Produits & Services
Confiture de luxe BRUNETON, mets et confitures pour tous les chefsMaison Bruneton : des confitures de luxe à la table des meilleurs chefs de Lyon et du mondeDirecteur marketing à temps partagé, service de communication externaliséGérez votre image de marque et votre marketing digital à temps partagé avec GBSNavette transport VIP hôtels, personnalités, clients, entreprisesNavette VIP pour les hôtels de Lyon - le service des Transports LausseurCoffret recettes mets et vins pour entreprises, coffret gourmand recettesCoffrets recettes CiboVino : un cadeau gourmand original où le chef cuisinier, c’est vous !Développpement commercial pour TPE, externalisation de la prospectionGBS : le nouveau nom du développement commercial des TPE et des indépendantsMeubles en bois professionnels sur mesure, comptoirs, bars, ateliers de cuisineMeubles sur mesures toutes essences de bois pour professionnelsCoffret apéritif pour entreprises, le coffret apéro des salariésCoffret cadeau gourmand : CiboVino vous le sert à l’apéroTransport de collaborateurs, fiable, ponctuel - taxi pour entreprisesTransports Lausseur, la navette privilégiée des entreprises pour les déplacements des clients et des partenairesTaxi groupe 9 personnes, minibus pour entreprises, hôtels, agences LyonEntreprises, hôtels, agences : reposez-vous sur la rigueur et la fiabilité des Transports Lausseur, taxi groupe 9 personnesSaisie et qualification de fichiers prospects - faire saisir ses donnéesConstitution et qualification de fichiers prospects - faites saisir vos contactsTranscription données médicales, données personnelles, saisie de données de santéService de saisie de données adapté aux mutuelles, CHU, laboratoires et tous organismes de santéSaisie de données, catalogues, études - transcription d'informationPour gagner en productivité, confiez la saisie de données à Easy Info ServicesBroderie sur tablier de charcutier, boucher ou boulanger - faire broder ses tabliersCharcutiers, bouchers, cuisiniers, cavistes : faites broder vos tabliers !Rénover sa toiture - conseils et rénovations de toits et charpentesBati&Bois rénove vos toitures et vos charpentesRevues de presse et constitutions de dossier de presse, prestation ExpertInfoRevues de presse et constitution de dossiers de presseFinancer le développement des PME, aide, accompagnement, conseilFinancez le développement de votre entreprise avec ADEC ConseilSurveillance de rentabilité pour PME, aide, conseil et outil logicielSuivre sa rentabilité au jour le jourTransmettre son patrimoine, conseils et aide à la transmission patrimonialeTransmission de patrimoine : donation ou succession ? Comment bien préparer sa retraite, conseils et aides à la constitutionBien préparer sa retraite - anticipation, conseils et constitutionOptimiser ses charges immobilières, foncières - surévaluation taxesOptimisez vos taxes immobilières d'entreprise

La bataille du bus longue distance a déjà commencé

Dominique Largeron

Lyon-entreprises a annoncé la semaine dernière l'arrivée à Lyon de l'Ecossais Megabus qui crée 35 emplois à Belleville. Une arrivée qui fait suite à celle de Starshipper et d'iDBus. Mais ce n'est qu'un début : on estime que près de 25 compagnies de transport sont sur les rangs pour s'engouffrer dans la libéralisation Macron !Sur la carte des destinations Lyon devrait avoir un rôle central.

Neuf destinations proposées d'un seul coup, sept autobus ralliant une base située à Belleville-sur-Saône où travaillent 35 personnes, des billets ayant pour premier prix...1 euro. L'arrivée de l'Ecossais Megabus, filiale du géant Stagecoach, à Lyon n'est pas passée inaperçue la semaine dernière.

 L'Easyjet du transport par autocar, la plus grosse entreprise de transport par bus en Europe qui a adopté le modèle low cost, n'a pas attendu que les décrets de la libéralisation en France du transport par bus soient ratifiés pour commencer à prendre des positions. Elle a commencé ses opérations le 3 juin.

 Le premier sur ce nouveau marché a été Starshipper qui a d'abord mis en place un Lyon-Chambéry-Turin, puis un Lyon-Barcelone, a été suivi par iDBus, la filiale autocar de la SNCF qui a le plus à perdre dans cette bataille qui s'annonce.

 Fin mai, le leader allemand FlixBus a annoncé sa venue sur ce nouveau marché.

 Le groupement Eurolines (groupe Transdev) n'entend pas rester non plus les bras croisés. La filiale de la Caisse des Dépôts et de Véolia a claironné l'ouverture de pas moins de dix-sept lignes de cars, dès le début du mois de juillet.

 Une compétition qui s'annonce très féroce

 Tout ceci illustre une compétition qui s'annonce féroce, très féroce. Selon le comparateur en ligne Go Euro, près de cinq compagnies s'apprêteraient à s'installer sur ce marché dès la signature des décrets et près de vingt-cinq ensuite !

 Selon «Le Monde », « pas moins de dix-lignes seront proposées de Paris-Lille-Calais à Rennes-Lyon en passant par Nice-Bordeaux ou Strasbourg-Lyon » ! Lyon devrait avoir en effet, sur la carte des destinations, un rôle central.

 Rappelons le cadre de la bataille qui s'engage. Elle provient de la très controversée loi Macron qui va autoriser les dessertes entre villes françaises distantes d'au moins 200 km...

 Une possibilité interdite jusqu'à présent dans le but de protéger le monopole de la SNCF. Seules les destinations internationales, déjà très disputées, étaient pour l'heure autorisées.

 Ce nouveau marché est susceptible de créer avaient affirmé les professionnels à l'occasion de la discussion de la loi au Parlement, près de 20 000 emplois en France. Au vu de cette effervescence peut-être n'exagèrent-ils pas. On verra...

 Le problème des gares de bus à Lyon

 Ces perspectives posent une question : où tous ses bus vont-ils pouvoir se garer de manière confortable pour récupérer leurs voyageurs : que ce soit à la Part-Dieu où la gare des bus n'est qu'un simple parking derrière la gare ou au centre d'échanges de Perrache, les infrastructures risquent de se révéler largement insuffisantes, vu cet afflux d'opérateurs annoncé.

 Cela va faire du monde sur le quai : Emmanuel Macron estime à 5 millions de personnes, le potentiel de clients de ce nouveau service pour la France, mais ce pourrait être plus.

 Une certitude : cette lutte au couteau qui s'annonce va demander aux opérateurs de lourds capitaux avant de rentrer dans leurs frais. La guerre des tarifs par laquelle les hostilités vont commencer n'est pas bonne pour l'équilibre des comptes.

 L'autre victime risque d'être la SNCF qui devrait voir s'évaporer une partie de sa clientèle.

 Ainsi, le groupe Deutsche Bahn, la SNCF allemande a perdu près de 120 millions de chiffre d'affaires suite à la libéralisation en Allemagne qui s'est déroulée l'année dernière, avec une année d'avance vis-à-vis de la France...

Publiée le 07 juin 2015 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'édito de la semaine

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT