« Unitex entend participer au rayonnement et au développement du Musée des Tissus »

Pierric Chalvin, délégué général d'Unitex

« J’ai lu avec beaucoup d’intérêt votre éditorial intitulé « Musée des Tissus : Wauquiez prend la main et joue les sauveteurs » que vous avez publié sur le site lyon-entreprises le 31 mai dernier.

Permettez-moi de réagir à votre écrit selon lequel, sous le titre « La discrétion des industriels du textile... », vous écrivez : « Reste que les industriels du textile, rassemblés au sein d'Unitex, très, très discrets depuis le début de la saga « musée des tissus » devront aussi mettre la main à la poche... »

Depuis le début de ce dossier, Unitex s’est immédiatement et très fortement mobilisé afin de trouver une solution d’avenir au Musée des Tissus : d’abord en déléguant deux de ses vice-Présidents et son délégué général à toutes les réunions qui étaient organisées par le Préfet, ensuite, en recherchant constamment à fédérer les parties autour d’un projet fédérateur que nous appelons de nos vœux (et je ne parle pas de l’exposition Le Génie 2.0 que nous avons organisée en décembre 2015 avec une quarantaine d’industriels régionaux et du coffret de livres que nous avons fait éditer à cette occasion).

Nous avons défendu auprès de l’ensemble des parties prenantes l’intérêt qu’une étude économique soit menée afin de permettre à chacun de se positionner sur un projet concret et chiffré.

Je rappelle au passage que c’est Unitex qui porte et cofinance l’étude qui a été confiée à In Extenso et que c’est encore Unitex qui organise et anime les comités de pilotage de cette étude.

Si nous sommes volontairement restés discrets dans ce dossier, c’était pour ne pas ajouter de la confusion sur un sujet sensible qui suscite déjà beaucoup de passions, mais je peux vous confirmer que l’ensemble des industriels de la filière textile suit depuis l’origine ce dossier de très, très prêt.

Je conclurais en réaffirmant que la profession textile réunie au sein d’Unitex, si elle ne peut pas statutairement participer au fonctionnement du futur Musée, à toujours indiqué qu’elle participera à son rayonnement et à son développement, notamment par le biais d’un fonds de dotation, tout en mobilisant des donateurs privés – de la filière textile ou non – pour s’engager à ses côtés afin de promouvoir ce joyau. »

 Pierric CHALVIN, délégué général d'Unitex

 

Publiée le 11 juin 2017 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'édito de la semaine

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT