Espaces thématiques+
Bourse & Finance

Dédié aux experts et professionnels de la Bourse, de la Finance, en région Rhône-Alpes. Cet...

Lyon Digital & Numérique

Bienvenue dans l'espace Lyon Digital & Numérique "Business numérique", "marketing digital"...

Lyon English Business

Welcome to the English corner of Lyon-Entreprises.com This space includes all the English pages...

Voir tous les espaces
Vidéos des entreprises Voir toutes les vidéos

CLASSE EXPORT

50 millions d'euros de financements à l'international signés lors du salon Classe Export

Dominique Largeron

Un salon consacré à l'international, comme le salon Classe Export, se révèle chaque année un baromètre des plus pertinents sur la conjoncture au sein de ce domaine sensible. L'édition 2013 qui s'est déroulée à Lyon-Eurexpo n'a pas dérogé à la règle : avec près de 3 400 PME et TPE présentes, l'affluence a été similaire à celle de l'année dernière, tandis que des records ont été battus côté financement : une quarantaine de dossiers pour 50 millions d'euros. Autre signal significatif : les pays émergents (hormis la Russie) ont été délaissés au profit d'autres régions plus proches, les Pays de l'Est, le Maghreb et surtout l'Afrique.

50 millions  d'euros de financements à l'international signés lors du salon Classe Export

 Le commerce extérieur est un des domaines les plus scrutés par le gouvernement qui s'est donné pour tâche de diminuer notre déficit extérieur qui a dépassé l'année dernière les 70 milliards d'euros, un bien triste record.

 On enregistre cette année un léger mieux : l'année devrait se terminer avec un déficit probablement un peu moins pire que celui de 2012. L'international est un domaine crucial pour l'emploi. Si l'on arrivait enfin à résorber ce déficit, la France engrangerait de 0,4 à 0,5 % de croissance en plus !

 Parmi les baromètres de la bonne santé ou non du commerce extérieur de Rhône-Alpes, figure le salon annuel Classe-Export, le plus important événement de ce type en France qui s'est déroulé les 26 et 27 novembre à Lyon-Eurexpo.

 Première constatation de Marc Hoffmeister, le responsable de cette manifestation : le nombre d'entreprises présentes cette année au sein du parc des expositions était similaire à celui de l'année dernière : 3 400, dont 80 % émanant de la région Rhône-Alpes, les autres provenant d'autres régions limitrophes, voire même d'Ile de France.

 Gros sujet d'étonnement pour le directeur de ce salon : « Les pays émergents, très sollicités les années précédentes ont été délaissés, à l'exception de la Russie qui a vu les demandes la concernant multipliées par deux. En revanche, les visiteurs, malgré les difficultés rencontrées dans le sillage du Printemps arabe, se sont très fortement tournés vers le Maghreb, mais aussi vers l'Afrique : la demande la concernant a tout simplement triplé cette année ! »

 Les représentants des Pays de l'Est sur le salon ont également été très sollicités, de même que ceux de l'Allemagne qui, il est vrai, avait affiché une très forte présence cette année sur le salon et fait venir le patron des patrons allemands.

 Signature de quarante dossiers « lourds » de financement à l'international

 En cette période d'argent rare, l'accompagnement financier des entreprises à l'international est devenu un levier majeur. C'est la raison pour laquelle, cette année, le salon accueillait trois fonds d'investissement spécialisés, ainsi que celui développé par l'équipe de Classe Export.

 Au bilan, un vrai succès : « Quarante dossiers concernant des opérations importantes à l'export ont été signés au cours du salon, ce qui représente au total près de 50 millions d'euros. Nous avons pu le constater pour un certain nombre de TPE ou de PME, l'international constitue pour elles l'un des rares moyens de sortir de la crise par le haut », explique Marc Hoffmeister.

 Création d'une « Maison de l'Export » à Confluence

 Au cœur du salon, un stand ne pouvait passer inaperçu : celui de « l'Equipe Rhône-Alpes à l'export, » rassemblant les douze acteurs du secteur, (*) qui travaillent désormais (et enfin!) ensemble.

 Ce rapprochement va se concrétiser d'ici quelques jours, illustrant physiquement ce travail collectif : ERAI (Entreprise Rhône-Alpes International), le bras armé à l'international de la région Rhône-Alpes va s'installer au sein du nouveau bâtiment « Empreintes » situé dans le quartier de la Confluence à Lyon, au sein même de la CCI régionale qui, dans le passé fut sa meilleure ennemie.

 ERAI sera rejoint en début d'année prochaine par l'Ardi, l'Agence régionale du développement et de l'innovation. Une excellente chose, sachant que ce sont les entreprises les plus innovantes qui exportent le plus.

 Il ne manquera que le troisième « i » du fameux tryptique gagnant des entreprises, « Innovation, International et Investissement ». BPI International, la branche spécialisée de la Banque Publique d'Investissement ne déménagera pas, elle, mais cette naissance d'une sorte de « Maison de l'Export » constitue, là encore, un signal intéressant.

 Même s'il ne faut pas en attendre de miracles immédiats-il va falloir du temps pour que ces collaborations se structurent-, le symbole est fort : celui d'une région qui met l'export au premier rang de ses priorités.

(*) L'Etat, la région Rhône-Alpes, la CCI de la région Rhône-Alpes, ERAI, UbiFrance, CCEF, la Coface, BPIFrance, Medef Rhône-Alpes, CGPME Rhône-Alpes, OSCI et CRMA Rhône-Alpes.

 Illustration : Le stand collectif de l'équipe Rhône-Alpes à l'export sur le salon Classe Export.

Publiée le 30 nov. 2013 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'article du jour
CLASSE EXPORT
CLASSE EXPORT
International
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT