Dernières infos

1ères journées de l'innovation en Rhône-Alpes : efficace, l'écosystème régional ?

Les fameux Rendez-vous Carnot, à la confluence de la recherche au sein des labos et des PME vont servir de cadre du du 2 au 3 octobre aux premières journées de l'innovation qui se dérouleront au Double Mixte à Villeurbanne et au siège de la Région. L'occasion de se poser la question de l'efficacité ou non des multiples structures mises en place pour doper l'innovation dans les PME (l'ARDI et les plateformes technologiques). Déjà deux réponses sont parvenues : Lyon vient d'être classée 1ère ville française où il fait bon innover, tandis que selon l'Inpi, jamais les PME n'ont déposé autant de brevets.

1ères journées de l'innovation en Rhône-Alpes : efficace, l'écosystème régional ?

En dépit de la crise économique, les petites et moyennes entreprises françaises sont de plus en plus innovantes. Selon une étude dévoilée par l'Institut national de la propriété industrielle (Inpi), les demandes de brevets publiées par les PME ont progressé l'année dernière de 7,9 %;

 De manière surprenante, les grands groupes sont, eux, en recul de 5,4 %. Les bons scores des PME et ETI compensent heureusement ce recul de 5,4 % : au final, le nombre total de brevets publiés au niveau national s'est maintenu en 2011 en légère hausse (+ 0,8 % à 14 583 brevets).

 Certes, nous n'avons pas la déclinaison rhônalpine de cette enquête de l'INPI, mais elle tombe à pic.

Lyon, première ville française où il fait bon innover

 Autre bonne nouvelle à une période où elle sont plutôt rares : Lyon vient d'être désignée par le magazine l’Entreprise comme la première ville française de plus de 500 000 habitants où il fait bon innover.

 Le magazine évoque « une alchimie heureuse entre le dynamisme entrepreneurial, le tissu économique local et la qualité de la formation ».

 Ces informations tombées ces derniers jours ne peuvent que confirmer le bien fondé de la création il a quatre ans, de l'ARDI (Agence Régionale du Développement et de l'Innovation), un organisme de 55 personnes et de 6 millions d'euros de budget. Il a été créé par l'Etat et la Région pour accélérer l'innovation au sein des PME. Son président, Philippe Maurin-Perrier est le responsable de la Recherche&Développement d'une société ligérienne, HEF à Saint-Etienne, réputée très innovante.

 Le rôle de l'ARDI : déployer un écosystème permettant aux PME de mener une politique d'innovation et servir d'interface entre la recherche académique et les PME.

 Pour Philippe Maurin-Perrier, « hors de l'innovation point de salut ». Or nous avons d'un côté une recherche publique qui a du mal à sortir de ses labos pour rencontrer les entreprises et des PME souvent peu au fait des méandres de la recherche publique, particulièrement complexes.

Vingt plateformes technologiques en Rhône-Alpes

 Outre l'ARDI, l'Etat et la région, mais aussi Bruxelles, ont aussi financé des plateformes technologiques. Elles sont là encore destinées à favoriser les transfert entre les offreurs de recherche et de technologies vers les entreprises innovantes. Elles sont au nombre de vingt en Rhône-Alpes dans des secteurs aussi variés que le textile et l'habillement (Text'in) ou la métallurgie des poudres (Poud'Innov).

 Les animateurs de l'ARDI vont dans les entreprises pour détecter leurs besoins et les mettre en contact avec les labos : ils ont rencontré l'année dernière un peu près mille PME. Elles devraient être cette année près de mille cinq-cents. Le territoire à labourer est vaste : le cœur de cible que s'est définie l'ARDI est de 4 000 entreprises en Rhône-Alpes, soit 3 000 PME, 700 établissements appartenant à de grands groupes et 220 jeunes entreprises innovantes.

 Ces PME innovantes ou qui veulent le devenir vont bénéficier les 3 et 4 octobre d'une solide opportunité pour échanger, voire contractualiser des projets de recherche : les fameux rendez-vous Carnot. Une manifestation nationale qui se déroulera au Double Mixte situé au sein du campus de La Doua à Villeurbanne. Ils vont servir de vitrine à pas moins de 800 laboratoires français dont 40 % sont rhônalpins.

 En 2011, ces Rendez-vous Carnot avaient permis l'organisation de 7 200 rendez- vous entre les PME et les chercheurs.

 Ces derniers seront aussi nombreux cette année : la manifestation rassemble une trentaine d'universités, des structures de valorisation de la recherche, ainsi que des labos étrangers.

 Suite à l'importance grandissante des Régions dans l'innovation, les 1ères Journées de l'innovation en Rhône-Alpes se grefferont cette année à ces Rendez-vous Carnot. Ils se dérouleront à la fois au Double Mixte et à l'hôtel de Région à Lyon-Confluence.

 Ce sera l'occasion pour l'ARDI et à quinze plateformes technologiques de Rhône-Alpes sur vingt d'aller, là encore, à la rencontre des PME.

 Mais ces journées constitueront l'opportunité pour la Région Rhône-Alpes de d'effectuer, mardi 2 octobre à 10 heures, à l'hôtel de région un focus sur son action en matière d'innovation au cours d'une conférence (« l'action régionale pour l'innovation dans les entreprises) qui permettra de tirer un premier bilan. La Région possède-t-elle la bonne maille pour œuvrer en ce sens ? Les dernières statistiques en date le laisseraient penser, mais cela reste à confirmer...

 Photo (DR)-Philippe Maurin-Perrier, président de l'ARDI. Il est le responsable de la Recherche&Développement de la société ligérienne, HEF à Saint-Etienne.

Publiée le 01 oct. 2012 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'article du jour


HAUT