Dernières infos

60 millions d'euros d'investissements : le Crédit Agricole Centre-Est va rénover en profondeur son « Campus » de Champagne-au-Mont-d'Or

Dominique Largeron

Au cours des trois années à venir, le Crédit Agricole Centre-Est va investir un total de 150 millions d'euros. Il s'agira de rénover et de numériser les agences-et d'en créer quelques nouvelles-, mais aussi de procéder à une profonde transformation du Campus de la banque d'une superficie de 22 000 m2 et situé dans l'ouest lyonnais.

60 millions d'euros d'investissements : le Crédit Agricole Centre-Est va rénover en profondeur son « Campus » de Champagne-au-Mont-d'OrL'équipe de direction du Crédit Agricole Centre-Est autour de Raphaël Appert (au centre)

La Banque verte se sent pousser des ailes.

 Assise sur le meilleur résultat net de son histoire, en 2015, soit 240 millions d'euros (+ 4,2 %), assorti d'un produit net bancaire (la marge de la banque) de 750 millions d'euros (+ 3,3 %) et de 27 millions de dividendes émanant de Crédit Agricole SA, la société mère, l'équipe dirigée par Raphaël Appert, directeur général, a programmé d'importants investissements pour les années à venir.

 Le plus spectaculaire concerne le « Campus » historique du Crédit Agricole Centre-Est, installé sur 22 000 m2 à Champagne-au-Mont-d'Or. « Pas question de nous installer en centre-ville. Nous allons au contraire conforter nos activités à Champagne », se félicite Raphaël Appert.

 Les études de la très importante réhabilitation à venir sont actuellement en cours. « Nous connaîtrons deux années de travaux, à partir de 2017 », explique le directeur de la banque verte.

 Il précise : « Ce sera le plus grand projet de réhabilitation de la région Auvergne-Rhône-Alpes, pour un site occupé, car la difficulté sera de procéder aux travaux tout en maintenant nos activités sur le campus. » Le coût de l'investissement est à l'aune de l'opération de réhabilitation : 60 millions d'euros.

 150 millions d'investissements au total

 Un investissement intégré dans les 150 millions d'euros prévus au cours de trois années à venir.

 Les agences, actuellement au nombre de 283, dispersées sur six départements, vont aussi être l'objet d'un plan de rénovation.

 Pas question pour le Crédit Agricole, comme d'autres établissements bancaires, de supprimer des agences en nombre. « La notion de proximité, notamment en direction du monde agricole est pour nous primordiale », insiste le directeur général.

 Au contraire, tandis que deux petits points de vente fermaient, en 2015, de nouvelles agences ont été créées, notamment dans le quartier de Lyon-Confluence, à Lentilly, à Décines, à Vaulx-en-Velin.

 Trois créations sont encore annoncées en 2016, tandis que quarante-cinq rénovations d'agences seront entreprises. L'investissement cette fois s'établit à 90 millions d'euros.

 « Les investissements repartent »

 2016, sauf accident économique majeur, devrait être à l'aune de 2015, si l'on en croit Raphaël Appert. « Les investissements repartent dans les entreprises. Les fondamentaux sont de retour et on constate que beaucoup de projets sont dans les tuyaux : globalement, tous les différents secteurs économiques sont en amélioration. »

 Il constate également un retour des opérations de croissance externe : « face aux chocs digital et de celui des prix, la croissance externe constitue pour beaucoup d'entreprises un bon moyen d'intégrer cette mutation ».

 Les effectifs ont (un peu) grossi

 Signe de cette bonne santé, le solde entre les embauches (223 en 2015) et les départs s'avère positif au sein du Crédit Agricole Centre-Est.

 Le Groupe compte 3 134 collaborateurs, soit à ce jour 40 salariés de plus, ce qui n'est pas si courant actuellement dans le monde bancaire où la tendance est plutôt à l'amaigrissement des équipes, comme des agences...

Publiée le 29 mars 2016 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'article du jour

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT