Dernières infos

Bourse : Seb à ses plus hauts historiques

Bourse : Seb à ses plus hauts historiquesThierry de la Tour d'Artaise, Pdg de Seb

La baisse de l'euro fait des heureux parmi les entreprises exportatrices. Et Seb, le spécialiste lyonnais du petit électroménager en fait partie.

 La direction de Seb le dit elle-même, c'est «un excellent début d'année».

 Une affirmation difficile à contredire. Sur les trois premiers mois de l'année, le leader mondial du petit équipement ménager a dévoilé un chiffre d'affaires de 1,09 milliard d'euros, en croissance de 15,8 %, porté par un effet devises favorables. Toutefois, même en organique, la croissance ressort tout de même à 9,4%. 

Un résultat opérationnel en hausse de 114 % en organique

 Sur la même période, le résultat opérationnel d'activité ressort à 92 millions en hausse de 84 % et de… 114 % en organique !

 Les analystes financiers attendaient moitié moins de progression des ventes.

 A l'annonce de ces résultats, le titre gagnait en Bourse vendredi 24 avril près de 17 % à 83 euros.

 Ces résultats permettent au titre Seb d'atteindre ses plus hauts historiques. Depuis le début de l'année, le titre superforme le CAC 40 avec une hausse de près de 35 %.

 A l'exception de l'Amérique du Sud, qui ne représente que moins de 8 % des ventes, toutes les zones géographiques où le groupe lyonnais est présent ont été dynamiques.

 L'Asie Pacifique se distingue avec une croissance des  ventes de 15,1 % à périmètre et changes constants , l'Europe centrale arrive ensuite avec une progression de 13,4 %. Si l'Europe occidentale hors France n'affiche qu'un modeste +0,7 %, la France se distingue avec une croissance de 11,9 %.

Seb joue la prudence

 Pas d'euphorie excessive, en bonne société lyonnaise, Seb joue la prudence et explique dans le communiqué présentant ces chiffres «que traditionnellement, le 1er trimestre n’est pas représentatif de l’ensemble de l’année et ne saurait donc être extrapolé sur les mois à venir.» 

 Le groupe conclut toutefois que «les performances de ce 1er trimestre renforcent cependant la confiance du groupe dans sa capacité à réaliser en 2015 une nouvelle croissance organique soutenue de ses ventes et une progression de son résultat opérationnel d’activité à parités et périmètre constants en accélération par rapport à celle de 2014».

Publiée le 27 avril 2015 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'article du jour

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT