Produits & Services
Retraite Madelin AXA - solution retraite des TNS et IndépendantsEt vous, qu'avez-vous mis en œuvre pour votre retraite ?Assurance prévoyance du TNS, aide et conseil aux dirigeants Entrepreneurs : intéressez-vous dès à présent à votre prévoyance !Broderie sur vêtements de travail, tenue de cuisinier, métiers des CHR  Broderie sur vêtements de travail pour cafés, hôtels, restaurants : une spécialité Créativ’BroderieCoffret gourmand confitures de luxe Bruneton > cadeau d'affaire gourmandCadeaux d'affaires gourmand : jouez la carte de l'originalité avec des confitures 100% artisanalesConfiture de luxe BRUNETON, confitures artisanales de luxe pour tous les chefsMaison Bruneton : des confitures de luxe à la table des meilleurs chefs de Lyon et du mondeDirecteur marketing à temps partagé, service de communication externaliséGérez votre image de marque et votre marketing digital à temps partagé avec GBSNavette transport VIP hôtels, personnalités, clients, entreprisesNavette VIP pour les hôtels de Lyon - le service des Transports LausseurCoffret recettes mets et vins pour entreprises, coffret gourmand recettesCoffrets recettes CiboVino : un cadeau gourmand original où le chef cuisinier, c’est vous !Développpement commercial pour TPE, externalisation de la prospectionGBS : le nouveau nom du développement commercial des TPE et des indépendantsMeubles en bois professionnels sur mesure, comptoirs, bars, ateliers de cuisineVotre meuble sur mesure dans le bois de votre choix !Coffret apéritif pour entreprises, le coffret apéro des salariésCoffret cadeau gourmand : CiboVino vous le sert à l’apéroTransport de collaborateurs, fiable, ponctuel - taxi pour entreprisesTransports Lausseur, la navette privilégiée des entreprises pour les déplacements des clients et des partenairesTaxi groupe 9 personnes, minibus pour entreprises, hôtels, agences LyonEntreprises, hôtels, agences : reposez-vous sur la rigueur et la fiabilité des Transports Lausseur, taxi groupe 9 personnesSaisie et qualification de fichiers prospects - faire saisir ses donnéesConstitution et qualification de fichiers prospects - faites saisir vos contactsTranscription données médicales, données personnelles, saisie de données de santéService de saisie de données adapté aux mutuelles, CHU, laboratoires et tous organismes de santéSaisie de données, catalogues, études - transcription d'informationPour gagner en productivité, confiez la saisie de données à Easy Info ServicesBroderie sur tablier de charcutier, boucher ou boulanger - faire broder ses tabliersCharcutiers, bouchers, cuisiniers, cavistes : faites broder vos tabliers !Rénover sa toiture - conseils et rénovations de toits et charpentesBati&Bois rénove vos toitures et vos charpentesRevues de presse et constitutions de dossier de presse, prestation ExpertInfoRevues de presse et constitution de dossiers de presseFinancer le développement des PME, aide, accompagnement, conseilFinancez le développement de votre entreprise avec ADEC Conseil

Benoît Leclair  (Europe Ecologie les Verts) : « La sortie du nucléaire est possible en Rhône-Alpes »

Propos recueills par Michel Deprost

Benoît Leclair, conseiller régional Europe Ecologie-les Verts trace le calendrier d’une transition de sortie du nucléaire .Benoit Leclair est vice-président Energie Climat de la Région Rhône-Alpes


Benoît Leclair  (Europe Ecologie les Verts) : « La sortie du nucléaire est possible en Rhône-Alpes »

Pourquoi sortir du nucléaire ?

La région Rhône-Alpes travaille sur la définition d'un scénario de transition énergétique mais n'a pas pris position pour l'instant sur une sortie du nucléaire. C'est donc en tant qu'élu Europe Ecologie les Verts que je m'exprime ici.

Pour faire une transition, il faut d’abord le décider. Il faut sortir du nucléaire pour des raisons de sécurité car la sûreté n’est jamais totale, mais aussi pour des raisons économiques. Il faut tenir compte du prix de l’énergie nucléaire.

Les centrales nucléaires ont été construites, et on parle de leur amortissement. Mais comme pour une voiture, il faut tenir compte de tous les coûts. A un moment, il faut se poser la question du changement de voiture !

La Cour des Comptes publiera à la fin de ce mois des informations sur le coût de la filière nucléaire, mais on dispose déjà de quelques éléments.

Pour les travaux d’amélioration de la sécurité recommandés par l’Autorité de Sûreté Nucléaire après Fukushima, EDF évoque 10 milliards d’euros, mais l’ASN estime ce chiffre optimiste. On se situe vraisemblablement entre 15 et 20 milliards d’euros, ce qui représente grosso modo un milliard d’euros par site.

Pour le démantèlement, les coûts actuels sont aussi sous estimés. En Grande Bretagne, le démantèlement de 11 réacteurs est estimé à plus 60 milliards d’euros par l’autorité en charge, la Nuclear Decommissioning Authority. La France disposant de 58 réacteurs, cela présage une facture bien supérieure à 300 milliards d’euros. Pour les déchets enfin, les coûts sont estimés à plus de 30 milliards.

Comment sortir techniquement de la filière ?

Il faut avoir une méthode. Rhône-Alpes dispose de 14 réacteurs.

Le premier critère est le risque présenté par les réacteurs. Il vaut mieux raisonner par centrale (site), pour une plus grande cohérence et optimisation des opérations de démantèlement en en réduisant les coûts.

Il ne faut pas oublier que le site nucléaire qui présente le plus de risques est encore le site de Creys Malville où la déconstruction de Superphénix se poursuit, avec le traitement du sodium, mais aussi avec la conservation d’un stock de combustible en piscine comprenant 10 tonnes de plutonium.

Pour les installations en activité, le premier site qui devra être fermé sera celui de Bugey, soumis aux risques les plus importants. Le site de Tricastin devrait suivre, puis le site de Cruas, qui date des années 1985 -1986, et enfin le site de Saint Alban, le plus récent.

Quel serait le calendrier ?

Ce calendrier sera adapté à la montée en charge des économies d’énergie et du développement des énergies renouvelables et en fonction de l’âge de chaque Centrale initialement conçue pour durer de 20 à 30 ans. L’arrêt des 14 réacteurs pourrait s’étaler de 2014 à 2030. Notons que deux tranches de Pierrelatte seront libérées dès l’arrêt de l’usine d’enrichissement Georges Besse 1.

Comment prendre en compte la réduction de production ?

Il faut d’abord rappeler qu’une partie de la production de Rhône-Alpes est exportée dans d’autres régions, et même à l’étranger. La région produit aujourd’hui 20 % de l’électricité française soit près de 2 fois ses besoins. Or, il faut se placer dans une perspective de production d’énergie davantage répartie. On peut penser cependant que Rhône Alpes continuera d’exporter une partie de son énergie hydraulique, mais les autres sources d’énergie doivent être consacrées en grande partie aux besoins régionaux.

La réduction de production d’électricité devrait être conduite en même temps qu’un fort développement des économies d’énergie. Une réduction globale (chaleur et électricité) de 30 % peut être visée à l’horizon 2030 et de 50 à 60 % à l’horizon 2050, grâce à des efforts dans tous les secteurs, le bâtiment et l’ industrie en ce qui concerne la consommation électrique en particulier.

Progressivement le relais devrait être pris par le développement des énergies renouvelables.

Quelles sont les perspectives de production pour les énergies renouvelables dans la région ?

L’éolien peut être développé en Rhône Alpes bien au-delà de la production actuelle. Un objectif de 1200 MW dès 2020 est possible par un développement harmonieux et concerté avec le territoire. L’équivalent de deux réacteurs nucléaires peut être visé pour 2025.

Le solaire peut évidemment être énormément développé, avec le solaire thermique et le photovoltaïque.

Pour le solaire photovoltaïque, il faut aller au-delà des objectifs retenus dans le projet de Schéma régional Climat Air Energie de Rhône-Alpes* en cours de consultation et aller non pas vers 1000 mégawatt, mais viser les 3000 mégawatt.

Le solaire thermique offre aussi un potentiel énorme. Les besoins en chaleur (de l’individu comme de l’industrie) sont importants et encore trop largement produits par l’électricité. Or le solaire thermique est le système de production d’énergie renouvelable qui offre le meilleur rendement.

Ensemble ces deux filières peuvent apporter une production annuelle équivalente à près de trois tranches nucléaires.

Le biogaz et l’hydroélectricité assureront le complément pour viser un équilibre consommation – production d’énergies renouvelables à l’horizon 2050.

Article concertation-territoriale sur site srcae rhonealpes.fr

Voir l'article complet "Benoit Leclair Europe Ecologie les Verts : La sortie du nucléaire est possible en Rhône-Alpes" sur ENVISCOPE
Publiée le 05 févr. 2012 par LARGERON Dominique. Mis à jour le 07 févr. 2012
Figure dans les rubriques
L'article du jour
News


HAUT