Crise de l'offre

Dominique Largeron

Chute du PIB français de 1,2 % au 1er trimestre, plans sociaux qui s'accumulent : sur le front de la crise, l'actualité ne se pare toujours pas de couleurs printanières.

Pourtant quelques hirondelles ont été aperçues la semaine dernière. Sanofi Pasteur a posé la première pierre à Neuville-sur-Saône de son unité de vaccins contre la dengue qui sera opérationnelle en 2013 et offrira un emploi à plus de 150 salariés (250 millions d'euros d'investissements).

De son côté, la Vie Claire rachetée en 1996 par le très clairvoyant Régis Pelen à un dénommé Bernard Tapie a annoncé un doublement de ses capacités logistiques pour répondre à la demande grandissante de produits bio. Elle va investir 13 millions d'euros sur un nouveau site de 15 000 m3 situé près de Givors.

Un peu plus à l'Est, on apprend que collant parfaitement à la demande, l'usine d'Ambach (Moselle) de la Smart (Groupe Mercedes) a du mal à suivre la demande alors que le marché auto a encore reculé de 12, 3 % le mois dernier en Europe.

Paradoxe ? Non. Il est de plus en plus évident qu'aux différentes crises "financière, économique, climatique, morale" qui se superposent actuellement, s'ajoute une crise de l'offre.

Les produits proposés correspondent de moins au moins aux besoins exprimés par le changement profond d'époque que nous sommes en train de vivre.

Le phénomène le plus criant est celui de nos constructeurs français qui, avec un grand temps de retard, se sont mis à produire des 4X4 alors que le marché qui demande maintenant des voitures low cost, hybrides ou électriques, commençait à piquer du nez ! Résultat : Peugeot est obligé de solder sur son site internet ses 4X4, offrant près de 8 000 euros de réduction !

Bref, la dernière chose à faire en cette période de crise est de couper dans son budget Recherche & Développement. Plus que jamais, la priorité doit aller vers la créativité et l'innovation. Afin de permettre une sortie par le haut.

Dominique Largeron

 

Publiée le 18 mai 2009 Mis à jour le 18 mai 2009
Figure dans les rubriques
L'édito de la semaine


HAUT