Dernières infos

Auvergne-Rhône-Alpes finit l'année avec 400 000 chômeurs

La barre des 400 000 a été franchie le 31 décembre 2015. La Région comptait alors 400 050 chômeurs, soit une hausse du nombre de chômeurs de 4,1 % sur un an. L'Isère est le département où le chômage a le plus progressé, le Cantal et la Savoie, celui où il est presque resté étale.

Auvergne-Rhône-Alpes finit l'année avec 400 000 chômeursOn note une grande disparité entre les 12 départements d'Auvergne-Rhône-Alpes : la hausse en 2015 se situe dans une fourchette entre + 0,6 % (Cantal) et 6,3 % (Isère)

Il s'en est fallu de peu. L'augmentation du chômage dans la nouvelle région Auvergne-Rhône-Alpes a été très faible en décembre 2015 : + 0,1 %. Ce qui représente seulement 350 chômeurs supplémentaires.

 Mais cela a suffi pour que la file des chômeurs d'Auvergne-Rhône-Alpes franchisse la barre symbolique des 400 000 chômeurs.

 A fin décembre 2015, ils étaient très précisément 400 050.

 Sur l'ensemble de l'année 2015, le nombre de chômeurs a augmenté de 4,1 %, soit nettement plus que l'augmentation au plan national : + 2,6 %.

 En réalité, l'augmentation du nombre de chômeurs a été très contrastée selon les départements.

 Le département où le chômage a effectué le bond le plus important est l'Isère (+ 6,3 % avec 61 140 chômeurs).

 Département le plus peuplé, le Rhône compte près de 100 00 chômeurs (99 070, très précisément, en hausse de 3,5 %).

 Les départements les plus sages en matière de chômage sont le Cantal un département rural qui ne compte que 4 900 chômeurs (+ 0,6 %) et la Savoie (+ 0,7 %, soit 20 280 chômeurs).

 Quant aux causes d'inscription à Pôle Emploi, au cours des trois derniers mois de 2015, elles tiennent d'abord à la poursuite de la hausse des licenciements économiques (+ 10?5 %) ou aux fins de mission d'intérim (+ 5,4 %).

 A noter la hausse des sorties des statistiques pour entrées en stage : + 8,4 %.

 Qu'en sera-t-il en 2016. Probablement, à l'instar des chiffres du mois de décembre 2015, une stabilisation du chômage. Une nette inversion de la courbe pour l'heure apparaît peu probable.

 
 
 
 





 

Publiée le 27 janv. 2016 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'article du jour

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT