Dernières infos

A 45 Lyon/Saint-Etienne : le concessionnaire a été désigné, c'est Vinci

  A 45 Lyon/Saint-Etienne : le concessionnaire a été désigné, c'est Vinci

Elle pourrait être mis en service en 2020. Déjà concessionnaire de la société des autoroutes Paris Rhin Rhône (APRR), le géant du BTP Vinci vient d'emporter l'appel d'offres de la concession de l'A 45 qui se situe dans son prolongement.

 C'est ce qu'ont appris Gaël Perdriau, maire de Saint-Etienne, Bernard Bonne, président du Département de la Loire, et Laurent Wauquiez, Président de la Région Auvergne-

Rhône-Alpes de la bouche d'Alain Vidalies, Secrétaire d’Etat en charge des Transports qui les a reçus mercredi 20 avril, au sein de son ministère à Paris.

 Le sujet unique : bien sûr, l'épineux dossier A45.

 Ces trois élus très favorables à ce nouvel autoroute se sont évidemment félicités de cette annonce qui permet à ce projet de rentrer dans le concret.

 « Sur la bonne voie »

 Pour Gaël Perdriau, également président de Saint-Etienne Métropole, « c’est une étape décisive qui vient d’être franchie. Grâce à notre détermination, et l’engagement fort du Président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, à nos côtés, le dossier A45 est sur la bonne voie. »

 Et ce dernier d'ajouter : « L’attribution du marché de concession au groupe Vinci est un pas de plus vers la réalisation de l’A45. Le calendrier se précise désormais et l’A45 pourrait être mise en service dès 2022 ».

 Les trois collectivités se sont engagées à travailler ensemble « pour finaliser la convention financière adossée au contrat de concession et engageant la participation financière de chacune des parties. Cette convention financière devra être délibérée dans chacune des instances délibératives et signée d’ici l’été. »

 Laurent Wauquiez qui dès la campagne électorale pour la Régionales a appuyé ce projet d'autoroute met en avant son volontarisme à l'origine de la décision gouvernementale : « l'engagement de la Région a été décisif pour franchir cette étape et boucler les financements. »

 L'engagement définitif de la Région sera pris cet été sur la base d'études

 Mais de préciser néanmoins : « L'engagement définitif de la Région sera pris avant l'été, sur la base de l'étude de comparaison entre la réalisation de l'A45 et l'aménagement de l'A47 ».

On sait en effet qu'il existe des opposants à cet autoroute au sein même de son propre camp.

 « Avec l’A45, nous pourrons, enfin, disposer d'une liaison routière efficace et sûre, et favoriser le développement économique futur de notre territoire, que ce soit en termes d’emploi, de transport, de compétitivité pour nos entreprises, d’attractivité ou de rayonnement » soulignent d'une même voix les trois élus.



Publiée le 21 avril 2016 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'article du jour
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.

A45[ 26/04/16 - Gisèle BLANDINIERES ]

c'est bien une aberration stéphanoise, les lyonnais n'en veulent pas et pour cause !La requalification de l'A47 a été chiffrée à 240Millions d'euros c'est loin du milliard pour l'A45. Quand on pense qu'il suffirait d'un nouveau pont sur le Rhône  ( 250 millions)quel gâchis !

A45[ 26/04/16 - Jean-françois CABUT ]

Toutd'abord, ce n'est pas une "aberration" lyonnaise, mais stéphanoise !!!

Ceci dit, la requalification de l'A47 , à priori plus logique effectivement, est extrêmement complexe et reviendrait probablement aussi cher....et ne serait probablement pas financée par une concession....Elle se traduirait aussi par des années de galères.

En effet, il faut traiter Givors et Rive de Gier ( très difficile techniquement ) et élargir le reste, sans parler de l'aménagement au nord de St Etienne.

Mais dans le projet A45 actuel, l'arrivée sur l'A450 est une horreur absolue, il y a déjà des bouchons tous les jours ...

pour l'instant, ce problème très difficile n'est pas traité correctement, ni d'une manière ni de l'autre....nos élus ne font pas leur boulot !!!

A45, l'abbération lyonnaise[ 26/04/16 - ]

A45, une aberration,

Quid de l'impact environnemental ? Les infrastructures existantes jusqu'à Brignais acceptent-elles les convois super lourds (44T).

La pollution engendrée que ce soit par le trafic routier, mais aussi des conditions de construction ? Impact jamais soulevé : on taille bêtement dans  les montagnes, on créé des couloirs de vent, pour installer des éoliennes ?

Le gain de temps est négligeable et d'autres solutions moins onéreuses existent. Faire marcher le commerce des grands lobbies ... à quel prix ? Au détriment de qule portefeuille ?

A45[ 26/04/16 - ]

Stupide pourquoi ne pas requalifier l'A47 ?

CC



HAUT