Espaces thématiques+
Bourse & Finance

Dédié aux experts et professionnels de la Bourse, de la Finance, en région Rhône-Alpes. Cet...

Lyon Digital & Numérique

Bienvenue dans l'espace Lyon Digital & Numérique "Business numérique", "marketing digital"...

Lyon English Business

Welcome to the English corner of Lyon-Entreprises.com This space includes all the English pages...

Voir tous les espaces

SERV&SENS

Pourquoi les dirigeants hésitent à investir dans l'amélioration de leur management alors que c'est le choix le plus rentable ? [Publi-rédactionnel]

Louis-Marie Blanchard 06 70 939 939

De nombreux articles, études et retours d'expériences démontrent qu'il est bien plus rentable d'investir dans l'amélioration du système de management humain que dans d'autres domaines à priori plus « tangibles ». Un logiciel, un recrutement, une machine, sont des éléments tangibles et rassurants, mais finalement moins rentable. Entouré d'amis dirigeants, Serv&Sens a mené une réflexion sur le sujet. En voici la synthèse pour les lecteurs de Lyon Entreprises.

le collaboratif au service de l'industrie

Quelles sont les différentes hypothèses possibles ? 

Certains dirigeants ...

  1. ignorent qu'il s'agit là du choix le plus rentable simplement parce qu'il ne sont pas informés sur le sujet ; 

  2. trouvent, que faire « le grand saut pour faire confiance et sortir du commander et contrôler, sans méthodes », telle que cela est prônée par les « entreprise libérée » s'est trop risqué. Nous sommes bien d'accord avec eux !

  3. se disent « je n'ai pas envie que quelqu'un d'autre me dise comment faire ». Ce mal est assez rependu et difficilement curable car lié au manque de confiance en soi ; 

  4. pensent qu'il sera bien tant de s'adapter au changement du monde quand il y aura des impacts directs sur leur entreprise. D'autres savent qu'il sera alors trop tard mais dans les faits ils gèrent l'urgent avant l'important ; 

  5. se disent que le management de leur entreprise fonctionne « je ne vois pas pourquoi je changerais ». Et n'ont pas conscience que c'est là que se trouve leurs meilleures marges de progrès.

Exemple concret d'une prise de conscience

Ci-dessous la description précise d'un moment où, grâce au CJD, un dirigeant a pris conscience de la nécessité d'investir dans l'amélioration de son système de management.

Le contexte

Son entreprise était en croissance. Ses collaborateurs et ses clients très satisfaits. Il pensait son système de management au point. Serv&Sens a demandé à un collaborateur s'il avait récemment repéré « un écart avec ce qui était prévu ». Il a été répondu « j'ai passé 15 min de plus pour fabriquer cette porte à cause d'une fraise usée, trop vieille pour être affûté. » Nous l'avons donc aidé à chiffrer le temps perdu pour l'ensemble de l'entreprise à cause de ce problème.

Le constat

En 5 minutes nous sommes arrivés au constat que depuis six mois, 72 jours de travail avaient été gaspillés.

Nous avons fait le calcul suivant :  

72 jours  X 110 € (salaire mensuel moyen chargé divisé par 18 jours ouvrés mensuellement)
X 3 (ratio moyen dans toute entreprise pour tenir compte des charges et des frais liés au poste)
= 23 760 €

Auxquels il faut ajouter :

  • une image client impactée négativement par une  non-qualité esthétique de la porte ;
  • des délais de livraison dégradés ;
  • un impact des délais sur la trésorerie ;
  • un impact des délais internes sur l'ambiance de travail.

Le bilan

Le problème initial était connu mais mal communiqué et le dirigeant avait fait le choix de reporter de 6 mois l'investissement de 10 000€ dans un lot de fraise, pour mieux acheter et pour avoir un meilleur bilan en lien avec sa stratégie. (Ne pensez pas qu'il soit mauvais ! Il est bon dirigeant et son entreprise est en croissance. Mais comme dans toutes organisations, votre entreprise regorge de sources d'optimisations insoupçonnées).

Pourquoi cette décision discutable ?

Le système de management qu'il jugeait performant ne permettait pas la prise de conscience de l'ampleur du gaspillage : culture et compétences à chaque poste de travail, pour s'arrêter, analyser les choses et les chiffrer ; et pour donner à la 1ère personne qui a observé le problème le devoir d'agir pour le régler : responsabilité, soutien et compétences pour mobiliser le collectif si besoin.

L'enseignement

A partir d'un problème qui semblait banal, parce qu'avec un peu de méthode on l'avait décortiqué à fond, le dirigeant avait découvert l'intérêt de faire évoluer son système de management.

Une fois cette expérience faite et renouvelée lors de la demi-journée de test, sur d'autres sujets qui semblaient également banaux, il a souhaité faire le nécessaire pour permettre à ses collaborateurs de continuer à décortiquer seuls de tels « problèmes qui sont des mines d'or ». Et qu'ensuite ils soient en mesure de mettre en place en autonomie, les réponses adaptés.

Nous vous proposons de faire la même expérience que ce dirigeant, dans votre entreprise. Il suffit d'une demi-journée de test. 

Votre contact chez Serv&Sens : 
Louis-Marie Blanchard 06 70 939 939
Web : www.service-sens.com

par FOULSHAM Eric. Mis à jour le 19 janv. 2018
Figure dans les rubriques
SERV&SENS
Enseignement, formation
Coaching, consulting
L'article du jour


HAUT