Dernières infos

A Lyon-Eurexpo : la Foire de Lyon 2015 joue la carte des objets connectés

Dominique Largeron

Pour la première fois, avec quatorze autres Foires expo françaises, la Foire de Lyon proposera du 20 au 30 mars une animation développée sur près de 2 000 m2 sur les objets connectés. Une présentation qui se veut ludique, bien dans l'air du temps et qui servira de fil rouge à l'ensemble d'une Foire qui accueillera 2 020 exposants et attend plus de 200 000 visiteurs.

A Lyon-Eurexpo : la Foire de Lyon 2015 joue la carte des objets connectés

Si 2015 est en Chine l'année de la chèvre, ce sera à coup sûr en Rhône-Alpes, l'année des... objets connectés ! On verra apparaître le premier salon français sur les objets connectés destinés aux professionnels (le SiDo à Lyon, les 7 et 8 avril au centre des congrès de la Cité internationale), puis, un rassemblement de start-up spécialisées dans ces mêmes objets et des investisseurs (le Forum 5i, le 28 mai à Grenoble).

 Enfin, cette nouvelle frontière de l'informatique bénéficiera pour la première fois d'une grande manifestation à Lyon-Eurexpo qui permettra au grand public d'étancher sa soif de connaissance dans ces désormais célèbres objets connectés : du 20 au 30 mars dans le cadre de la Foire de Lyon.

 Pour la première fois, quatorze Foires expositions françaises ont mutualisé leurs forces pour produire une animation qui va faire le tour de la France : « Objets, connectez-moi !»

 Une manifestation que la Foire de Lyon sera la première à accueillir.

 Quelques chiffres illustrent l'ambition de Véronique Szkudlarek, et de son équipe (GL Events) chargés d'organiser la Foire de Lyon.

 Objets connectés : un investissement d'un million d'euros

 Cette exposition « Objets, connectez-moi ! » se déroulera sur pas moins de 2 000 m2. Elle représente un budget de près de 1 million d'euros.

 C'est une société parisienne spécialisée, « La Fonderie » dirigée par Gad Weil qui a été chargée de mettre en scène ces objets connectés.

 Pour ce faire il a fait appel à des comédiens du théâtre d'improvisation lyonnais.

 Pour le maître d'œuvre, Gad Weil, « Il s'agit de retrouver le sens originel des grandes foires qui ont existé en France dès le Moyen-Age qui mêlait les saltimbanques aux marchands .»

 L'exposition se présentera sous la forme d'une grande place publique autour de laquelle gravitera une immense maison éclatée en huit pièces.

 « Nous voulons faire comprendre qu'il ne faut pas avoir peur des nouvelles technologies », explique Gad Weil.

 Il ajoute : « Nous voulons montrer que dès demain, en l'occurrence dès aujourd'hui, nous tous, allons devenir les marionnettistes de notre demeure, tirant les fils pour dire à notre maison : nourrit le chat, surveille le sommeil des enfants, etc. »

 Les visiteurs emprunteront donc pour ce faire les pas de la famille « Foire de Lyon » jouée par les comédiens.

 Orange, Thomson et Daikin enrôlés

 Pour monter cette manifestation, « La Fonderie » a enrôlé trois partenaires, en l'occurrence trois grandes entreprises : Orange, Thomson et Daikin. « D'autres devraient nous rejoindre » assure Gad Weil.

 Cette exposition animée ne sera pas le seul cadre où interviendront les objets connectés. La Foire permettra également aux visiteurs d'utiliser des « Oculus Rift », des lunettes à réalité augmentée. On pourra également suivre des cours sur la thématique des objets connectés, en nocturne, des vidéos leur seront consacrés, de même que des talks show. On trouvera aussi des drones, les raquettes connectées du Lyonnais Babolat, etc.

 Le même public pourra également découvrir trois autres nouveautés lors de cette Foire : un restaurant de cent places animé par les Toques Blanches Lyonnaises. Pour une fois, on pourra manger gastronomique sur la Foire.... Les chefs se succèderont chaque jour pour faire découvrir de nouvelles saveurs.

 On y trouvera également un « espace coquin » avec accessoires et lingerie érotique, notamment, interdit aux moins de seize ans. « Ce ne sera ni vulgaire ni pornographique », assure Véronique Szkudlarek

 Enfin, la première marque de jouets au monde, Lego, disposera d'un espace de 500 m2. On y trouvera notamment des jeux et une exposition de maquettes, des ateliers de construction participatifs ainsi qu'un espace de vente.

 Près de 2 000 exposants et 200 000 visiteurs

 Tout ceci a bien sûr pour but d'attirer le chaland.

 Depuis plusieurs années, la fréquentation de la Foire de Lyon s'est stabilisée aux alentours de 200 000 visiteurs et de près de 2 000 exposants, le tout occupant une superficie de 90 000 m2.

 Cela signifie que l'ensemble des Halls ne sera pas utilisée puisque désormais depuis le Sirha, Eurexpo s'étend sur la superficie record de 130 000 m2.

 Les exposants de la Foire de Lyon ont une particularité, selon la directrice de la Foire : ils sont fidèles et proviennent pour 55 % d'entre eux de la région Rhône-Alpes.

 Cela s'explique aisément : via un panier moyen d'un peu plus de 450 euros par visiteur, la Foire a vu l'ensemble de ses exposants réaliser l'année dernière un chiffre d'affaires de près de 100 millions d'euros. Soit en dix jours, l'équivalent du chiffre d'affaires en un an, d'un hypermarché...

 Assurément, cette manifestation commerciale qui fêtera l'année prochaine son centenaire, sait déjà au moins se connecter sur le portefeuille de ses visiteurs...

"Web series" "Des connectés" : la communicaiton teasing de la Foire
Publiée le 20 févr. 2015 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'article du jour

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT