Dernières infos

Cinq nouvelles entreprises labellisées « Pépites » ; et trois « Novacité »

Cinq nouvelles entreprises labellisées « Pépites » ; et trois « Novacité »Logo de l'Opération Voltaire initiée par Woonoz qui vient d'être labellisée "Pépite"

Lancé en 2011 à l’initiative du Grand Lyon et de la CCI de Lyon, le programme « Pépites » accompagne chaque année une vingtaine de PME à très fort potentiel vers l’hyper-croissance. Objectif : en faire des ETI (Entreprises de Taille Intermédiaire). Cinq nouvelles entreprises viennent d'être labellisées par un comité composé de chefs d’entreprises et d’experts du monde du financement.

 Il s’agit de :

 -Elcom : elle assure la conception et le réalisation de solutions modulaires pour l’industrialisation (équipements industriels à base de profilés aluminium). Cette entreprises est basée à Bourgoin-Jallieu dans le Nord Isère.

 -Gac Technology : spécialisée dans les logiciels de pilotage et d’aide à la décision 100 % Web (gestion de flottes de véhicules, flottes télécoms, gestion des contrats, gestion des obligations légales). Elle est basée à Limonest dans le Rhône.

 -Newtone Technologies : Il s'agit d'un spécialiste de la mesure de l’Apparence par l’Analyse d’Image. Basée dans le 6ème arrondissement de Lyon.

 -Loyalty Company : Ce groupe indépendant, 100 % intégré ; propose une palette de solutions Customer Marketing de pointe dédiées à la performance relationnelle et à l’excellence commerciale. Basée à Limonest dans le Rhône.

 -Woonoz : cette start-up est un éditeur de solutions logicielles d’ancrage mémoriel connu notamment pour son projet Voltaire, devenu une référence sur l’orthographe. Basée dans le 9ème arrondissement de Lyon.

 Comme pour les précédents lauréats, ces cinq entreprises bénéficieront d’un accompagnement d’une durée de deux ans, assuré par un référent économique de l’agglomération concernée et par un conseil‐référent de la CCI locale.

 Ce suivi personnalisé permet à l’entreprise d’aborder les problématiques d’approfondissement stratégique, commercial et marketing, d’aide au financement (levée de fonds, croissance externe, ingénierie financière), de développement à l’international, de gestion des ressources humaines ou d’organisation.

 Au total, depuis le lancement du « Projet  Pépites », quarante-six entreprises ont été labellisées depuis fin 2011 : elles représentent plus de 300 millions de chiffre d'affaires pour deux mille collaborateurs.

 Trois nouvelles entreprises labellisées « Novacité »

La plupart des entreprises choisies comme « Pépites » dans le pôle métropolitain ont souvent été auparavant labellisées « Novacité ».

Trois nouvelles d'entre elles viennent dans le même temps de recevoir ce label attribué par la CCI de Lyon. Elles bénéficieront d'un suivi personnalité et d'aides spécifiques pour le pilotage de leur entreprise pendant ses trois prochaines années d'existence.

-Le Sondier : Fondée par Laurent Queyrut, cette start-up connecte en temps réel artistes, publics et lieux. Elle a conçu un objet connecté qui permet de diffuser en live l'ambiance musicale dans des bars, des salles de concert, des discothèques, sur une application dédiée. Objectif : aider le public à effectuer ses choix de sortie avec cette nouvelle « appli ». Version 0 disponible avant la fin de l'année.

-UPFIT : Cette jeune pousse lyonnaise fondée par Florent Laming et Pascal Chambon propose une solution en ligne permettant de choisir facilement et rapidement la bonne taille de vêtements via sa plateforme équipée d'une technologie de prédiction des mensurations. Cette solution génère jusqu'à 30 % de taux de retours en moins chez les e.commerçants et une augmentation sensible des taux de conversion. UPFIT ambitionne de se développer à l'international.

Caly Technologies. Basée à Villeurbanne, cette start-up fondée par un quatuor (Pierre Brosselard, Dominique Tournier, Maxime Berthou et Philippe Godignon) conçoit et fabrique des composants de puissance en carbure de silicium et des systèmes électriques. Ses solutions permettent de mieux se protéger contre la foudre, de diminuer le poids de l'électronique pour les véhicules ou les appareillages électriques, les rendant plus sûrs.





Publiée le 19 oct. 2015 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'article du jour

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.



HAUT