Produits & Services
Retraite Madelin AXA - solution retraite des TNS et IndépendantsEt vous, qu'avez-vous mis en œuvre pour votre retraite ?Assurance prévoyance du TNS, aide et conseil aux dirigeants Entrepreneurs : intéressez-vous dès à présent à votre prévoyance !Broderie sur vêtements de travail, tenue de cuisinier, métiers des CHR  Broderie sur vêtements de travail pour cafés, hôtels, restaurants : une spécialité Créativ’BroderieCoffret gourmand confitures de luxe Bruneton > cadeau d'affaire gourmandCadeaux d'affaires gourmand : jouez la carte de l'originalité avec des confitures 100% artisanalesConfiture de luxe BRUNETON, confitures artisanales de luxe pour tous les chefsMaison Bruneton : des confitures de luxe à la table des meilleurs chefs de Lyon et du mondeDirecteur marketing à temps partagé, service de communication externaliséGérez votre image de marque et votre marketing digital à temps partagé avec GBSNavette transport VIP hôtels, personnalités, clients, entreprisesNavette VIP pour les hôtels de Lyon - le service des Transports LausseurCoffret recettes mets et vins pour entreprises, coffret gourmand recettesCoffrets recettes CiboVino : un cadeau gourmand original où le chef cuisinier, c’est vous !Développpement commercial pour TPE, externalisation de la prospectionGBS : le nouveau nom du développement commercial des TPE et des indépendantsMeubles en bois professionnels sur mesure, comptoirs, bars, ateliers de cuisineVotre meuble sur mesure dans le bois de votre choix !Coffret apéritif pour entreprises, le coffret apéro des salariésCoffret cadeau gourmand : CiboVino vous le sert à l’apéroTransport de collaborateurs, fiable, ponctuel - taxi pour entreprisesTransports Lausseur, la navette privilégiée des entreprises pour les déplacements des clients et des partenairesTaxi groupe 9 personnes, minibus pour entreprises, hôtels, agences LyonEntreprises, hôtels, agences : reposez-vous sur la rigueur et la fiabilité des Transports Lausseur, taxi groupe 9 personnesSaisie et qualification de fichiers prospects - faire saisir ses donnéesConstitution et qualification de fichiers prospects - faites saisir vos contactsTranscription données médicales, données personnelles, saisie de données de santéService de saisie de données adapté aux mutuelles, CHU, laboratoires et tous organismes de santéSaisie de données, catalogues, études - transcription d'informationPour gagner en productivité, confiez la saisie de données à Easy Info ServicesBroderie sur tablier de charcutier, boucher ou boulanger - faire broder ses tabliersCharcutiers, bouchers, cuisiniers, cavistes : faites broder vos tabliers !Rénover sa toiture - conseils et rénovations de toits et charpentesBati&Bois rénove vos toitures et vos charpentesRevues de presse et constitutions de dossier de presse, prestation ExpertInfoRevues de presse et constitution de dossiers de presseFinancer le développement des PME, aide, accompagnement, conseilFinancez le développement de votre entreprise avec ADEC Conseil

La cagnotte cachée des CCI

Dominique Largeron | redaction@lyon-entreprises.comLa cagnotte cachée des CCI

Rêvons un peu... Grâce à une réforme habilement menée, le déficit de l'Etat français qui aurait dû dépasser cette année les 140 milliards d'euros est, in fine, réduit en un tournemain. Celle de la Sécu qui devrait avoisiner cette année les 24 milliards d'euros pour culminer l'année prochaine à 30, est réduite, grâce à la la découverte d'une cagnotte bien cachée...
De la pure fiction, bien sûr. Mais comme dans notre pays, rien n'est jamais impossible, un tel scénario rose est malgré tout en train de voir le jour au sein du monde consulaire, grâce à la réforme des Chambres de Commerce et d'Industrie (CCI), dans le cadre de la  Révision Générale des Politiques Publiques. Une réforme qui, elle, marche !

D'après Jean-Paul Mauduy, président de l'ex-CRCI en train de muer en CCIR (Chambre de Commerce et d'Industrie de Région), des économies de près de 15 % ont déjà été réalisées dans la gestion des douze CCI de Rhône-Alpes. Une fois la loi sur la réforme des CCI votée par le Parlement -cela ne saurait tarder- quinze autres pour cent d'économies devraient voir le jour, soit 30 % en six ans. Qui dit mieux ?

Cette réforme qui à elle seule ne va pas renflouer les caisses de l'Etat, mais permettre au moins aux CCI de moins demander aux entreprises et à tout le moins d'assurer leur rôle au meilleur coût, trouve son origine dans la cagnotte cachée desdites CCI. Il existe en leur sein un potentiel d'économies très important. On le comprendra aisément avec un simple exemple. Actuellement 98 comptables assurent la gestion des paies et des factures des douze CCI de Rhône-Alpes, alors que si l'on adoptait le ratio appliqué dans les entreprises, une douzaine suffirait.

Le but de la réforme est justement celui-là : mettre la Chambrre de Commerce et d'Industrie de Région (CCIR) au centre du dispositif pour gérer les CCI qui ne deviendraient plus que des CCIT (Chambres de Commerce et d'Industrie Territoriales) et donc mutualiser la gestion de tous ces organismes au fonctionnement, en réalité assez lourd, avec grosses économies à la clef. C'est la CCIR qui percevra la manne de la taxe additionnelle à la taxe professionnelle et qui la redistribuera aux autres CCIT.
Une fois la réforme opérée, Jean-Paul Mauduy, l'ex-président de la CCI de Lyon bombardé président de la Chambre régionale, suite à la bagarre Medef/CGPME, devient l'homme fort d'une CCIR dotée de plus de moyens, assurant désormais un rôle de pivot et de fonctions supports des Chambres Territoriales. En somme, le tout premier maillon du réseau consulaire avec une vraie fonction de gestion et d'animation.

Une question vous taraude bien sûr. Puisque cela paraît si simple, pourquoi ne l'a-t-on pas fait plus tôt ? Pour une bonne raison. Gestionnaires avisés de leurs entreprise, ces décideurs arrivant à une présidence de CCI se muaient brutalement en « barons » dotés de « baronnies » qu'il étaient bien décidés à conserver avec toutes les prérogatives qui accompagnaient cette fonction. Plus la CCI employait de monde, plus elle était importante, plus la fonction était valorisée. Fini en grande partie tout ça, la crise et la réforme sont passées par là.
Faut-il y voir là une métaphore de la réforme de l'Etat qui nous attend ? On aimerait bien l'espérer !

Toute règle comporte néanmoins une exception. Pour illustrer son nouveau rôle pivot, la CCIR est en train de construire un superbe siège, à 11,5 millions d'euros, au sein de la Confluence à Lyon, susceptible d'accueillir 80 personnes.
Les économies, c'est bien, mais faut tout de même pas pousser le bouchon trop loin...

Publiée le 28 sept. 2009 par LARGERON Dominique. Mis à jour le 28 sept. 2009
Figure dans les rubriques
L'édito de la semaine
Chambres de commerce, des métiers


HAUT