Produits & Services
Retraite Madelin AXA - solution retraite des TNS et IndépendantsEt vous, qu'avez-vous mis en œuvre pour votre retraite ?Assurance prévoyance du TNS, aide et conseil aux dirigeants Entrepreneurs : intéressez-vous dès à présent à votre prévoyance !Broderie sur vêtements de travail, tenue de cuisinier, métiers des CHR  Broderie sur vêtements de travail pour cafés, hôtels, restaurants : une spécialité Créativ’BroderieCoffret gourmand confitures de luxe Bruneton > cadeau d'affaire gourmandCadeaux d'affaires gourmand : jouez la carte de l'originalité avec des confitures 100% artisanalesConfiture de luxe BRUNETON, confitures artisanales de luxe pour tous les chefsMaison Bruneton : des confitures de luxe à la table des meilleurs chefs de Lyon et du mondeDirecteur marketing à temps partagé, service de communication externaliséGérez votre image de marque et votre marketing digital à temps partagé avec GBSNavette transport VIP hôtels, personnalités, clients, entreprisesNavette VIP pour les hôtels de Lyon - le service des Transports LausseurCoffret recettes mets et vins pour entreprises, coffret gourmand recettesCoffrets recettes CiboVino : un cadeau gourmand original où le chef cuisinier, c’est vous !Développpement commercial pour TPE, externalisation de la prospectionGBS : le nouveau nom du développement commercial des TPE et des indépendantsMeubles en bois professionnels sur mesure, comptoirs, bars, ateliers de cuisineVotre meuble sur mesure dans le bois de votre choix !Coffret apéritif pour entreprises, le coffret apéro des salariésCoffret cadeau gourmand : CiboVino vous le sert à l’apéroTransport de collaborateurs, fiable, ponctuel - taxi pour entreprisesTransports Lausseur, la navette privilégiée des entreprises pour les déplacements des clients et des partenairesTaxi groupe 9 personnes, minibus pour entreprises, hôtels, agences LyonEntreprises, hôtels, agences : reposez-vous sur la rigueur et la fiabilité des Transports Lausseur, taxi groupe 9 personnesSaisie et qualification de fichiers prospects - faire saisir ses donnéesConstitution et qualification de fichiers prospects - faites saisir vos contactsTranscription données médicales, données personnelles, saisie de données de santéService de saisie de données adapté aux mutuelles, CHU, laboratoires et tous organismes de santéSaisie de données, catalogues, études - transcription d'informationPour gagner en productivité, confiez la saisie de données à Easy Info ServicesBroderie sur tablier de charcutier, boucher ou boulanger - faire broder ses tabliersCharcutiers, bouchers, cuisiniers, cavistes : faites broder vos tabliers !Rénover sa toiture - conseils et rénovations de toits et charpentesBati&Bois rénove vos toitures et vos charpentesRevues de presse et constitutions de dossier de presse, prestation ExpertInfoRevues de presse et constitution de dossiers de presseFinancer le développement des PME, aide, accompagnement, conseilFinancez le développement de votre entreprise avec ADEC Conseil

Le thermalisme, nouvelle frontière touristique d'Auvergne-Rhône-Alpes ?

Dominique LargeronLe thermalisme, nouvelle frontière touristique d'Auvergne-Rhône-Alpes ?

Avec l'œnotourisme, côté vins, le thermalisme, côté eau (*), devrait constituer l'un des plus importants créneaux d'avenir du tourisme dans la nouvelle grande région Auvergne-Rhône-Alpes.

 Tel est du moins le credo de la nouvelle équipe qui, autour de Laurent Wauquiez a pris les rênes de la région.

 Un pas d'autant plus facile à opérer que le thermalisme est l'un des rares points communs entre les deux anciennes région Auvergne et Rhône-Alpes. A elles deux, elles s'invitent sur la deuxième marche du podium thermal français avec un total de vingt-quatre stations et 130 000 curistes, juste derrière la nouvelle Occitanie (28 stations et 180 000 curistes), mais devant la nouvelle Aquitaine (15 stations), même si cette dernière affiche un peu plus de curistes (138 000).

 Ainsi donc, le patron de la région Auvergne-Rhône-Alpes a décidé de mettre 20 millions d'euros sur la table à travers ce qu'il a baptisé  "Plan Thermal 2016-2020".

 De l'argent jeté dans la piscine ?

 En fait, 17 millions sont destinés à accompagner des projets d'investissements pour rénover et remettre au goût du jour les stations thermales. L'objectif est de leur permettre d'investir dans le retraitement des eaux, dans des piscines, dans des projets d'hydrojets, par exemple.

 Et 3 millions d'euros pour accompagner des actions collectives destinées à l'innovation, à la formation et surtout à la promotion du thermalisme.

 Nécessaire, car si des stations comme Divonne-les-Bains, Evian, Vichy ou la Bourboule sont dotées d'une bonne notoriété, d'autres ont un déficit d'image, à l'instar par exemple de Bourbon-l'Archambault ou de la Léchère, pour ne citer qu'elles.

 L'idée que sous-tend ce Plan Thermal est de mettre un terme (ou un therme ?) « au décrochage que connaît la filière depuis de nombreuses années », explique-t-on du côté de l'exécutif régional.

 « Une filière oubliée »

 Et de reprocher à l'ancienne équipe de Jean-Jack Queyranne « d'avoir oublié cette filière pourtant inscrite autour de son identité, vecteur de l'image de marque d'Auvergne-Rhône-Alpes comme destination touristique majeure. »

 Plus concrètement, tout en conservant bien sûr l'aspect médical qui ne progresse plus en termes de curistes, la Région, à travers son Plan, veut en réalité faire basculer les stations thermales vers les cures bien-être et santé, ce que tout-de-même, un certain nombre ont commencé à faire.

 Et d'expliquer : « Le bien-être est devenu ces dernières années un sujet de premier plan avec une évolution progressive de la question de la santé vers la prévention et le bien-être : l'enjeu est autant pour les personnes d'être... que de rester en pleine santé... »

 Une vaste palette

 Sur ce créneau, semble-t-il prometteur la palette est vaste : soins, activités physiques, gestion du stress, nutrition, programme d'éducation thérapeutique, etc.

Et d'assurer que « le marché du bien-être devrait plus que doubler en dix ans en Europe et dans le monde ».

 Optimiste, la Région explique ainsi que l'augmentation du chiffre d'affaires visée dans ce créneau du bien-être pourrait générer dans le Région 2 000 emplois directs et indirects au cours des cinq prochaines années.

 Vingt millions d'euros seront-ils suffisants pour permettre aux stations thermales d'effectuer cette bascule ?

 Tout dépendra de la capacité d'entrainement de l'exécutif pour tirer un secteur qui n'est pas toujours marqué par un dynamisme à tout crin...

(*) Outre "la gastronomie/œnotourisme"  et "le thermalisme", les trois autres axes prioritaires en matière de tourisme de la Région sont "la pleine nature", "les stations de montagne" et "les itinérances et les grandes randonnées"

Publiée le 06 nov. 2016 par LARGERON Dominique. Mis à jour le 07 nov. 2016
Figure dans les rubriques
L'édito de la semaine

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT