Produits & Services
Location de salle de séminaire inédite, les hippodromes, Lyon  Anticipez vos locations de salles de séminaires aux hippodromes de Lyon avec Le Carré OvaleSoirée d'entreprise, dîner spectacle chez Voulez-Vous Grand Lyon Créez une soirée d’entreprise inoubliable Location salle de prestige originale, les hippodromes de LyonVivez votre soirée de fin d’année en grand format aux Hippodromes de Lyon [location de salle de prestige]Cours d'anglais pour enfants de 5 à 12 ans, ateliers ludiquesApprenez l'anglais à vos enfants dès le plus jeune âge en s'amusantSéchoirs industriels sur-mesures, conception et réalisationZéphytec conçoit et installe des déshydrateurs alimentaires professionnels sur mesureSéchoirs aromatiques industriels pour fruits et légumes Gamme ZTR de Zéphytec, des solutions industrielles pour le séchage de fruits et légumes par re-circulation d’air déshydratéFormation prélèvement à la source, préparer dirigeants et salariésAnticipez le prélèvement à la source avec les formations SSIGNDéshydrateur alimentaire industriel, séchoir à fruits et légumesSolutions industrielles de séchage de fruits et légumes : la gamme de séchoirs CSA ZéphytecParking aéroport de Lyon - abonnements pros pour parking privés#BonneRésolution : je m’abonne à une solution pro de parking pour Lyon Saint ExuperyLa nouvelle réglementation des locations saisonnières à Lyon en 5 pointsLa nouvelle réglementation sur les locations saisonnières à Lyon - Enjeux et solutions en 5 pointsJeux de réalité virtuelle pour particuliers et entreprises, aux portes de LyonDestination VR met la réalité virtuelle à la portée du particulier comme des entreprisesAssurance de prêt pour investissement locatif, audit, conseil, aideTout savoir sur l'assurance de prêt immobilier pour du locatifFournitures de bureaux à petits prix - la Gamme Q-Connect CBI DiffusionNe dépensez plus des fortunes en fournitures de bureaux avec Q-Connect chez CBI DiffusionService d'aide aux repas pour personnes âgées, séniors, maintenir à domicileMaintien ADOM propose le service d'aide à la prise des repas pour personnes âgéesService de fruits en entreprise - livraison de corbeilles 4 saisonsAvec les Vergers de Gally, adoptez la pause fruit au travailSalles de réunion thématique Garage Vintage, séminaires, réunions Pour vos séminaires d'entreprises : les salles de réunion thématisées Diabolo !Réponse appels d'offres, conseil, accompagnement des PMEDM Partner répond aux appels d’offres pour les entreprises et les remportent !Echantillons gratuits de croquettes pour chien - faites lui goûter Kalina ! Bien choisir ses croquettes pour chien, et si vous lui faisiez goûter avant d'acheter ?Essai de croquettes pour chats, échantillon gratuit, livraison à domicile Lyon - IsèreLe meilleur de la croquette pour chats est signé Ninette Croquette [Essai gratuit]Dépannage fournitures bureau pour entreprises, services et livraison expressSOS dépannage fournitures de bureaux : CBI Diffusion livre les entreprises en express

La Métropole lyonnaise, trois ans après sa création : peut beaucoup mieux faire !

Dominique Largeron

« La Métropole fait moins bien que l'ancienne communauté urbaine, tout en coûtant plus cher au...contribuable et moins à l'Etat ». Tel est le jugement un peu plus nuancé tout-de-même quand on regarde de près, de la plus grande association française de contribuables, la Lyonnaise Canol qui a réalisé un bilan, trois ans après la création de la Métropole. Pour Canol, « la Métropole n'a pas fait ses preuves. » Oups !

La Métropole lyonnaise, trois ans après sa création : peut beaucoup mieux faire !

C'était le bébé alors de l'ancien président du Département du Rhône, Michel Mercier et de celui qui était alors celui du Grand Lyon : Gérard Collomb.

Ces deux élus ont été à l'origine de la création de la Métropole lyonnaise qui a vu officiellement le jour, après passage du décret au Parlement, le 1er janvier 2015.

A l'heure où les « gilets jaunes » contestent le « matraquage fiscal », quel est le bilan de la nouvelle entité territoriale qui, rappelons-le, a absorbé les compétences du Département du Rhône sur le périmètre de l'ex-Grand-Lyon, dont le RSA et le musée des Confluences pour ne citer que les plus emblématiques.

Des objectifs loin d'être atteints

Les responsables de Canol rappellent d'abord que les objectifs initiaux de cette création étaient notamment une baisse de la dépense publique globale et une plus grande efficacité, ainsi qu'une meilleure qualité des services perçue par les habitants.

Or, pour Canol qui s'appuie sur les chiffres des comptes administratifs de la Métropole, trois ans après, ces objectifs n'ont pas été atteints, loin s'en faut.

Les effectifs de la Métropole ont évidemment fortement augmenté lors de la fusion avec le département en faisant fortement augmenter la masse salariale : + 74 %. Or, contrairement à ce qui avait été annoncé, cette dernière a poursuivi ensuite sa hausse (+ 3,8 %).

Surtout, Canol constate que les 25 millions d'euros d'économie annoncés à l'origine sont absents et que la capacité d'investissement a diminué. A l'arrivée, « ses dépenses d'équipement sont très inférieures à celles du précédent mandat » : 10 points de retard, en comparaison avec le précédent mandat !

Une hausse de la fiscalité sept fois supérieure à l'inflation !

Au bilan, on s'en doute, vu ce qui précède, le poids de la fiscalité n'a pas diminué : l'augmentation sur trois ans (+ 14,5 %) est ainsi sept fois supérieure à l'inflation (faible à l'époque : + 2,1 %). Et on s'en doute, « Ce sont les ménages qui trinquent le plus, avec + 19,2 % », pointent les contribuables de Canol.

Paradoxe positif néanmoins, du côté du RSA (Revenu de Solidarité Active), même si cela alourdit encore les charges : alors qu'en France, le nombre d'allocataires a chuté (-2,4 %), il a augmenté dans la Métropole (37 306 en 2015, 40 000 en 2017, soit + 7,2 %). Pour Canol, la raison tient sans doute au fait que les bénéficiaires ont pu être mieux répertoriés avec la création de la Métropole.

Là où les contribuables de Canol sont encore plus sévères, c'est lorsqu'ils rassemblent les chiffres de l'ensemble Métropole/Département du Rhône, n'hésitant pas à parler de « catastrophe financière », sachant qu'au cours de la période étudiée, la hausse des dépenses (298 millions d'euros) qui a été de 12 %, s'est révélée plus forte que celle des recettes : + 8 %. Avec, de facto, une capacité d'investissement en baisse.

Les élus favorables, mais...

Quid alors du ressenti des habitants, trois ans après la création de la Métropole ? Hormis à la marge pour les transports urbains (27 % de ressenti positif), les habitants n'ont guère constaté le changement. Notamment dans le domaine des impôts locaux où à 75 %, plutôt négativement.

En revanche, les élus, eux aussi, interrogés se déclarent « favorables à son existence », « même si le Grand Lyon est devenu plus gestionnaire qu'investisseur. »

D'autres collectivités envisagent de passer au statut de Métropole. Pas sûr, au vu de cette intéressante étude, qu'ils poursuivent dans cette voie. Une certitude pour les auteurs de cette étude : « Le modèle existant doit évoluer avant d'être recommandé... »

Publiée le 03 déc. 2018 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'édito de la semaine

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT