Dernières infos

Costco, le n° 2 américain de la distribution vient d'ouvrir son premier magasin (14 000 m2) dans la région parisienne. Et maintenant, Lyon ?

 La question n'est pas de savoir si le n°2 mondial de la distribution, l'Américain Costco s'installera à Lyon avec son modèle économique original, mais quand ? La direction de Costco France est pour l'heure peu communicative sur son rythme d'implantation après sa première ouverture jeudi à Paris sur 14 000 m2 dans la région parisienne. Ce qui est sûr c'est qu'elle veut investir les principales métropoles françaises. Et Lyon figure dans le viseur.

Costco, le n° 2 américain de la distribution vient d'ouvrir son premier magasin (14 000 m2) dans la région parisienne. Et maintenant, Lyon ?Chez Costco à Villebon-sur-Yvette, tout est XXL, y compris les places de parking destinées à accueillir aussi les camionnettes des professionnels.

Après le Japonais Uniqlo qui a confirmé son arrivée à Lyon, une deuxième grande enseigne internationale a aussi Lyon en ligne de mire : Costco. Oui, c'est sûr, désormais.

 Entendez bien ce nom : Costco. Vous devriez en entendre parler de plus en plus. Du moins s'il réussit son implantation française, ce qui semble plutôt bien parti.

 L'enseigne américaine a ouvert jeudi 22 juin, sur 14 000 m2 son premier magasin français à Villebon-sur-Yvette en région parisienne.

  A mi-chemin entre un grossiste et un hypermarché classique, Costco ne cache pas ses ambitions.

Un concept de club-entrepôt : il faut être adhérent

 Loin des grandes surfaces traditionnelles, en s’implantant en France, l’enseigne débarque avec un nouveau concept de vente : le club-entrepôt.

 « Nous nous situons entre Metro (ndlr, un grossiste pour professionnels ) et un hypermarché classique », explique Gary Swindelless, le directeur général France de Costco au bel accent québécois. Le principe affiché de la marque : « La meilleure qualité au meilleur prix » et surtout, … en grand volume, XXL si vous préférez.

 Pour pouvoir pénétrer chez Costco, il faut commencer par devenir adhérent. Pour la somme de 36 euros par an, valable pour deux personnes, le consommateur peut profiter des services du distributeur US et des tarifs bas : de – 5 % à - 50 %, selon les produits assure Gary Swindells.

 A l’entrée, près des caisses, à Villebon-sur-Yvette, on se retrouve face à un service d’équipement de pneus : on peut les acheter et on vous les monte. On y trouve aussi un restaurant qui affiche des prix imbattables et une carte venue des States : hot-dog et Pepsi cola à 1,99 euros.

Du vin, des pneus, des diamants... et une piscine

 Dans les allées de l’immense surface, trois fois plus grande qu'un hyper,on trouve de tout : des ordinateurs portables, des machines à laver, des barbecues, des bagues en diamant, mais aussi des filets de saumon, des croissants, du bœuf, des vins en nombre, des vêtements, et même une piscine… Pas de déco : tout est présenté sur palette, à l'état brut. Un vrai modèle low-cost.

 Une différence : on ne compte que 3 800 produits référencés, à 50 % des produits alimentaires et à 50 % des non alimentaires. Bien moins que dans un hypermarché.

C'est la raison pour laquelle, le distributeur se présente comme complémentaire des hypermarchés. Sans doute, mais à l'heure où le modèle des hypers vacille, l'arrivée de Costco n'est pas une bonne nouvelle, ni pour Casino, ni pour Carrefour.

« Nous nous adressons aussi aux TPE et aux PME  »

 Chez Costco, on consomme en gros, voire en très gros, ce qui fait l'originalité du concept et permet des prix très bas. « Nous nous adressons autant aux particuliers qu'aux TPE et aux PME», traduit Gary Swindells.

 Il ajoute : «  Si vous achetez de l’eau en 40 volumes, vous pouvez la stocker ou la partager avec votre famille. Et si un professionnel a besoin de feuilles de papiers ou de fournitures de bureaux, il trouvera tout ici en nombre. » Les magasins spécialisés vont devoir faire face à une nouvelle concurrence...

Seize-mille membres

 Ce nouveau concept pour l'Europe a déjà attiré 16 000 personnes d'ores et déjà adhérentes en France. Costco en espérait 30 000, mais Gary Swindells relativise en expliquant que ce concept de vente faisant appel à des membres est encore nouveau en France.

Avec la forte médiatisation de l'arrivée de Costco en France, le patron du distributeur US table 50 000 adhérents d’ici la fin de l'année.

 « Nous aurons une quinzaine de magasins en France dans dix ans », affirme Gary Swindelles dans une interview aux Echos.

 Il décrit les cibles : «  Nous espérons ouvrir de quatre à six unités en région parisienne et une à deux, en périphérie des grandes villes françaises comme Lille, Bordeaux, Toulouse, Lyon, Marseille... »

 D'ores et déjà, le groupe US va déposer une demande d'ouverture pour un deuxième Costco en région parisienne. Et après, Lyon ? Dans le milieu de la distribution, on n'aime pas abattre trop ses cartes à l'avance. Seule certitude : d'ici quelques années la Métropole lyonnaise aura son Costco et à entendre son boss pour la France, peut-être même, à terme, deux...

Publiée le 22 juin 2017 par LARGERON Dominique. Mis à jour le 22 juin 2017
Figure dans les rubriques
L'article du jour
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.

Ce n'est pas nouveau du tout[ 27/06/17 ]
Je pense qu'il faut se renseigner un peu avant de dire qu'il s'agit d'un concept nouveau en Europe. La groupe Allemand Metro détient depuis très longtemps ce genre de magasin, notamment dans les pays d'Europe Centrale et Orientale.
Cela a fait un "boom" à l'ouverture (années 90!), mais s'est essoufflé une quinzaine d'années après, quand la population s'est rendu compte qu'un choix de meilleure qualité/prix existait ailleurs et était trouvable et abordable.
Je ne vois pas pourquoi ce magasin va faire "mieux", d'autant plus que les américains n'ont jamais été garants des produits de qualité.


HAUT