CGPME RHONE

CGPME : après la CCI de Lyon, la Chambre régionale ?

Dominique Largeron

La liste CGPME du Rhône gagne largement l'élection très médiatisée à la CCI de Lyon : 37 sièges, tandis que la liste d'Union patronale (Medef) doit se contenter de 23 sièges. La participation a été un peu supérieure au dernier scrutin en date, vu l'enjeu (19,7 %) : 11 455 chefs d'entreprises du commerce, de l'industrie et des services ont voté du 25 novembre au 8 décembre 2010 pour élire leurs représentants au sein de la CCI de Lyon. Phillippe Grillot, l'ancien président du Tribunal de commerce de Lyon devrait logiquement en prendre la présidence. Reste à savoir qui prendra celle de la Chambre régionale : Jean-Paul Mauduy pour le Medef ou André Mounier pour la CGPME ? Un scrutin qui reste ouvert.

CGPME : après la CCI de Lyon, la Chambre régionale ?
Elections CCI ServicesElections CCI Services
Elus CCI Industrie CommerceElus CCI Industrie Commerce

A l'issue d'une campagne particulièrement active pour ne pas dire vive entre les deux organisations patronales, Medef et CGPME qui chacune présentait une liste, c'est cette dernière qui l'a emporté. Largement.

L'organisation de François Turcas gagne 37 sièges, le Medef Lyon-Rhône, 23.

Une première surprise : contrairement à ce que l'on pouvait penser et que laissait suggérer certains sondages, la participation n'a pas été beaucoup plus importante que lors du dernier scrutin en date : 19,7 % contre 17 %. Les chefs d'entreprise qui ont voté à l'élection ont d'abord plébiscité Internet : c'est le cas pour 40 % d'entre eux (soit 4 655 chefs d'entreprise) qui ont voté par ce canal, les autres préférant le courrier traditionnel (6 822). Ce qui a donc permis de porter le taux de participation à 19,7%, soit 11 455 votants.

Le nouveau président de la CCI de Lyon et son bureau seront élus lors de l'Assemblée Générale d'installation dont la date n'est pas encore fixée, mais qui, selon les statuts de la CCI doit se dérouler au plus tard le 12 janvier. En bonne logique, le futur président remplaçant Guy Mathiolon qui ne se représentait pas devrait être Philippe Grillot, l'ancien président du Tribunal de Commerce de Lyon, mis en avant par la CGPME et figurant second de liste de la CGPME derrière François Turcas, président de la CGPME du Rhône.

Cette bagarre entre les deux organisations patronales laissera-t-elle des séquelles ? « Je ne le pense pas, d'ailleurs dès les résultats du scrutin connus, je me suis entretenu avec Bernard Fontanel, le président du Medef. Il n'y a aucune raison pour que nous ne travaillions pas ensemble de façon intelligente », assure François Turcas, le président de la CGPME. En revanche, il reconnaît qu'il ne fera pas de cadeau à Benoît Soury, la tête de la liste de la liste Medef, accusé d'obstruction systèmatique contre l'ancien président. L'ancien premier vice-président de la CCI de Lyon devrait être le grand perdant de cette élection.

En tout cas, le Medef veut tourner la page : « Avec le concours de ses 23 élus, le Medef Lyon-Rhône s'engage dès à présent à soutenir le nouveau Président dans l'exercice de sa mission », explique dans un communiqué l'organisation patronale.

Autre certitude : le mandat de Philippe Grillot sera beaucoup plus cadré par la CGPME que celui de son prédécesseur, Guy Mathiolon. « Nous savons déjà qu'il va jouer collectif », se félicite François Turcas.

L'autre enjeu de cette élection n'est pas mince, vu l'importance qu'elle représente désormais à l'issue de la réforme des Chambre des Commerce : il est de savoir qui de la CGPME ou du Medef dirigera désormais la Chambre Régionale de Commerce et d'Industrie Rhône-Alpes (CRCI). Ce deuxième tour, pour l'élection du président de la CCI de Région, doit avoir lieu au plus tard le 26 janvier.

Qui de l'actuel président Jean-Paul Mauduy ou d'André Mounier, le président de la CCI de Saint-Etienne, candidat annoncé de la CGPME va-t-il l'emporter ? Sur le papier, Jean-Paul Mauduy (Medef) a une avance en sa faveur de onze suffrages : les électeurs sont désignés par chacune des CCI de la région, le plus gros contingent provenant de la CCI de Lyon ne sera pas suffisant pour faire basculer l'ancien rapport de force en faveur du Medef.

Mais le scrutin ne sera pas si simple. André Mounier qui de l'avis général s'est révélé un bon président de CCI, qui a mené une liste CGPME/Medef dans la Loire lors de cette élection, a la réputation d'un homme ouvert et fait figure de candidat du renouveau.

Jean-Paul Mauduy a déjà deux mandats et demi derrière lui à la tête de la CRCI. Un certain nombre d'électeurs pourraient être tentés de jouer la carte André Mounier en tablant sur sa personnalité et en jouant sur la dynamique lyonnaise. Tel est du moins l'espoir caressé par la CGPME qui raflerait alors deux fois la mise...

Photo (DR) : En toute logique, à l'issue de ce scrutin, Philippe Grillot (CGPME) devrait remplacer Guy Mathiolon (CGPME) à la tête de la CCI de Lyon. Un vote qui doit intervenir d'ici le 12 janvier.

Voir ci-dessous en pièce jointe la liste des élus aux élections de la CCI du Rhône pour l'Industrie, le Commerce, les Services

Publiée le 14 déc. 2010 par LARGERON Dominique. Mis à jour le 20 déc. 2010
Figure dans les rubriques
L'article du jour
Chambres de commerce, des métiers
CGPME RHONE
News
Actualités CGPME Rhône


HAUT