Espaces thématiques+
Bourse & Finance

Dédié aux experts et professionnels de la Bourse, de la Finance, en région Rhône-Alpes. Cet...

Lyon Digital & Numérique

Bienvenue dans l'espace Lyon Digital & Numérique "Business numérique", "marketing digital"...

Lyon English Business

Welcome to the English corner of Lyon-Entreprises.com This space includes all the English pages...

Voir tous les espaces
Infos des entreprises Voir toutes les infos
Vidéos des entreprises Voir toutes les vidéos

WWF France

Lyon Confluence est la seule opération d'urbanisme en France bénéficiant de l'onction éco-durable du WWF

Dominique Largeron

Décidément les bonnes fées vertes ne cessent de se pencher sur l'ensemble du programme de Lyon-Confluence. Après avoir été labellisée par le programme européen Concerto, cette opération d'urbanisme hors norme portant sur 150 ha vient d'être choisie par la célèbre ONG WWF pour y appliquer durant cinq ans son Plan d'Action Durabilité. Il n'en existe pour l'heure que quelque-uns dans le monde . C'est le premier en France. Une forme de labellisation qui amène les concepteurs à verdir encore plus les programmes à venir.

 Lyon Confluence est la seule opération d'urbanisme en France bénéficiant de l'onction éco-durable du WWF

« Ce n'est pas qu'une simple labellisation. Ça va encore plus loin ! » Maxime Valentin l'un des chefs de projet de Lyon-Confuence ne tarit pas d'éloge sur le partenariat mis en place dans le cadre du programme « One Planet Living », depuis la fin de l'année 2009 entre le Grand Lyon, la SPLA, l'aménageur et l'ONG WWF (World Wide Fund for Nature) et dont on a pu de visu constater les effets lors de l'inauguration du premier programme : l'îlot ABC situé devant la place nautique.

Ce partenariat permet de braquer les projecteur sur les qualités en matière de développement durable voulues par ses promoteurs dès la création du nouveau quartier lyonnais. L'ensemble du projet Confuence (les ZAC 1 et 2 ainsi que le projet Perrache-Ste-Blandine) entrent dans le cadre d'un Plan d'Action Durabilité, une démarche mise au point par l'ONG et uniquement mise en œuvre pour l'heure, afin de servir d'exemple, dans quelques quartiers de la planète : dans celui de Bedzed de Londres, puis à Masdar City à Abu Dhabi, ainsi qu'à Mata de Sesimbra au Portugal. Il s'agit donc d'une première française.

Cette forme de labellisation fait suite à celle du projet européen Concerto. Celui-ci a déjà financé pour 5,6 millions d'euros (4,3 millions d'euros par l'Europe et 1,3 million d'euros par la région Rhône-Alpes et l'Ademe), le surcoût consenti par les investisseurs-promoteurs dans les énergies renouvelables et la Haute Qualité Environnementale (HQE).

Le résultat est tangible sur les îlots ABC situés face à la darse désormais mise en eau. Il s'agit d'un programme de 660 logements, soit 1 500 habitants, de 15 000 m2 de bureaux et de 4 000 m2 de commerces, affichant une consommation bien en avance sur la législation actuelle. Celle-ci oscille de 30 à 90kwh/m2/an (actuellement la réglementation thermique impose 120 kwh/m2/an). Heureuse conséquence pour les entreprises : en matière de bureaux par exemple, les charges sont réduites de 40 %.

Cet ensemble est à 80 % chauffé à l'aide d'énergies renouvelables, en l'occurrence trois chaufferies/bois. « Depuis ce programme, nous songeons désormais à un réseau de chaleur au bois qui concernerait l'ensemble du programme Confluence et qui serait raccordable au réseau du Grand Lyon », précise le chef de projet, Maxime Valentin.

Le partenariat avec le WWF France doit accentuer en les verdissant les travaux et les réflexions à venir. La Fondation privée qui dispose d'un budget de près de 500 millions d'euros met à disposition du programme Lyon Confluence, sa « boîte à outils » intitulée Plan d'Action Durable (PAD) dont les cibles ne sont pas seulement environnementales, mais aussi sociales.

Elle met en avant dix objectifs à mettre en œuvre : zéro carbone, zéro déchets, mobilité durable, matériaux locaux et durables, alimentation locale et durable, gestion durable de l'eau...

Mais s'y ajoute un programme d'accompagnement. « Le tiers de la consommation d'énergie provient des usages, il ne faut pas l'oublier », précise Maxime Valentin. A l'issue de l'inauguration des îlots ABC, un Forum a été organisé à destination des habitants pour leur expliquer la manière de consommer moins au jour le jour. Emanant d'une ONG réputée, la pédagogie fonctionne. Un travail que la Fondation privée va développer et approfondir pendant cinq ans, durée de la convention de partenariat.

« Cette labellisation du WWF représente une reconnaissance importante », se félicite le chef de projet. Qui précise : « L'intérêt est que l'on se trouve là face à une démarche globale. Nous avons axé le quartier sur le développement durable et les économies d'énergies, mais aussi sur le confort et la qualité de vie. Une vision qui est exactement celle du WWF.»

Photo (DR) : Les nouveaux îlots ABC (660 logements, 1 500 habitants, mais aussi 15 000 m2 de bureaux et 4 000 m2 de commerces), récemment inaugurés.

Publiée le 25 oct. 2010 par LARGERON Dominique. Mis à jour le 02 nov. 2010
Figure dans les rubriques
WWF France
News
L'article du jour
Développement, construction durable


HAUT