Produits & Services
Service de fruits en entreprise - livraison de corbeilles 4 saisonsAvec les Vergers de Gally, adoptez la pause fruit au travailSalles de réunion thématique Garage Vintage, séminaires, réunions Pour vos séminaires d'entreprises : les salles de réunion thématisées Diabolo !Réponse appels d'offres, conseil, accompagnement des PMEDM Partner répond aux appels d’offres pour les entreprises et les remportent !Echantillons gratuits de croquettes pour chien - faites lui goûter Kalina ! Bien choisir ses croquettes pour chien, et si vous lui faisiez goûter avant d'acheter ?Essai de croquettes pour chats, échantillon gratuit, livraison à domicile Lyon - IsèreLe meilleur de la croquette pour chats est signé Ninette Croquette [Essai gratuit]Dépannage fournitures bureau pour entreprises, services et livraison expressSOS dépannage fournitures de bureaux : CBI Diffusion livre les entreprises en expressAccompagnement, transports individualisés des personnes âgéesTransports individualisés, navettes, accompagnement au bras des personnes âgéesPour un séminaire nature, team building de plein air - à 10' de LyonPour un séminaire en pleine nature : L’atol' du Grand Parc Miribel JonageAssurances prêts immobilier pour chef d’entreprise emprunteurProposer au chef d'entreprise emprunteur les meilleures assurances de prêt immobilierFournitures et équipements de bureau pour entreprises de LyonUne large gamme de fournitures et d’équipements de bureau pour professionnels sur Lyon et ses alentoursChocolats personnalisables pour entreprises, goodies personnalisés Surprenez vos collaborateurs avec des chocolats personnalisés [Branding d'entreprise]Sous-traitance de la paie des comptables, prestations d’externalisation des paiesExperts comptables : développez votre service Paie & Social en externalisant cette prestation chez SSIGNAide ménagère à domicile pour personnes âgées L’aide ménagère permet aux personnes âgées de rester autonomesAnimations ludiques pour 250 personnes : le rallye 2CVFédérez jusqu’à 250 collaborateurs avec les animations 2 CV DiaboloSauvegarde externalisé pour PME, incrémentale ou différentielle suivant besoinLa sauvegarde externalisée : l’assurance-vie de la PMEAménagement ergonomique sur mesure de bureaux Choisir l’aménagement ergonomique de ses bureaux pour favoriser le bien-être et la productivitéSièges ergonomiques KHOL soulagent les malades du dosLes sièges ergonomiques Khol vous soulagent au quotidienTéléassistance à domicile pour personnes âgées avec Maintien ADOMMaintien ADOM propose un service de téléassistance pour vieillir à domicile en toute sécuritéERP pour PME : conseil, assistance et maintenance ERP Odoo avec CIMRA Opter pour le tandem CIMRA et Odoo c’est choisir de se concentrer sur son métierExternalisation de la paie pour TPE, PME et PMISSIGN, le partenaire gestionnaire des paies des TPE, PME et PMI

Réindustrialiser, telle est la solution : pourquoi n'arrive-t-on pas à inverser la courbe du chômage...

Dominique Largeron

A chaque fois que l'économie semble sortir la tête hors de l'eau, un mauvais génie semble vouloir l'y replonger. Qu'est ce qui coince ? Notre industrie dont le poids ne cesse de diminuer se dérobe, formant un socle insuffisant pour l'essor des services. Il faut réindustrialiser la France : c'est ce que préconisent les patrons du GFI qui proposent à cet égard un plan très crédible. Une utopie réaliste. Mais les candidats à la présidentielle vont-ils s'en saisir ?

Personne ne s'y attendait et encore moins sans doute François Hollande qui a fait de l'inversion de la courbe du chômage le préalable à une deuxième candidature aux plus hautes fonctions de l'Etat.

Autant le dire tout de suite : avec un bond impressionnant de 50 200 chômeurs supplémentaires, en août, pour lui, c'est plutôt mal parti. Une vraie douche froide.

Pourquoi cette inversion dans le mauvais sens, alors que ces derniers mois semblaient augurer une certaine embellie ?

Il y a d'abord eu la mauvaise surprise du 2ème trimestre, avec une contraction du PIB inattendue de – 0,1 %.

L'explication : le revenu des ménages a ralenti, du fait du ralentissement de la masse salariale. Autre facteur défavorable : le taux de marge des entreprises a aussi baissé : de 0,4 %. Mauvais.

Qu'est-ce qui coince ?

Bref, dès que l'économie sort la tête de l'eau un mauvais génie semble vouloir l'y replonger avec délice. Ce qui empêche la croissance, certes réelle-de l'ordre de 1,3 à 1,5 % cette année- de décoller véritablement. Ce qui résoudrait définitivement les montagnes russes du chômage que l'on connaît depuis de trop longs mois.

Qu'est-ce qui coince ?

Il y a un facteur que l'on ne regarde pas avec assez d'attention qui pourrait bien l'expliquer pour une bonne part.

Seule créatrice d'emploi, l'économie de services n'arrive pas à prendre le relais de la croissance. Elle progresse, mais insuffisamment.

Car parallèlement, l'industrie ne cesse de perdre du poids dans notre pays.

Elle ne représente plus que 11 % de la valeur ajoutée de l'Hexagone, contre 15 % en 1985 et contre...22,6 % en Allemagne.

Tout se passe comme si les services n'arrivaient pas à s'appuyer suffisamment sur  le socle industriel de notre pays qui se dérobe.

Il faut réindustrialiser la France

Bref, il faut réindustrialiser la France. Telle est la solution. Et ce n'est pas une utopie.

C'est ce que préconise le Groupe des Fédérations Industrielles (GFI) qui a publié un document très intéressant à cet égard.

Grâce aux « usines du futur », aux robots industriels et aux nouvelles technologies, on peut produire désormais en France à des coûts incomparablement moindres que dans les usines traditionnelles.

Pour le GFI, le poids relatif de l'industrie pourrait repasser dans notre pays de 11 à 15 %.

Gros investissements et plus de recherche

Mais cela signifie deux choses : de gros investissements et plus de recherche encore. Mais aussi la mise en place d'un cadre fiscal beaucoup plus propice.

C'est ce que propose Philippe Darmayan, le patron d'ArcelorMittal France et président du GFI. « La révolution en cours autour du numérique et de l'usine du futur nous permettrait de gagner en compétitivité », assure-t-il.

Les patrons du GFI veulent inscrire cette proposition dans le débat de la présidentielle. Et ont commencé à effectuer la tournée des candidats pour les sensibiliser : ils ont déjà rencontré Alain Juppé, Bruno Le Maire, François Fillon et comptent continuer dans tous les camps.

Car ce thème de la ré-industrialisation est aussi un thème auquel la Gauche est sensible.

Ce volontarisme industriel du patronat se révèle donc très encourageant et très intéressant.

Il lui reste à embrayer vers la société civile et les hommes politiques. Car son application serait une vraie révolution, susceptible de relancer la compétitivité des entreprises, de provoquer un afflux d'investissements étrangers et de facto, grâce à la courroie de transmission dans les services, de faire baisser ainsi durablement le chômage.

Une utopie réaliste qui serait aussi susceptible de donner enfin un cap économique et stratégique à notre pays...











Publiée le 26 sept. 2016 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'édito de la semaine
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.

Réindustrialiser la France OUI Comment ? Voir ci-dessous[ 27/09/16 - Daniel MOINIER ]

Effectivement, il faut réindustrialiser mais comment ? Il manque 25% de PIB pour que la France soit en positif, soit 25% d'heures travaillées sur la durée de vie. Où les trouver. Une seule solution :

40h et 65 ans tout de suite. Cela diminuera de suite le coût entreprise de 14%, Suivez Fillon où d'autres équivalents

www.livres-daniel-moinier.com



HAUT