Dernières infos

Chiffre d'affaires en hausse de...40 % : Apicil pèse de plus en plus lourd

Chiffre d'affaires en hausse de...40 % : Apicil pèse de plus en plus lourd
Philippe Barret, directeur général d'Apicil

Dans le top 5 de la protection sociale en France, figure un Lyonnais : Apicil. Un poids lourd du secteur désormais qui a dépassé l'année dernière les 2 000 collaborateurs.

 Pour son directeur, Philippe Barret, 2016 a été l'année de tous les records. A commencer par le chiffre d'affaires qui a bondi de...40 %. Un peu par croissance organique, à hauteur de 5 % ; mais surtout par plusieurs opérations de croissance externe qui ont fortement élargi son périmètre.

 A commencer par l'acquisition d'une banque privée, Gresham, très rentable « qui pèse 600 millions d'euros de cotisation », précise Philippe Barret.

 Vu son poids et sa gestion, manifestement au cordeau, Apicil attire : l'année dernière le groupe lyonnais a également intégré « Miel Mutuelle », la mutuelle du succursaliste stéphanois Casino à Saint-Etienne qui pèse 100 millions d'euros. Un mouvement qu'a également emprunté la mutuelle du BTP, MBTP, ainsi que A2VIP (l'ex-B2V Prévoyance). A noter cependant, la sortie de Sud-Ouest Mutualité.

 L'activité Santé-Prévoyance a connu une croissance de 41 % à 1,2 milliard d'euros avec un résultat net d'exploitation qui a crû de...71 %.

 Favorisée par l'arrivée de Gresham, l'activité Epargne a connu la même dynamique avec une hausse de son chiffre d'affaires de 42 %, à 1 milliard d'euros.

 De 2011 à 2016, période du plan stratégique « Convergences 2016 », le groupe lyonnais a vu sa taille doublée, passant de 1,1 milliard à 2,3 milliards d'euros de chiffre d'affaires et le passage de 1 300, à très précisément 2 027 salariés, au 31 décembre 2016.

 Baptisé « Défis 2020 », le nouveau plan stratégique qui vient d'être lancé, connaîtra-t-il la même réussite ? Réponse dans quatre ans...

Publiée le 22 mai 2017 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'article du jour

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT