Produits & Services
La nouvelle réglementation des locations saisonnières à Lyon en 5 pointsLa nouvelle réglementation sur les locations saisonnières à Lyon - Enjeux et solutions en 5 pointsJeux de réalité virtuelle pour particuliers et entreprises, aux portes de LyonDestination VR met la réalité virtuelle à la portée du particulier comme des entreprisesAssurance de prêt pour investissement locatif, audit, conseil, aideTout savoir sur l'assurance de prêt immobilier pour du locatifFournitures de bureaux à petits prix - la Gamme Q-Connect CBI DiffusionNe dépensez plus des fortunes en fournitures de bureaux avec Q-Connect chez CBI DiffusionService d'aide aux repas pour personnes âgées, séniors, maintenir à domicileMaintien ADOM propose le service d'aide à la prise des repas pour personnes âgéesService de fruits en entreprise - livraison de corbeilles 4 saisonsAvec les Vergers de Gally, adoptez la pause fruit au travailSalles de réunion thématique Garage Vintage, séminaires, réunions Pour vos séminaires d'entreprises : les salles de réunion thématisées Diabolo !Réponse appels d'offres, conseil, accompagnement des PMEDM Partner répond aux appels d’offres pour les entreprises et les remportent !Echantillons gratuits de croquettes pour chien - faites lui goûter Kalina ! Bien choisir ses croquettes pour chien, et si vous lui faisiez goûter avant d'acheter ?Essai de croquettes pour chats, échantillon gratuit, livraison à domicile Lyon - IsèreLe meilleur de la croquette pour chats est signé Ninette Croquette [Essai gratuit]Dépannage fournitures bureau pour entreprises, services et livraison expressSOS dépannage fournitures de bureaux : CBI Diffusion livre les entreprises en expressAccompagnement, transports individualisés des personnes âgéesTransports individualisés, navettes, accompagnement au bras des personnes âgéesPour un séminaire nature, team building de plein air - à 10' de LyonPour un séminaire en pleine nature : L’atol' du Grand Parc Miribel JonageAssurances prêts immobilier pour chef d’entreprise emprunteurProposer au chef d'entreprise emprunteur les meilleures assurances de prêt immobilierFournitures et équipements de bureau pour entreprises de LyonUne large gamme de fournitures et d’équipements de bureau pour professionnels sur Lyon et ses alentoursChocolats personnalisables pour entreprises, goodies personnalisés Surprenez vos collaborateurs avec des chocolats personnalisés [Branding d'entreprise]Sous-traitance de la paie des comptables, prestations d’externalisation des paiesExperts comptables : développez votre service Paie & Social en externalisant cette prestation chez SSIGNAide ménagère à domicile pour personnes âgées L’aide ménagère permet aux personnes âgées de rester autonomesAnimations ludiques pour 250 personnes : le rallye 2CVFédérez jusqu’à 250 collaborateurs avec les animations 2 CV DiaboloSauvegarde externalisé pour PME, incrémentale ou différentielle suivant besoinLa sauvegarde externalisée : l’assurance-vie de la PME

Création à Lyon d'un Observatoire national des animaux de compagnie : pourquoi ce marché croît-il chaque année de 7 à 8 % ?

Création à Lyon d'un Observatoire national des animaux de compagnie : pourquoi ce  marché croît-il chaque année de 7 à 8 % ?Jérôme Salord, le Pdg de SantéVet, à l'origine de l'Observatoire national des animaux domestiques (Photo DR)

On estime qu'en prenant en compte son important versant alimentaire, le marché des animaux de compagnie représente à ce jour près de 5 milliards d'euros en France, dont 2 milliards pour les seules dépenses de santé.

 Un marché qui fait saliver beaucoup de monde : il croît bon an, mal an de 7 à 8 %.

 Parmi les chefs d'entreprise qui ont su anticiper le développement de ce marché, figure un Lyonnais, Jérôme Salord créateur,  y a quatorze ans de « SantéVet », qui s'est développé sur le créneau alors vierge de l'assurance Santé animale.

 Son métier : rembourser, moyennant une cotisation mensuelle, les frais vétérinaires de propriétaires de chiens, chats et de ceux que l'on appelle les NAC (les nouveaux animaux de compagnie), tels que les lapins, furets ou perroquets, etc.

 L'entreprise qui croît très vite compte déjà 120 collaborateurs et ne cesse d'embaucher. Elle vient de créer une filiale en Belgique.

 Pour mieux comprendre ce marché et ce phénomène sans cesse en expansion des animaux de compagnies, Jérôme Salord vient de lancer, en compagnie d'Ipsos Lyon, un Observatoire national des animaux de compagnie.

 La première livraison de cet Observatoire est instructive. Elle permet de subodorer que ce marché n'est pas prêt de s'arrêter de grossir.

 On y apprend ainsi que seuls 21 % des foyers français possèdent un chien ;  pour 28 % des foyers ayant un chat à domicile. Les nouveaux animaux de compagnie (oiseaux, furets, lapins, etc.) représentent à ce jour un peu moins de 5 % des animaux dans les foyers qui en possèdent.

 Le montant moyen de l'achat d'un chien est de 672 euros ; et de 259 euros pour un chat.

 Du côté de la nourriture pour chiens, les croquettes, avec 84 % arrivent en tête, suivies des boîtes (22 %). Dix pour cent d'entre elles sont bio.

 On y apprend également que les propriétaires de chiens ont effectué 1,9 visite chez le vétérinaire au cours de douze derniers mois pour une dépense moyenne de 208 euros ; et 1,2 visite chez le vétérinaire pour les propriétaires de chats au cours des douze derniers mois pour une dépense moyenne de 143 euros.

 Les propriétaires n'hésitent pas à ouvrir leur portefeuille pour que leur animal soit en bonne santé : seuls 9 % des propriétaires de chiens et 19 % de ceux d'un chat envisageraient une euthanasie face à une facture vétérinaire de... 1 000 euros. Ce qui illustre des liens très forts. De plus en plus les animaux de compagnie sont quasiment considérés comme des membres à part entière de la famille.

 Pour preuve : 28 % des chiens et 27 % des chats dorment dans la chambre de leur propriétaire...

Publiée le 12 févr. 2017 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'article du jour
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.

Rien d'abusif ![ 15/02/17 - F D ]

Tout simplement parce que l'équipement d'une clinique vétérinaire est largement plus important que celui d'un médecin : radiographie, échographie, laboratoire, salle de chirurgie, équipement d'anesthésie, etc... Le financement de ses équipements doit être assuré, ce qui se répercute sur le prix global des soins et en particulier sur le prix de la consultation.

La seconde raison est que le faible prix de la consultation chez le médecin est totalement faussé, puisque ce dernier n'est pas assujetti à la TVA (20%), et qu'il perçoit de nombreuses aides forfaitaires et bénéficie d'allégement de charges sociales dont ne bénéficient pas les vétérinaire. Et je ne parle pas de l'obligation de continuité et de permanence de soins que le vétérinaire doit assurer, et donc financer, alors que les médecins peuvent simplement renvoyer vers les urgences.

Comparez plutôt le prix d'une journée d'hospitalisation, facturée environ 1.000 euros à l'hôpital, au prix facturé pour un animal chez le vétérinaire, qui sera plus de 10 fois inférieur, alors que les équipements et techniques mise en place sont très proche.

Le résultat final est que les vétérinaires figurent parmi les professionnels libéraux disposant des plus faibles revenus, largement loin derrière les médecins.

Tout cela alors que le maillage vétérinaire permet la prise en charge et le traitement des urgences en un temps record, sans comparaison avec ce qui est disponible en médecine humaine dans les services d'urgence totalement saturés.

dépenses de santé abusives[ 14/02/17 ]
pourquoi la visite chez le vétérinaire est plus chere que la visite chez le médecin (en moyenne plus de 35 euros et plus de 60 euros pour faire un vaccin qui n'a rien d'obligatoire !!!) alors que le medecin est seulement à 23 euros !!!


HAUT