Produits & Services
Fournitures et équipements de bureau pour entreprises de LyonUne large gamme de fournitures et d’équipements de bureau pour professionnels sur Lyon et ses alentoursChocolats personnalisables pour entreprises, goodies personnalisés Surprenez vos collaborateurs avec des chocolats personnalisés [Branding d'entreprise]Sous-traitance de la paie des comptables, prestations d’externalisation des paiesExperts comptables : développez votre service Paie & Social en externalisant cette prestation chez SSIGNAide ménagère à domicile pour personnes âgées L’aide ménagère préserve l’autonomie des personnes âgéesAnimations ludiques pour 250 personnes : le rallye 2CVFédérez jusqu’à 250 collaborateurs avec les animations 2 CV DiaboloSauvegarde externalisé pour PME, incrémentale ou différentielle suivant besoinLa sauvegarde externalisée : l’assurance-vie de la PMEAménagement ergonomique sur mesure de bureaux Choisir l’aménagement ergonomique de ses bureaux pour favoriser le bien-être et la productivitéSièges ergonomiques KHOL soulagent les malades du dosLes sièges ergonomiques Khôl vous soulagent au quotidienTéléassistance à domicile pour personnes âgées avec Maintien ADOMMaintien ADOM propose un service de téléassistance pour vieillir à domicile en toute sécuritéERP pour PME : conseil, assistance et maintenance ERP Odoo avec CIMRA Opter pour le tandem CIMRA et Odoo c’est choisir de se concentrer sur son métierExternalisation de la paie pour TPE, PME et PMISSIGN, le partenaire gestionnaire des paies des TPE, PME et PMIAnimations autour du chocolat pour séminaires, ateliers, dégustations  Des animations autour du chocolat pour animer vos séminaires et ravir vos collaborateursPrestations informatiques ponctuelles, prestations IT externalisées pour PMEBesoins de prestations informatiques ponctuelles ? Externalisez, tout simplement !Aide à domicile personnes âgées, services et Maintien ADOMAide à domicile des personnes âgées pour les actes de la vie quotidienneRetraite Madelin AXA - solution retraite des TNS et IndépendantsEt vous, qu'avez-vous mis en œuvre pour votre retraite ?Assurance prévoyance du TNS, aide et conseil aux dirigeants Entrepreneurs : intéressez-vous dès à présent à votre prévoyance !Broderie sur vêtements de travail, tenue de cuisinier, métiers des CHR  Broderie sur vêtements de travail pour cafés, hôtels, restaurants : une spécialité Créativ’BroderieCoffret gourmand confitures de luxe Bruneton > cadeau d'affaire gourmandCadeaux d'affaires gourmand : jouez la carte de l'originalité avec des confitures 100% artisanalesConfiture de luxe BRUNETON, confitures artisanales de luxe pour tous les chefsMaison Bruneton : des confitures de luxe à la table des meilleurs chefs de Lyon et du mondeDirecteur marketing à temps partagé, service de communication externaliséGérez votre image de marque et votre marketing digital à temps partagé avec GBS

On s'y attendait, c'est fait : l'A45 mal partie

Dominique Largeron

Après Notre-Dame-des-Landes, d'aucuns craignaient une décision similaire pour l'A45 Lyon/Saint-Etienne : le Conseil d'orientation des infrastructures qui a remis son rapport la semaine dernière a classé sans grande surprise l'A45 parmi les infrastructures non prioritaires de notre pays.

La raison mise en avant : le conseil estime qu’« une poursuite des études est indispensable, afin de s’assurer qu’il n’existe pas d’alternative effective à un coût raisonnable. »

Le même Conseil met aussi en avant l'absence d'unanimité du monde politique : le conseil départemental du Rhône est opposé au projet, de même que de nombreux maires des communes concernées et on ne peut pas dire que la Métropole lyonnaise fasse flèche de tout bois en faveur du projet, tant que le problème de l'arrivée sur Lyon de l'autoroute n'est pas réglé.

Cela a, comme on pouvait s'y attendre ; amené une série de réactions toutes plus indignées que les autres, du monde économique et politique ligérien.

Ainsi pour Georges Ziegler, le président de conseil départemental de la Loire , « avec le report de ce projet, qui cache un abandon, de nombreux risques pèseraient directement sur le développement de nos territoires et les Ligériens en seraient les premières victimes.

Un tel signe envoyé au monde économique local ne serait pas sans conséquences sur la volonté et la capacité d’investir de nos entreprises. C’est une condamnation sans appel pour la compétitivité de notre territoire... »

Et le respect de « la parole de l'Etat » ?

 Idem pour le collectif en faveur de l'A45 réunissant le monde consulaire, politique et économique qui fait appel à la « parole de l'Etat » : «  Nulle part il est écrit dans le rapport qu’il faut abandonner le projet A45. Le COI indique néanmoins qu'une solution satisfaisante pour l’arrivée du projet sur l’agglomération lyonnaise devra être trouvée pour éviter d’aggraver les conditions de circulation, notamment au niveau du noeud A7-A450. L’engorgement de la métropole lyonnaise, avec le déclassement de l’A6/A7, l’absence de contournement ouest et l’inachèvement du contournement est, doit être aussi appréhendé dans ce cadre.

Il appartient désormais à l’Etat de respecter sa parole en décidant de lancer le chantier de l’A45, tout en réfléchissant au meilleur débouché sur l’A450... »

Certes un rapport est destiné à aider la décision finale, mais n'est pas la décision finale. Sauf grosse surprise, le projet devrait être cependant reporté.

Un report n'est pas un abandon, la ministre des transports précisant bien que les dossiers classés non prioritaires sont simplement décalés dans le temps, mais il faut bien reconnaître que pour les usagers et le monde économique, cela s'apparenterait à le reporter aux calendes grecques...

Au pied du mur

Les thuriféraires de l'A 45 se retrouvent ainsi au pied du mur. Soit poursuivre les incantations, même bien motivées, mais qui risquent de se révéler stériles, soit trouver une autre solution, en l'occurrence un plan B.

Car il est une chose sur laquelle tout le monde est d'accord : l'Autoroute A 47 actuelle est une calamité pour ceux qui l'empruntent, avec ses bouchons à répétition, ses accidents récurrents. Elle constitue l'un des principaux freins au développement de la Métropole stéphanoise.

Concernant Note-Dame-des-Landes, on a longtemps dit qu'il n'existait pas de plan B, avant de se retourner in fine vers l'aéroport actuel de Nantes Atlantiques qui va faire l'objet d'investissements.

Un plan B ?

Va-t-on vers le même scénario concernant l'A 47 ? On a longtemps dit que le passage de cette autoroute à deux fois trois voies sur toute sa longueur était quasi-impossible, vu les obstacles sur son tracé dont le port pétrolier de Givors ou l'exiguïté de la vallée du Gier.

Emmanuel Imberton, le président de la CCI met en avant «  les illusions de scénarios alternatifs. S’ils existaient, les dizaines de rapports d’experts réalisés ces vingt-cinq dernières années les auraient évoqués… »

 Ces travaux mettant en avant des scénarios alternatifs datent cependant. Ils ne prennent pas obligatoirement en compte les énormes progrès réalisés depuis en matière de tunnels, à la fois au niveau technique, mais aussi des coûts.

 Une nouvelle étude alors pour remettre à jour cette hypothèse ? C'est en tout cas ce qui suggère aussi le Conseil d'orientation des infrastructures.

Une certitude : il va bien falloir trouver une solution à l'exécrable desserte autoroutière stéphanoise. Il n'est que temps !



Publiée le 04 févr. 2018 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'édito de la semaine

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT