Produits & Services
Coffret gourmand confitures de luxe Bruneton > cadeau d'affaire gourmandCadeaux d'affaires gourmand : jouez la carte de l'originalité avec des confitures 100% artisanalesConfiture de luxe BRUNETON, confitures artisanales de luxe pour tous les chefsMaison Bruneton : des confitures de luxe à la table des meilleurs chefs de Lyon et du mondeDirecteur marketing à temps partagé, service de communication externaliséGérez votre image de marque et votre marketing digital à temps partagé avec GBSNavette transport VIP hôtels, personnalités, clients, entreprisesNavette VIP pour les hôtels de Lyon - le service des Transports LausseurCoffret recettes mets et vins pour entreprises, coffret gourmand recettesCoffrets recettes CiboVino : un cadeau gourmand original où le chef cuisinier, c’est vous !Développpement commercial pour TPE, externalisation de la prospectionGBS : le nouveau nom du développement commercial des TPE et des indépendantsMeubles en bois professionnels sur mesure, comptoirs, bars, ateliers de cuisineMeubles sur mesures toutes essences de bois pour professionnelsCoffret apéritif pour entreprises, le coffret apéro des salariésCoffret cadeau gourmand : CiboVino vous le sert à l’apéroTransport de collaborateurs, fiable, ponctuel - taxi pour entreprisesTransports Lausseur, la navette privilégiée des entreprises pour les déplacements des clients et des partenairesTaxi groupe 9 personnes, minibus pour entreprises, hôtels, agences LyonEntreprises, hôtels, agences : reposez-vous sur la rigueur et la fiabilité des Transports Lausseur, taxi groupe 9 personnesSaisie et qualification de fichiers prospects - faire saisir ses donnéesConstitution et qualification de fichiers prospects - faites saisir vos contactsTranscription données médicales, données personnelles, saisie de données de santéService de saisie de données adapté aux mutuelles, CHU, laboratoires et tous organismes de santéSaisie de données, catalogues, études - transcription d'informationPour gagner en productivité, confiez la saisie de données à Easy Info ServicesBroderie sur tablier de charcutier, boucher ou boulanger - faire broder ses tabliersCharcutiers, bouchers, cuisiniers, cavistes : faites broder vos tabliers !Rénover sa toiture - conseils et rénovations de toits et charpentesBati&Bois rénove vos toitures et vos charpentesRevues de presse et constitutions de dossier de presse, prestation ExpertInfoRevues de presse et constitution de dossiers de presseFinancer le développement des PME, aide, accompagnement, conseilFinancez le développement de votre entreprise avec ADEC ConseilSurveillance de rentabilité pour PME, aide, conseil et outil logicielSuivre sa rentabilité au jour le jourTransmettre son patrimoine, conseils et aide à la transmission patrimonialeTransmission de patrimoine : donation ou succession ? Comment bien préparer sa retraite, conseils et aides à la constitutionBien préparer sa retraite - anticipation, conseils et constitution

Création à Lyon d'un Observatoire national des animaux de compagnie : pourquoi ce marché croît-il chaque année de 7 à 8 % ?

Création à Lyon d'un Observatoire national des animaux de compagnie : pourquoi ce  marché croît-il chaque année de 7 à 8 % ?Jérôme Salord, le Pdg de SantéVet, à l'origine de l'Observatoire national des animaux domestiques (Photo DR)

On estime qu'en prenant en compte son important versant alimentaire, le marché des animaux de compagnie représente à ce jour près de 5 milliards d'euros en France, dont 2 milliards pour les seules dépenses de santé.

 Un marché qui fait saliver beaucoup de monde : il croît bon an, mal an de 7 à 8 %.

 Parmi les chefs d'entreprise qui ont su anticiper le développement de ce marché, figure un Lyonnais, Jérôme Salord créateur,  y a quatorze ans de « SantéVet », qui s'est développé sur le créneau alors vierge de l'assurance Santé animale.

 Son métier : rembourser, moyennant une cotisation mensuelle, les frais vétérinaires de propriétaires de chiens, chats et de ceux que l'on appelle les NAC (les nouveaux animaux de compagnie), tels que les lapins, furets ou perroquets, etc.

 L'entreprise qui croît très vite compte déjà 120 collaborateurs et ne cesse d'embaucher. Elle vient de créer une filiale en Belgique.

 Pour mieux comprendre ce marché et ce phénomène sans cesse en expansion des animaux de compagnies, Jérôme Salord vient de lancer, en compagnie d'Ipsos Lyon, un Observatoire national des animaux de compagnie.

 La première livraison de cet Observatoire est instructive. Elle permet de subodorer que ce marché n'est pas prêt de s'arrêter de grossir.

 On y apprend ainsi que seuls 21 % des foyers français possèdent un chien ;  pour 28 % des foyers ayant un chat à domicile. Les nouveaux animaux de compagnie (oiseaux, furets, lapins, etc.) représentent à ce jour un peu moins de 5 % des animaux dans les foyers qui en possèdent.

 Le montant moyen de l'achat d'un chien est de 672 euros ; et de 259 euros pour un chat.

 Du côté de la nourriture pour chiens, les croquettes, avec 84 % arrivent en tête, suivies des boîtes (22 %). Dix pour cent d'entre elles sont bio.

 On y apprend également que les propriétaires de chiens ont effectué 1,9 visite chez le vétérinaire au cours de douze derniers mois pour une dépense moyenne de 208 euros ; et 1,2 visite chez le vétérinaire pour les propriétaires de chats au cours des douze derniers mois pour une dépense moyenne de 143 euros.

 Les propriétaires n'hésitent pas à ouvrir leur portefeuille pour que leur animal soit en bonne santé : seuls 9 % des propriétaires de chiens et 19 % de ceux d'un chat envisageraient une euthanasie face à une facture vétérinaire de... 1 000 euros. Ce qui illustre des liens très forts. De plus en plus les animaux de compagnie sont quasiment considérés comme des membres à part entière de la famille.

 Pour preuve : 28 % des chiens et 27 % des chats dorment dans la chambre de leur propriétaire...

Publiée le 12 févr. 2017 par LARGERON Dominique.
Figure dans les rubriques
L'article du jour
Commentaires

Ajouter un commentaire

Il sera relu par un responsable qui décidera ou non de sa mise en ligne.

Rien d'abusif ![ 15/02/17 - F D ]

Tout simplement parce que l'équipement d'une clinique vétérinaire est largement plus important que celui d'un médecin : radiographie, échographie, laboratoire, salle de chirurgie, équipement d'anesthésie, etc... Le financement de ses équipements doit être assuré, ce qui se répercute sur le prix global des soins et en particulier sur le prix de la consultation.

La seconde raison est que le faible prix de la consultation chez le médecin est totalement faussé, puisque ce dernier n'est pas assujetti à la TVA (20%), et qu'il perçoit de nombreuses aides forfaitaires et bénéficie d'allégement de charges sociales dont ne bénéficient pas les vétérinaire. Et je ne parle pas de l'obligation de continuité et de permanence de soins que le vétérinaire doit assurer, et donc financer, alors que les médecins peuvent simplement renvoyer vers les urgences.

Comparez plutôt le prix d'une journée d'hospitalisation, facturée environ 1.000 euros à l'hôpital, au prix facturé pour un animal chez le vétérinaire, qui sera plus de 10 fois inférieur, alors que les équipements et techniques mise en place sont très proche.

Le résultat final est que les vétérinaires figurent parmi les professionnels libéraux disposant des plus faibles revenus, largement loin derrière les médecins.

Tout cela alors que le maillage vétérinaire permet la prise en charge et le traitement des urgences en un temps record, sans comparaison avec ce qui est disponible en médecine humaine dans les services d'urgence totalement saturés.

dépenses de santé abusives[ 14/02/17 - ]
pourquoi la visite chez le vétérinaire est plus chere que la visite chez le médecin (en moyenne plus de 35 euros et plus de 60 euros pour faire un vaccin qui n'a rien d'obligatoire !!!) alors que le medecin est seulement à 23 euros !!!


HAUT