SOLUVIN AGENT RUINART

Le vin bio, une tendance de fond confirmée chez Soluvin

En Europe, 70 % des personnes se disent amatrices de vin et 30 % en boivent au moins une fois par semaine*. Dans cette consommation, celle du vin bio n’est plus anecdotique. 35 % d'entre elles ont déjà eu l’occasion d’en boire. De plus, cette pratique touche un public plus féminin et plus jeune. Ce qui présage d’une montée en puissance du vin bio avec le renouvellement des générations. Soluvin, distributeur de grands vins de France, illustre cette tendance au travers de deux de ses producteurs, et pas des moindres.

Les vins bio sont chez Soluvin

Le vin bio, un phénomène sociétal prégnant en Europe et particulièrement en France

Contre toute attente, les Français ne sont pas les plus grands amateurs de vins. Ils sont devancés par les Suédois et les Britanniques ! En effet, l’intérêt pour le vin dépasse les frontières hexagonales même si les Français restent les champions de la consommation.

Plus des trois quarts des Européens se disent préoccupés par la traçabilité alimentaire. 87 % des français vont jusqu’à déclarer qu’il est important de connaître la provenance des produits alimentaires. Près de 70 % sont inquiets pour l’avenir de la planète et 60 % considèrent le bio comme meilleur pour la santé.

L’intérêt pour un bio salvateur s’explique et se confirme !

Le bio dans le vin, mais de quoi parle t-on ?

“Vin biologique”, “vins issus de l’agriculture biologique”, “vins bio nature” ou encore  “vin en biodynamie” ... le vocabulaire est riche et comporte parfois plus que des subtilités techniques.   

Le vin biologique n’existe officiellement que depuis 2012 et ne contient aucun traitement synthétique et d’insecticide dans les vignes mais autorise l’acidification, la désacidification, le traitement thermique, l’ajout de tanins, l’ajout de copeaux de bois, de soufre, les levures industriels…

Le vin biodynamique va plus loin. Les vignerons qui utilisent cette méthode essaie d’intensifier la vie du sol afin qu’il y ait un meilleur échange entre la terre et la plante en l’aidant à se renforcer et à mieux se développer (une sorte de traitement homéopathique de prévention). On y autorise le collage du vin et la filtration, la chaptalisation (ajout de sucre) pour les pétillants, et l’utilisation de dose de soufre plus basse que pour les vins bio.

Le vin naturel est un combiné de ces deux méthodes mais va encore plus loin en interdisant les intrants techniques visant à modifier le jus originel, mis à part le soufre… Il existe aussi une autre section dans les vins naturels encore plus « jusqu’au boutiste », les vins Sans Aucun Intrants Ni Sulfites (S.A.I.N.S).

Qui consomme le vin bio aujourd’hui ?

En europe, un consommateur suédois sur deux a déjà eu l’occasion de goûter un vin bio contre un britannique sur cinq. La tendance à consommer du vin bio régulièrement ou de temps en temps varie donc indépendamment du niveau de consommation dans le pays. Nos amis anglais sont proportionnellement plus nombreux que les Suédois à boire du vin !

Presque partout en Europe, les femmes sont plus nombreuses que les hommes à consommer bio. Sauf les Françaises ! Mais le différentiel a néanmoins tendance à se réduire en passant au bio.

Partout en Europe, les seniors consomment plus de vin que les jeunes. Une différence que l’on retrouve pour la consommation de vin bio mais de façon moins marquée. Car un jeune consommateur de vin aura plus tendance à choisir du bio qu’un senior. Avec 23 % des moins de 35 ans parmi les consommateurs de vins bio, le jeunes sont bien représentés.  

Zoom sur deux producteurs de vins qui n’ont pas attendu d’être bio pour faire du bon

Au château Sainte Marguerite, le bio est une philosophie

Si l’histoire et la tradition sont au centre des préoccupations de la famille Fayard, elle a su, depuis 40 ans, faire évoluer le domaine et la production sans aucun compromis sur la qualité. Jean Pierre Fayard confie qu’ “il faut être visionnaire, car certaine de nos actions ne sont visibles que sur le long terme, comme l’agriculture biologique par exemple.”

Les crus bio du Château Sainte Marguerite sont chez Soluvin

Le bio, une certaine vision du métier

En fait, nous avons toujours travaillé comme cela. C’est ma vision du métier. Pas question de gâcher nos produits !” Précurseur et soucieux de l’environnement, le domaine pratique depuis 2003 une agriculture certifiée 100% Biologique par l’organisme ECOCERT.

Si ce label est important, le bio n’est pas un gage de qualité gustative. “Ce n’est pas parce que l’on produit en bio que le vin est bon. C’est différend. Oui, je voulais faire du bio et faire du bon ! Le gros défi du bio réside dans le rapport qu’on entretien avec le sol. C’est là que tout se joue.

Au-delà de l’agriculture biologique, le Château Sainte Marguerite assure une production 100% Végétale (sans intrants d’origine animale).

La vision de Caroline Frey, Œnologue et Propriétaire des Vins Paul Jaboulet Aîné

« Parce qu’il n’existe pas de grands vins sans grands raisins, aux Domaines Paul Jaboulet Aîné, la culture de la vigne est le cœur de notre métier ; chaque cep doit pouvoir mûrir ses raisins dans les meilleures conditions et puiser dans le sol le goût du terroir.

Les crus bio Paul Jaboulet Aîné sont chez Soluvin

Soucieux de préserver la qualité de nos sols et la diversité de nos terroirs, nous pratiquons depuis longtemps une viticulture douce, et l’intégralité de notre vignoble est en conversion officielle vers l’Agriculture Biologique depuis 2013.

Les efforts réalisés pour minimiser notre impact environnemental nous ont valu d’obtenir, en 2012, la certification ISO 14 001, et notre travail autour de la biodiversité, la certification exploitation à Haute Valeur Environnementale, en 2015. L’excellence des cuvées Paul Jaboulet Aîné repose sur des fruits de très haute qualité, sublimés par une vinification minutieuse et un élevage d’une grande finesse.

Car sur les plus belles appellations de la vallée du Rhône, c’est dans l’expression la plus pure du terroir que naissent les grands vins, leur équilibre, leur complexité, leur longévité. »

Les ambassadeurs du vins bio sont chez Soluvin

Que ce soit pour le soleil de Provence avec le Château Sainte Marguerite et ses crus Fantastiques, Symphonie ou La Cuvée du Château ou pour les grands noms de la Vallée du Rhône tels que Condrieu, Cornas, Côte Rôtie, Crozes Hermitage, Saint-Joseph, Hermitage, Saint-Péray, Châteauneuf du Pape - ou bien d'autres encore ...

Les crus bio Paul Jaboulet Aîné sont chez Soluvin

Entreprises,
Soluvin saura parfaitement vous accompagner et vous conseiller dans votre découverte ou dans votre dégustation de vins biologiques. A très vite ! 

 -----

*Étude IPSOS pour SUDVINBIO – 09/2015

 

En savoir plus sur les vins bio Soluvin
par FOULSHAM Eric. Mis à jour le 21 mars 2018
Figure dans les rubriques
SOLUVIN AGENT RUINART


HAUT