Espaces thématiques+
Bourse & Finance

Dédié aux experts et professionnels de la Bourse, de la Finance, en région Rhône-Alpes. Cet...

Lyon Digital & Numérique

Bienvenue dans l'espace Lyon Digital & Numérique "Business numérique", "marketing digital"...

Lyon English Business

Welcome to the English corner of Lyon-Entreprises.com This space includes all the English pages...

Voir tous les espaces
Vidéos des entreprises Voir toutes les vidéos

REGION RHONE-ALPES

Les Régions, grandes gagnantes de l'élection de François Hollande

Dominique Largeron

Si tous les socialistes sont ravis de voir François Hollande s'installer dans le fauteuil du président de la République, il en est sans doute un encore plus content que les autres : Jean-Jack Queyranne, à l'instar des autres présidents de régions d'ailleurs. Cette élection devrait marquer un rôle accru des régions dans le domaine économique : elles devraient piloter la politique industrielle...

Les Régions, grandes gagnantes de l'élection de François Hollande

Peu avant le deuxième tour, Alain Rousset, par ailleurs président du Conseil régional d'Aquitaine, un des portes-paroles de François Hollande avait levé le voile sur la politique industrielle que le prochain gouvernement de François Hollande devra mener, sous l'appellation de « pacte productif ».

Pour parler plus précisément et pour résumer une démarche un peu complexe, l'idée de l'équipe de François Hollande est de faire en sorte que la décentralisation constitue la solution à la désindustrialisation de notre pays. Pour être plus clair encore : le nouveau pouvoir veut que ce soit les Régions qui pour une grande part pilotent désormais la politique industrielle.

La politique telle que la décrit Alain Rousset, également président de l'association des régions, se mettrait en place en deux temps. L'Etat se doterait d'abord rapidement d'un Haut commissariat à l'intelligence économique. Dans un deuxième temps, serait confiée aux régions la mission de piloter la politique industrielle et le soutien à l'innovation.

Deux compétences dont la région Rhône-Alpes s'est saisie ces dernières années, comme on a pu le constater lors des dernières Assises de l'économie, mais qui seraient alors très fortement accentuées.

« Nous devons nous doter d'un lieu où les filières, les directeurs de recherche, les patrons des groupes industriels, les experts de l'Etat et les régions discutent ensemble pour décider des priorités », a précisé à notre confrère les Echos, Alain Rousset.

Cet élargissement du rôle des régions dans le domaine du pilotage industriel se ferait dans le cadre de la loi sur la décentralisation contenue dans les soixante propositions du candidat Hollande.

Avec quelles ressources financières ? « Cela pourrait être une partie d'un impôt national », précise Alain Rousset. Dans le même temps, une banque publique d'investissement verrait le jour. Elle serait constituée d'Oséo (la banque des PME), du FSI (Fonds Stratégique d'Investissement) et de CDC Entreprises, le Fonds d'investissement de la Caisse des Dépôts.

Les régions auraient notamment la responsabilité d'orienter les PME et les ETI (Entreprises de Taille Intermédiaire, de 500 à 5000 salariés) vers les différents dispositifs. Une initiative qu'a devancé dans une certaine mesure la région Rhône-Alpes, en créant, en compagnie des acteurs de la place financière régionale, un « hub financier » lancé depuis la fin d'année dernière à l'initiative de Bruno Lacroix, chef d'entreprises et président du Ceser (*) et qui devrait voir le jour d'ici peu.

C'est l'ensemble de ce processus qu'Alain Rousset baptise le « pacte productif ». Qui pourrait d'ailleurs être accompagné d'une réforme du mécanisme du crédit d'impôt recherche avec pour objectif de mieux favoriser les PME et un peu moins les grands groupes.

L'idée sous-jacente est de favoriser les PME pour faire émerger des ETI. Bref, comme on le disait à l'époque soviétique, la volonté de l'équipe Hollande est de créer une sorte d'alliance objective entre le pouvoir socialiste et les « petits patrons ». Tout le pari est là. Réussira-t-il ?

Il faudra attendre de connaître les modalités précises de ce « pacte » et leur mise en œuvre, puis les réactions des syndicats patronaux, pour voir si cette démarche a des chances d'aboutir ou non...

(*) Conseil économique, social et environnemental régional Rhône-Alpes.

Le dessin de Wingz
Publiée le 06 mai 2012 par LARGERON Dominique. Mis à jour le 07 mai 2012
Figure dans les rubriques
L'édito de la semaine
REGION RHONE-ALPES
Economie
Rhône Alpes


HAUT