Dernières infos

Après Incity, deux tours jumelles dont une de 170 mètres, annoncées à la Part-Dieu

Le MIPIM à Cannes où les grandes métropoles rivalisent de projets et où sont présents les plus grands investisseurs immobiliers de la planète est un lieu privilégié pour les annonces spectaculaires. Dans ce cadre, Gérard Collomb, le président du Grand Lyon a annoncé un programme de 92 000 m2 à la Part-Dieu, le projet « Two Lyon », en l'occurrence, deux tours dont une de 170 mètres, accueillant deux hôtels quatre étoiles et 62 000 m2 mètres carrés de bureaux. Elles devraient voir le jour en 2018.

Après Incity, deux tours jumelles dont une de 170 mètres, annoncées à la Part-Dieu

 Si actuellement le quartier de la Part-Dieu à Lyon, deuxième quartier d'affaires de France, après la Défense, est en pénurie de locaux, ce ne sera assurément plus le cas à l'avenir. Après l'annonce du lancement de la tour Incity de 200 mètres de hauteur, le MIPIM, salon international de l'immobilier, a constitué, jeudi 14 mars, le cadre d'une nouvelle annonce d'un méga-projet.

 Olivier de la Roussière, président de Vinci Immobilier et Gérard Collomb, président du Grand Lyon y ont dévoilé, les premières images du projet « Two Lyon », auparavant baptisé « Cluster hôtels/bureaux » et qui sera construit à l'emplacement des actuels hôtels Athéna et Novotel.

 Il s'agit d'un projet d'ampleur : 92 000 m2 au total sur deux tours jumelles, situées tout contre la gare de la Part-Dieu et donc au cœur de ce quartier business.

Le facteur déclenchant ? Comme pour la tour Incity dont la construction a été débloquée par la décision de la SNCF de s'octroyer la moitié des étages, cette fois, c'est EDF qui se serait engagé à prendre plus de la moitié de la superficie de la tour de 170 mètres., soit environ 35 000 m2. Et ce, dans le but de regrouper ses services dispersés dans le Grand Lyon.

Dominique Perrault : une "pointure" de l'architecture actuelle

 L'architecte sera une « pointure » : Dominique Perrault. Cette figure de l’architecture française, s’est imposée au niveau international après avoir remporté le concours de la fameuse Bibliothèque nationale de France à Paris, en 1989, à l’âge de trente-six ans.

 Ce fut le point de départ d'une brillante carrière marquée par de nombreuses grandes commandes telles le vélodrome et la piscine olympique de Berlin (1992), l’extension de la Cour de justice de l’Union européenne au Luxembourg (1996) ou la tour Fukoku à Osaka au Japon (2007), etc.

 Intégré à la gare de Lyon Part-Dieu, ce futur ensemble immobilier IGH (Immeuble de Grande Hauteur) regroupera, deux enseignes hôtelières 4 étoiles business affichant à elles deux plus de 460 chambres dont on ne connaît pas encore les enseignes ; ainsi qu'une tour de bureaux de 170 m de haut et de 62 000 m2 .

De "grands vaisseaux" hôteliers

 Ce projet hôtelier d'ampleur s'inscrit dans un Schéma directeur hôtelier du Grand Lyon qui vise à augmenter la capacité hôtelière de 2 500 chambres d'ici 2009. L'objectif : renforcer l’attractivité touristique et notamment l’activité Congrès et salons, en créant notamment de « grands vaisseaux hôteliers » permettant de loger l'ensemble des participants d'un même congrès au sein d'un même établissement hôtelier, selon le souhait de nombreux organisateurs.

S'ajoutera, ensuite, une galerie commerciale, reliée à celle d'un autre projet, celui de la nouvelle Gare qui sera construite en souterrain et qui est destinée à pallier l'actuel engorgement de la principale gare lyonnaise.

500 millions d'euros

Très attaché à poursuivre l'élaboration de sa « skyline » lyonnaise, Gérard Collomb s'est révélé lyrique, en annonçant « Two Lyon » : « La taille de ce projet, classe « Two Lyon » parmi les plus grands projets tertiaires actuellement en cours en France, voire en Europe. Nous sommes heureux que ce projet se réalise à Lyon, au cœur du quartier Lyon Part-Dieu, intégré à la future Gare Ouverte de dimension européenne. »

Au total, ces deux tours jumelles devraient représenter un investissement de près de 500 millions d'euros. Pour quelle date de livraison ? Aux alentours de 2018...

Publiée le 15 mars 2013 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'article du jour
Commentaires
trop lyon[ 19/03/13 - ]

a part l'effet photoshop en facade, ces tours ne valent pas le detour, comme d habitude a Lyon.



HAUT