaux : CBI Diffusion livre les entreprises en expressAccompagnement, transports individualisés des personnes âgéesTransports individualisés, navettes, accompagnement au bras des personnes âgéesPour un séminaire nature, team building de plein air - à 10' de LyonPour un séminaire en pleine nature : L’atol' du Grand Parc Miribel JonageAssurances prêts immobilier pour chef d’entreprise emprunteurProposer au chef d'entreprise emprunteur les meilleures assurances de prêt immobilierFournitures et équipements de bureau pour entreprises de LyonUne large gamme de fournitures et d’équipements de bureau pour professionnels sur Lyon et ses alentoursChocolats personnalisables pour entreprises, goodies personnalisés Surprenez vos collaborateurs avec des chocolats personnalisés [Branding d'entreprise]Sous-traitance de la paie des comptables, prestations d’externalisation des paiesExperts comptables : développez votre service Paie & Social en externalisant cette prestation chez SSIGNAide ménagère à domicile pour personnes âgées L’aide ménagère permet aux personnes âgées de rester autonomesAnimations ludiques pour 250 personnes : le rallye 2CVFédérez jusqu’à 250 collaborateurs avec les animations 2 CV DiaboloSauvegarde externalisé pour PME, incrémentale ou différentielle suivant besoinLa sauvegarde externalisée : l’assurance-vie de la PMEAménagement ergonomique sur mesure de bureaux Choisir l’aménagement ergonomique de ses bureaux pour favoriser le bien-être et la productivitéSièges ergonomiques KHOL soulagent les malades du dosLes sièges ergonomiques Khol vous soulagent au quotidienTéléassistance à domicile pour personnes âgées avec Maintien ADOMMaintien ADOM propose un service de téléassistance pour vieillir à domicile en toute sécuritéERP pour PME : conseil, assistance et maintenance ERP Odoo avec CIMRA Opter pour le tandem CIMRA et Odoo c’est choisir de se concentrer sur son métierExternalisation de la paie pour TPE, PME et PMISSIGN, le partenaire gestionnaire des paies des TPE, PME et PMI

Compétitivité : les chiffres qui font mal

Dominique Largeron

La dernière enquête de conjoncture de la Banque de France Rhône-Alpes confirme qu'une reprise est bien en cours, même si de nombreux secteurs n'ont pas encore retrouvé leur chiffre d'affaires d'avant-crise ; mais surtout, elle révèle l'ampleur du mal en terme de compétitivité des entreprises. Il est profond : le vrai challenge pour 2014 est là !

Compétitivité : les chiffres qui font mal

 Evoquant une « reprise poussive », l'Insee Rhône-Alpes avait montré le chemin en janvier dernier. Cette fameuse reprise est confirmée dans la toute dernière enquête de conjoncture de la Banque de France Rhône-Alpes (*).

 Ce ne sont pas seulement les chiffres de la (petite) croissance retrouvée, mais les chefs d'entreprises rhônalpins qui le disent eux-mêmes.

 Interrogés par la succursale Rhône-Alpes de la Banque des Banques, ils anticipent en général une hausse de leur chiffre d'affaires en 2014.

 Selon les anticipations de ces dirigeants, celle-ci devrait être de 3,2 % dans l'industrie (contre – 0,8 % en 2013), de 4 % dans les services aux entreprises, mais pas de hausse en revanche dans le BTP qui pourtant était en croissance de 0,5 % l'année dernière. Il devrait baisser de 0,5 % cette année.

 Ces mêmes anticipations des chefs d'entreprises, secteur par secteur, dans l'industrie illustrent un vrai retournement de conjoncture dans les matériels de transport qui avaient plongé de 14,6 % l'année dernière, mais devraient progresser de 5,6 % cette année ; et de 3,6 % dans les secteurs du caoutchouc et du plastique (contre – 2,3 % en 2013). Même le textile connaîtrait un regain : de + 3,6 %. La production resterait en revanche atone dans l'industrie pharmaceutique (+ 0,2 % contre – 0,4 % en 2013).

 L'export, planche de salut

 Majoritaires dans l'économie rhônalpine, les services se porteraient, toujours selon les anticipations des chefs d'entreprises, encore mieux. L'activité des agences de travail temporaire grimperait de 4,5 %, celle de l'informatique de 4,1 %, de l'ingénierie et des études technique, de 3,3 %. De son côté, le transport routier choisirait la pente douce : + 1,3 %.

 A quoi sera due cette croissance annoncée qui devrait s'établir dans une fourchette située entre + 0,9 % et un peu plus de 1 % ? Pas à la consommation, même si les Rhônalpins puiseront dans leur bas de laine pour maintenir cette année leur pouvoir d'achat.

 Elle devrait provenir pour une petite part de l'investissement des entreprises qui devrait progresser légèrement-une première depuis longtemps- ; mais surtout de l'export, la planche de salut de l'année et cela grâce à la fin de la crise européenne et à la reprise chez nos voisins de l'Union Européenne avec qui nous réalisons 60 % de nos échanges.

 Aucun doute pour la Banque de France : la croissance 2014 proviendra des performances de nos entreprises à l'export.

 Cela sera bien nécessaire : hormis la pharmacie, la chimie et l'industrie agro-alimentaire, de nombreux secteurs n'ont pas encore retrouvé leur niveau d'avant-crise, en l'occurrence, le textile, l'habillement, l'électronique, l'informatique, la métallurgie, le matériel de transport...

 Cette même enquête de conjoncture recèle aussi un autre intérêt : celui de montrer les racines du mal français, en l'occurrence, la baisse mortifère de la compétitivité des entreprises.

 Un niveau de compétitivité des entreprises jamais aussi bas

 Ainsi le décrochage du taux de marge des entreprises est intervenu début 2007.

Il est alors brutalement passé en un an de 32 % à 29 %, avant de poursuivre sa baisse jusqu'à son niveau actuel, historiquement bas : 28 %.

Le CICE (Crédit d'Impôt pour la Compétitivité et l'Emploi) est en train de le faire remonter à 29 %.

Mais cela ne sera pas suffisant. D'où l'importance cruciale que le pacte de responsabilité proposé par François Hollande ait une réelle consistance et permette de prolonger cette hausse de la compétitivité des entreprises sans laquelle il n'y aura pas de véritable reprise.

Sinon, ce redémarrage tant attendu risquerait de rester ce qu'il est, pour l'heure : poussif. Seule cette réforme pourrait être gage d'une croissance plus soutenue.

(*) Enquête réalisée par les huit succursales de la Banque de France Rhône-Alpes au cours du mois de décembre dernier auprès d'un échantillon de 2 800 entreprises.

Publiée le 23 févr. 2014 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'édito de la semaine
Rhône Alpes
Conjoncture, études, prospectives, sondages
Croissance, crise, relance économique

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT