ECOTECHNIC

Comment EcoTechnic fait gagner 213 000 euros de charges sociales au Père Anselme

Le Père Anselme est charcutier traiteur depuis 1852. Cette entreprise lyonnaise de 90 personnes réalise 13 millions de chiffre d'affaire en 2015. Pour cela, elle fabrique et vend en gros des spécialités lyonnaises depuis 6 générations. Sans enthousiasme aucun et après 24 mois d'échanges, le Père Anselme acceptait un audit technique globale de ses charges sociales. Bien lui en a pris.  

Audit de charges sociales : pourquoi payer plus quand on peut payer moins !

Les entreprises n'ont pas le temps d'approfondir et s'en remettent à l'administration fiscale

Nombreuses sont les entreprises de taille moyenne qui au quotidien, ne peuvent que survoler leur poste de charges sociales. A leur décharge, les textes de loi qui font références sont nombreux, complexes et qui plus est, évoluent plusieurs fois l'an ! C'est pourquoi la meilleure des responsables administrative qui ne peut se tenir à jour de toutes les évolutions de tous les taux, ne peut de fait, que s'en remettre à l'administration fiscale. Même si ce choix n'est pas toujours dans l'intérêt de l'entreprise.

C'est pourquoi seul un regard extérieur, inquisiteur, compétent et au fait de ces constantes évolutions peut faire, à l'instant « T » un état des lieux révélateur d'indicateurs disproportionnés. Dans le cas du Père Anselme, ce sont les taux d'AT (Accidents du Travail) qui ont attitré l'attention d'Ecotechnic.

« Fumisterie, inutilité et perte de temps »

Sont les qualificatifs qu'exprimaient la considération de la direction du Père Anselme pour ce type de prestation. En même temps, qui n'est pas suspicieux quant on lui annonce pouvoir faire des économies considérables sur sa simple gestion. Qui ne l'est pas plus quand on lui explique que le coût de la prestation est indexée sur les gains éventuels !

C'est après un démarchage commercial classique, une première rencontre et … 24 mois d'évangélisation qu'Ecotechnic obtient enfin de pouvoir faire un diagnostic global des charges sociales.

La suspicion était telle qu'elle a permis de mettre à jour un grand nombre d'objections légitimes :

  • une action perçue comme « border line » ;
  • des solutions d'optimisations pas légales ;
  • comment s'effectue le contrôle ;
  • la crainte d'un redressement consécutif ;

Des indicateurs disproportionnés révélateurs

Les taux d'Accidents du Travail (AT)

Le père Anselme est spécialisé dans la fabrication de charcuterie traditionnelle. Cette entreprise à capitaux et direction familiales possède plusieurs filiales dont la principale lyonnaise de Salaison (6,5 millions d’euros, 20 personnes) assure la découpe de porc depuis 6 générations.

C'est le poste des accidents du travail qui affichait un taux anormal et une cotisation conséquente inadaptée. En plus de la reprise du calcul et de la répartition des taux sur la masse salariale (le personnel commercial de l'entreprise était impacté par un taux inadapté), le réajustement du calcul des AT portait non seulement sur l'année N mais également sur les exercices précédents, soit une récupération de plus de 80 k€.

Des cotisations transports mal indexées

Chaque entreprise paye une cotisation aux sociétés de transports. A Lyon, les entreprises cotisent pour le SYTRAL. Dans les faits, ce sont les URSSAF qui collectent et qui reversent et le taux de cotisation est applicable sur la masse salariale.

Dans le cas présent, une part non négligeable de la masse salariale ne résidant pas dans la zone de cotisation a pu être désolidarisée entraînant ainsi une baisse conséquente de la cotisation.

Le Père Anselme reconsidère sa position

Les prestations issues de l'analyse du diagnostic s'étalent sur plusieurs années. A titre d'exemple, la contestation et la récupération sur les AT ont pris 18 mois. Mais le suivi est source de nouveaux postes d'investigations.

Au total, les différentes régularisations cumulées auront générées près de 213 K€ de gains pour l'entreprise. Et Paul Anselme de témoigner « Une expérience professionnelle très positive. Ce sont des experts dans leur domaine, avec de vrais résultats au dessus de nos espérances à la base.

D'autres postes ont été audités. Cela s’est fait souvent suite aux propositions d’Ecotechnic parce que quand un fournisseur ou prestataire fait ses preuves, il devient crédible et écouté. »

Et si vous aviez un conseil à donner aux autres entrepreneurs ? « Avec un système de rémunération au résultat, le risque encouru est minime, et les résultats, en tout cas nous concernant, ont été importants. »

Pourquoi payer plus quand on peut payer moins ?
par FOULSHAM Eric. Mis à jour le 13 juin 2017
Figure dans les rubriques
ECOTECHNIC
Entreprises qui interviennent chez les restaurateurs
Infos des VIP


HAUT