Produits & Services
Retraite Madelin AXA - solution retraite des TNS et IndépendantsEt vous, qu'avez-vous mis en œuvre pour votre retraite ?Assurance prévoyance du TNS, aide et conseil aux dirigeants Entrepreneurs : intéressez-vous dès à présent à votre prévoyance !Broderie sur vêtements de travail, tenue de cuisinier, métiers des CHR  Broderie sur vêtements de travail pour cafés, hôtels, restaurants : une spécialité Créativ’BroderieCoffret gourmand confitures de luxe Bruneton > cadeau d'affaire gourmandCadeaux d'affaires gourmand : jouez la carte de l'originalité avec des confitures 100% artisanalesConfiture de luxe BRUNETON, confitures artisanales de luxe pour tous les chefsMaison Bruneton : des confitures de luxe à la table des meilleurs chefs de Lyon et du mondeDirecteur marketing à temps partagé, service de communication externaliséGérez votre image de marque et votre marketing digital à temps partagé avec GBSNavette transport VIP hôtels, personnalités, clients, entreprisesNavette VIP pour les hôtels de Lyon - le service des Transports LausseurCoffret recettes mets et vins pour entreprises, coffret gourmand recettesCoffrets recettes CiboVino : un cadeau gourmand original où le chef cuisinier, c’est vous !Développpement commercial pour TPE, externalisation de la prospectionGBS : le nouveau nom du développement commercial des TPE et des indépendantsMeubles en bois professionnels sur mesure, comptoirs, bars, ateliers de cuisineVotre meuble sur mesure dans le bois de votre choix !Coffret apéritif pour entreprises, le coffret apéro des salariésCoffret cadeau gourmand : CiboVino vous le sert à l’apéroTransport de collaborateurs, fiable, ponctuel - taxi pour entreprisesTransports Lausseur, la navette privilégiée des entreprises pour les déplacements des clients et des partenairesTaxi groupe 9 personnes, minibus pour entreprises, hôtels, agences LyonEntreprises, hôtels, agences : reposez-vous sur la rigueur et la fiabilité des Transports Lausseur, taxi groupe 9 personnesSaisie et qualification de fichiers prospects - faire saisir ses donnéesConstitution et qualification de fichiers prospects - faites saisir vos contactsTranscription données médicales, données personnelles, saisie de données de santéService de saisie de données adapté aux mutuelles, CHU, laboratoires et tous organismes de santéSaisie de données, catalogues, études - transcription d'informationPour gagner en productivité, confiez la saisie de données à Easy Info ServicesBroderie sur tablier de charcutier, boucher ou boulanger - faire broder ses tabliersCharcutiers, bouchers, cuisiniers, cavistes : faites broder vos tabliers !Rénover sa toiture - conseils et rénovations de toits et charpentesBati&Bois rénove vos toitures et vos charpentesRevues de presse et constitutions de dossier de presse, prestation ExpertInfoRevues de presse et constitution de dossiers de presseFinancer le développement des PME, aide, accompagnement, conseilFinancez le développement de votre entreprise avec ADEC Conseil

Le poker menteur du Musée des Tissus

Dominique Largeron

Une quasi-certitude : l'exceptionnel musée des Tissus de Lyon jusqu'à présent géré par la CCI sera sauvé. L'Etat s'est trop engagé pour qu'il n'en soit pas ainsi. Mais à la question de savoir qui va payer, on assiste à un jeu de poker menteur. Seul Laurent Wauquiez s'est engagé pour la Région, pendant que les industriels du textile préparent une Fondation..

Le poker menteur du Musée des Tissus

Le psychodrame en cours autour du musée des Tissus de Lyon recèle au moins une vertu. Tout le monde, à commencer par l'Etat et le Louvre reconnaissent qu'il contient un patrimoine exceptionnel qu'il serait impardonnable de laisser filer, en Chine par exemple !

 Petit rappel des dessous de cette affaire qui fait grand bruit à Lyon et a amené la signature d'une pétition par 81 948 personnes au dernier pointage. La CCI de Lyon devenue CCI Métropolitaine qui a vu ses ressources fondre comme neige au soleil n'a plus les moyens de dépenser chaque année 1,7 million d'euros : sa subvention d'équilibre qui permet chaque année d'éponger le déficit du musée lyonnais. Elle a lancé un appel à l'Etat.

 D'où l'organisation, vendredi 22 janvier, à la préfecture du Rhône d'une réunion dite de la « dernière chance ».

 Celle-ci a permis à l'Etat par la bouche du préfet, Michel Delpuech et d'Isabelle Maréchal, inspectrice du Patrimoine au ministère de la Culture de dire tout le bien qu'ils pensaient de ce musée.

 Le Musée des Tissus : un joyau

 Une étude a été commandée par le ministère de la Culture qui confirme -ce que les Lyonnais savent bien- qu'ils ont un joyau dans leur main. Par la richesse de ses collections, le musée des Tissus est unique au monde. Seul hic : la chose était jusqu'à présent plus connue en Asie qu'en France.

 A telle enseigne que Laurent Wauquiez, peu après cette réunion, lors de ses vœux à la Région a fait état de l'intérêt des Chinois pour le musée.

 Autre conséquence de cette réunion de la dernière chance : le cercle des sauveteurs du musée s'est élargi. Outre la CCI, propriétaire du musée, on trouve désormais les professionnels du Textile réunis au sein d'Unitex, la Métropole, la Ville de Lyon, la Région représentée par sa nouvelle vice-présidente à la Culture, Florence Verney-Carron, ainsi que les musées du Louvre et des Arts Décoratifs à Paris. Sans oublier l'Etat bien entendu, à la manœuvre comme Samu.

 Peu de concret est sorti de cette réunion, chacun des participants, apparemment se refusant à étaler son jeu, en l'occurrence à dire ce qu'il entend mettre au pot chaque année pour sauver ce musée.

 Seuls deux participants ont en revanche annoncé qu'il entendait participer financièrement, mais sans citer de chiffres précis : Laurent Wauquiez, un peu plus tard, lors de ses vœux au Conseil régional : «Je ne veux pas d'une région qui soit passive. En ce ce qui concerne le Musée des Tissus, la Région est prête à y aller, elle est prête à investir... », a-t-il assuré .

 Unitex veut créer une Fondation

 Autre partenaire qui s'est dit prêt à mettre au pot : les professionnels du textile réunis sous la bannière Unitex qui ont annoncé la création d'une Fondation.

 Une prochaine réunion doit avoir lieu d'ici deux à trois semaines pour entrer enfin dans le concret : pour savoir qui met quoi sur la table. Et définir la future gouvernance du musée.

 Ce serait tout-de même le diable si ces partenaires ne trouvaient pas un accord pour mettre sur la table 1,7 million d'euros, somme tout de même modique au regard de l'enjeu.

 Ou plus, car pour Michel Delpuech, préfet du Rhône, il s'agit en fait de donner plus de moyens au musée à l'avenir pour qu'il rayonne encore plus, conformément à la richesse de ses collections. Si c'est in fine le cas, la crise en cours aura été salutaire, mais il va falloir vite entrer dans le dur...



Publiée le 24 janv. 2016 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'édito de la semaine

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT