Dernières infos

Bruno Bonnell entre au capital de la société francilienne Blue Frog Robotics

Elle s'apprête à mettre sur le marché un robot grand public à 1 290 euros. Déjà créateur des sociétés Robopolis et Awabot, Bruno Bonnell vient d'entrer au capital d'une nouvelle société spécialisée dans la robotique : Blue Frog Robotics. Et ce, à hauteur de 15 %, à l'occasion d'une augmentation de capital de 10 millions d'euros réalisée par cette entreprise parisienne.

Bruno Bonnell entre au capital de la société francilienne Blue Frog RoboticsBruno Bonnell et Rodolphe Hasselvander, Pdg de Blue Frog Robotics en compagnie de Buddy.

Basée dans le 2ème arrondissement de Paris, Blue Frog Robotics, société créée en 2014 par Rodolphe Hasselvander et Franck de Visme, compte mettre sur le marché français, le premier véritable robot tricolore de compagnie, grand public : Buddy.

 Le Lyonnais Bruno Bonnell entre dans cette société, en tant qu'investisseur de référence. Le serial entrepreneur lyonnais prend également également à cette occasion la présidence du conseil de surveillance de l'entreprise.

 Si l'ancien patron d'Infogrames est entré au capital de cette entreprises c'est que pour lui, Buddy est le premier robot de compagnie accessible à tous.

 « J'ai été séduit par la qualité du projet Buddy et convaincu par son positionnement comme premier robot de loisir et d’assistance à destination du plus grand nombre. Il est, à mon avis, le pionnier d'une nouvelle génération de loisirs et de services à la maison. La cohérence de son design, la sophistication de son système de développement et la variété de ses possibilités d'application vont sûrement constituer les trois atouts majeurs de sa réussite commerciale », estime Bruno Bonnell.

 Buddy est entièrement élaboré et fabriqué en France par les équipes de Blue Frog Robotics et leurs partenaires : selon la direction de l'entreprise, son carnet de pré-commande dépasse déjà 1 500 exemplaires ! Prémisses d'un vrai succès commercial ?

 Vendu  1 290 euros à Noël 2017

En tout cas, Buddy sera disponible pour Noël 2017 au prix public conseillé de 1 290 euros « avec une large gamme d'applications et d'accessoires ».

 A noter que ce robot de compagnie vise également des marchés professionnels dans les secteurs de la formation, de l'accueil, du handicap, de la domotique au travers de partenariats stratégiques.

 Déjà une vingtaine de robots font déjà l'objet d'expérimentations notamment pour assurer l’accueil et l’accompagnement de passagers à bord des trains IDTGV.

 L'entreprise a également initié une collaboration avec l’Institut Medico-éducatif (IME) les « Papillons blancs ». Buddy joue aussi la carte des maisons connectées, grâce à un partenariat avec le spécialiste savoyard de la domotique, Somfy

 « Bruno Bonnell participera au plan stratégique de Blue Frog Robotics en lui apportant son expérience dans les domaines du logiciel de loisirs et d'éducation, de la robotique de service produits grand public et dans le financement des entreprises innovantes », précise la direction de Blue Frog Robotics dont les deux dirigeants, Rodolphe Hasselvander, et Franck de Visme, fondateurs de la société en 2014, conservent leurs fonctions opérationnelles et le contrôle de l'entreprise.

 Ce lancement de Buddy sur une large échelle est accompagné par une augmentation de capital de 10 millions d'euros : c'est à celle-ci que participe Bruno Bonnell.

 « Ces moyens financiers supplémentaires serviront à doter Buddy d'une importante bibliothèque de logiciels, à structurer la recherche de l'entreprise, notamment dans les domaines de l'intelligence artificielle et de l'interface homme-robot pour conserver son avance dans ce domaine et à financer la fabrication des Buddy pour répondre aux commandes », explique-t-on chez Blue Frog Robotics.

Cette arrivée de Bruno Bonnell, le parrain de la robotique de loisirs en France donne en tout cas une sacrée visibilité médiatique à Buddy...

 Vidéo : Buddy est déjà  présent sur l'IDTGV

Publiée le 25 mars 2017 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'article du jour

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT