Produits & Services
Retraite Madelin AXA - solution retraite des TNS et IndépendantsEt vous, qu'avez-vous mis en œuvre pour votre retraite ?Assurance prévoyance du TNS, aide et conseil aux dirigeants Entrepreneurs : intéressez-vous dès à présent à votre prévoyance !Broderie sur vêtements de travail, tenue de cuisinier, métiers des CHR  Broderie sur vêtements de travail pour cafés, hôtels, restaurants : une spécialité Créativ’BroderieCoffret gourmand confitures de luxe Bruneton > cadeau d'affaire gourmandCadeaux d'affaires gourmand : jouez la carte de l'originalité avec des confitures 100% artisanalesConfiture de luxe BRUNETON, confitures artisanales de luxe pour tous les chefsMaison Bruneton : des confitures de luxe à la table des meilleurs chefs de Lyon et du mondeDirecteur marketing à temps partagé, service de communication externaliséGérez votre image de marque et votre marketing digital à temps partagé avec GBSNavette transport VIP hôtels, personnalités, clients, entreprisesNavette VIP pour les hôtels de Lyon - le service des Transports LausseurCoffret recettes mets et vins pour entreprises, coffret gourmand recettesCoffrets recettes CiboVino : un cadeau gourmand original où le chef cuisinier, c’est vous !Développpement commercial pour TPE, externalisation de la prospectionGBS : le nouveau nom du développement commercial des TPE et des indépendantsMeubles en bois professionnels sur mesure, comptoirs, bars, ateliers de cuisineVotre meuble sur mesure dans le bois de votre choix !Coffret apéritif pour entreprises, le coffret apéro des salariésCoffret cadeau gourmand : CiboVino vous le sert à l’apéroTransport de collaborateurs, fiable, ponctuel - taxi pour entreprisesTransports Lausseur, la navette privilégiée des entreprises pour les déplacements des clients et des partenairesTaxi groupe 9 personnes, minibus pour entreprises, hôtels, agences LyonEntreprises, hôtels, agences : reposez-vous sur la rigueur et la fiabilité des Transports Lausseur, taxi groupe 9 personnesSaisie et qualification de fichiers prospects - faire saisir ses donnéesConstitution et qualification de fichiers prospects - faites saisir vos contactsTranscription données médicales, données personnelles, saisie de données de santéService de saisie de données adapté aux mutuelles, CHU, laboratoires et tous organismes de santéSaisie de données, catalogues, études - transcription d'informationPour gagner en productivité, confiez la saisie de données à Easy Info ServicesBroderie sur tablier de charcutier, boucher ou boulanger - faire broder ses tabliersCharcutiers, bouchers, cuisiniers, cavistes : faites broder vos tabliers !Rénover sa toiture - conseils et rénovations de toits et charpentesBati&Bois rénove vos toitures et vos charpentesRevues de presse et constitutions de dossier de presse, prestation ExpertInfoRevues de presse et constitution de dossiers de presseFinancer le développement des PME, aide, accompagnement, conseilFinancez le développement de votre entreprise avec ADEC Conseil

Amoéba inaugure à Chassieu une usine qui fonctionne 24/24 h, 7/7 j … avec huit salariés !

Dominique LargeronAmoéba inaugure à Chassieu une usine qui fonctionne 24/24 h,  7/7 j … avec huit salariés !Les bio-réacteurs de l'usine Amoéba à Chassieu (Photo Amoéba)

Vous en conviendrez, l'inauguration d'une nouvelle usine n'est pas si courante de nos jours.

 L'inauguration en grandes pompes, de l'usine Amoéba à Chassieu (Rhône), le mardi 4 octobre avait donc naturellement drainé de nombreux invités : près de six cents.

 Par un hasard du calendrier, cette inauguration constituait en quelque sorte la traduction concrète d'une statistique qui était tombée le jour même . Pour la première fois depuis la crise des subprimes, la France avait créé au cours des six derniers mois plus d'usines qu'elle n'en avait détruite.

 C’est ce qu’indiquent les données publiées ce même mardi par l’Observatoire Trendeo de l’emploi et de l’investissement.

 Le cabinet a recensé 82 créations d'usines au cours des deuxième et troisième trimestres, contre 75 fermetures.

 Une vraie inflexion :  c’est la première fois depuis 2009 que le solde est positif plus d’un trimestre.

 Une statistique économique plutôt positive, donc.

 Plus d'usines, mais avec moins de salariés

 Seul bémol à cette étude : les usines qui voient à nouveau le jour sont plus petites et font travailler moins de salariés que les existantes. Au final, a constaté le cabinet, elles emploient 40 % de salariés en moins.

 Et à cet égard, l'usine de Chassieu de la société lyonnaise Amoéba est un cas d'école.

 Réalisée avec le centre « Toulouse White Technology », cette usine qui produit des biocides verts et donc non chimiques pour lutter contre la légionelle à travers deux bioréacteurs de 500 litres, tourne avec un personnel plus que restreint.

 Fonctionnant pourtant 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24-difficile d'interrompre le processus de production-, elle n'emploie que...huit techniciens. Et ce, explique Fabrice Plasson, le président et co-fondateur d'Amoéba, « grâce à un niveau d'automatisation élevé. »

 Gérée à distance le week-end

 Ainsi, le week-end, la nuit, cette usine fonctionne sans présence humaine. Tout est géré à distance !

 Et pourtant, « elle répond à des standards aussi exigeants que ceux liés à l'industrie pharmaceutique, sans pour autant devoir obtenir une autorisation d'exploitation de la part des autorités réglementaires. »

Qu'y cultive-t-on dans ces grands bio-réacteurs : une amibe, en l'occurrence la « Wilaertia magna C2c Maky » non génétiquement modifiée qui a l'immense avantage d'adorer gloutonner la légionelle, cette bactérie qui infecte les tours aérofrigérantes des immeubles et que l'on ne pouvait traiter jusqu'à présent qu'avec des produits chimiques.

 Un investissement de 2,5 millions d'euros

 L'investissement de la ligne de production inaugurée représente ainsi 2,5 millions d'euros.

 Il n'a fallu que quatre ans et demi pour créer ce site industriel à partir d'un brevet lyonnais.

 Les propriétaires d'immeuble préfèrent la solution bio au traitement chimique et on les comprend : ils n'ont d'ailleurs plus le choix, puisque la loi leur interdit désormais les rejets chimiques. De ce fait le marché des biocides bio est évalué à 1,7 milliard d’euros au niveau mondial.

 «  Après Chassieu, nous allons ouvrir un site à Montréal et sans doute un deuxième en Europe », annonce ainsi Fabrice Plasson.

 Les investisseurs ne s'y sont pas trompés : coté en Bourse sur le compartiment C d'Euronext, Amoéba flambe de plus de 60 % depuis un an, alors que le CAC 40 recule de près de 4 %.

 Au cours de 32 euros l'action, cette start-up d'une cinquantaine de salariés au total, usine comprise, vaut déjà près de 200 millions d’euros…

 Diversifications

 Qui a dit que nous n'arrivions pas en France à conserver nos pépites et que toutes nos belles success-story étaient vouées à être rachetées par des capitaux étrangers, de préférence américains ?

 Fabrice Plasson n'entend pas céder aux sirènes étrangères. Ses regards, pour l'heure, sont plutôt tournés vers les diversifications de sa technologie : il va investir très prochainement les secteurs sanitaires non encore couverts, comme le traitement des eaux chaudes des douches, des hôtels, campings et piscines ; mais aussi agro-alimentaires, en apportant sa solution en eau de désinfection des surfaces.

Publiée le 07 oct. 2016 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'article du jour
News environnement, énergies renouvelables
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.

AMOEBA[ 07/10/16 ]
Sauf que Wilaertia magna C2c Maky est supputée "gloutonner" certaines légionelles. L'efficacité de la chose reste a démontrer par des observateurs indépendants avant de passer au stade des TARs. Quant au reste (traitement des ECS et autres...) il s"agit d'une aimable plaisanterie.


HAUT